PDA

Voir la version complète : Le marché mondial de PC a baissé de seulement 2% en 2009



kredence
30/09/2009, 02h03
Selon le cabinet d'analyses Gartner
Le marché mondial de PC a baissé de seulement 2% en 2009

Sony présente sa manette de Wii… pour la PS3

A l'heure des annonces concernant de nouveaux moyens de jouer aux jeux vidéo, Sony était un peu à la traîne. Retard rattrapé avec la nouvelle confirmée de la disponibilité prochaine à la vente de sa future manette à détection de mouvement.

Le Tokyo Game Show est donc le rassemblement qu'a choisi Sony pour dévoiler son dernier-né. La motion controller, une sorte de Wiimote (manette équivalente pour la console Wii de Nintendo), est capable de reconnaître mais aussi de suivre le visage, la voix ainsi que les mouvements du corps du joueur. Epatant.

La manette sera couplée à la caméra PlayStation Eye pour offrir une précision accrue de la reconnaissance des mouvements et peut aussi vibrer grâce au DualShock, désormais traditionnel chez Sony.

La motion controller de la PlayStation 3 est, ainsi, munie à son bout d'une sphère émettant une lumière reconnue par la caméra.

De même, la manette est équipée d'un gyroscope sur trois axes, d'un accéléromètre et de deux capteurs de mouvements.

De plus, elle utilise le protocole Bluetooth 2.0 pour communiquer avec la console. Sony fait donc cette annonce après que les concurrents Nintendo et Microsoft ont tiré les premiers.

Microsoft a déjà présenté son propre dispositif de détection de mouvements, le Projet Natal, qui combine une caméra, un capteur de profondeur, un micro et un processeur. Une révolution promise dans la jouabilité et une nouvelle voie d'inspiration pour les éditeurs de jeux vidéo.

Quant à la manette de Sony, sa sortie est prévue pour le printemps prochain. De quoi s'entraîner encore un peu à l'ancienne.

IDF 2009 : Intel met de l'Atom dans les téléviseurs

Le marché des médias numériques résidentiels continue d'intéresser les dirigeants d'Intel.

Notamment à travers la convergence Internet-télévision.

D'autant que la présence d'un connecteur Ethernet, qui tend à se démocratiser sur ces derniers, leur permet désormais d'afficher les contenus du réseau mondial et non plus seulement des canaux de diffusion traditionnels, si multiples soient-ils (TNT, satellite, ADSL, câble...).

Mais qui dit Internet dit applications (à commencer par un navigateur). Et qui dit applications dit ressources processeur.

C'est là qu'Intel compte bien intervenir. A l'occasion de l'IDF 2009, Justin Rattner, directeur technique, a exposé la vision de l'entreprise de Santa Clara en la matière. Il a, notamment, présenté l'Atom CE4100 (nom de code
Sodaville), une puce tout en un (SoC ou System on a Chip) destinée aux décodeurs numériques de télévision sur IP, lecteurs multimédias connectés et téléviseurs numériques.

Gravé en 45 nanomètres (la première sur le marché du brun selon Intel), Sodaville est cadencé jusqu'à 1,2 GHz en basse consommation, supporte la mémoire DDR2 et DDR3 ainsi que Flash NAND, dispose de 512 Ko de mémoire cache L2.

Il gère les interfaces SATA-300 et USB 2.0 et est compatible avec le précédent processeur CE3100 présenté l'an dernier, ce qui garantit l'investissement des développements antérieurs. Une architecture qui permettra au CE4100 de décoder les flux audio multicanaux comme vidéo (y compris la haute définition 1080p H.264, MPEG4, DivX) tout en supportant les applications gourmandes comme les rendus 3D et les contenus au format Flash.

L'intégration d'une telle puce permettrait, ainsi, aux constructeurs de télévisions et autres appareils de traitement multimédia de salon, de faire de l'écran familial un terminal applicatif à part entière et connecté tant au réseau résidentiel qu'à Internet.

Une fenêtre géante sur le monde numérique en quelque sorte qui ouvre de nouvelles perspectives pour les producteurs de contenus.

Les ventes de PC relèvent la tête sur le marché mondial

«Le pire est peut-être derrière nous pour l'industrie du PC.»

C'est la dernière estimation du cabinet Gartner qui, par ailleurs, se montre résolument optimiste (comme on peut l'être en ces temps de récession économique).

Avec 285 millions d'unités contre 291 en 2008, l'analyste prévoit une baisse de 2% «seulement» des ventes de PC sur le marché mondial pour 2009. Une sérieuse révision par rapport au déclin de 6% sur 2009 alors avancé par le cabinet en juin dernier.

La cause de ce remaniement ?

«La demande se révèle finalement plus forte qu'attendue en juin, particulièrement aux Etats-Unis et en Chine», justifie George Shiffler, directeur de recherche chez Gartner.

«Les livraisons de PC portables ont retrouvé un élan substantiel, particulièrement dans les marchés émergents, et le déclin des PC de bureau ralentit.»

Ce regain ne sera, cependant, pas suffisant pour assurer une «croissance positive» en 2009. Selon le Gartner, il faudrait pour cela que les ventes de PC augmentent de 4% sur le second semestre par rapport à 2008.

Pas gagné. Et l'arrivée de Windows 7 ne suffira pas à stimuler la demande. «Au mieux, Windows 7 provoquera un léger rebond auprès des particuliers et des très petites entreprises», estime l'analyste.

«Cependant, nous ne prévoyons pas de la plupart des grandes entreprises, des organisations gouvernementales et des institutions éducatives une forte demande pour le nouveau système d'exploitation avant fin 2010.»

Avec 25 millions de ventes attendues pour 2009, les netbooks poursuivront leur croissance même s'ils affronteront la concurrence des notebooks aux tarifs toujours plus tirés vers le bas. Et 37 millions attendus pour 2010. L'année prochaine devrait se montrer très positive avec une croissance envisagée de 12,6%.

Google injecte un peu de Chrome dans Internet Explorer

Las d'attendre une hypothétique refonte du navigateur web Internet Explorer, les développeurs de Google Chrome ont mis au point Google Chrome Frame.

Avec cette technologie, les pages s'ouvrant dans Internet Explorer pourront utiliser le moteur de rendu HTML WebKit et l'environnement d'exécution JavaScript V8 de Google Chrome.

Google Chrome Frame fonctionne avec toutes les versions d'Internet Explorer depuis la 6.

Son activation est, toutefois, manuelle : les responsables de sites Web devront insérer un bout de code dans chacune de leurs pages afin de signaler à Internet Explorer qu'il peut utiliser Google Chrome Frame.

Notez que le fonctionnement du site n'est en rien perturbé si les visiteurs n'ont pas installé ce module.

Ce procédé très peu intrusif plaira aux responsables IT, qui seront sûrs que cette technologie ne s'activera pas par erreur lorsque les utilisateurs se connecteront à un intranet spécifiquement optimisé pour Internet Explorer.

A l'inverse, Google Chrome Frame pourra être utilisé pour améliorer les performances de navigation, ou pour accéder à une application Web spécifiquement optimisée pour Google Chrome, sans que les utilisateurs aient à changer leurs habitudes.

Un morceau de code spécifique permettra même d'imposer l'installation du greffon Google Chrome Frame lors de la visite de certains sites, de la même façon que le code peut s'assurer que le greffon Flash est installé. Cette approche devient donc similaire à celle employée pour Flash.

Intel décline le Core i7 en version mobile

Les Core i7 720QM, 820QM et 920XM d'Intel sont des processeurs de nouvelle génération adaptés spécifiquement aux ordinateurs portables qui ont été dévoilés à l'IDF 2009 de San Francisco.

Des versions mobiles basés sur l'architecture Nehalem et gravés en 45 nm. Grâce à l'HyperThreading, 8 cœurs logiques seront utilisables. La fréquence de fonctionnement pourra s'abaisser afin d'économiser la batterie des ordinateurs portables, ou être augmentée au-delà de la valeur nominale à travers la technologie Turbo Boost.

Attention, toutefois, car cette dernière est plus ou moins efficace en fonction du nombre de cœurs utilisés. Pour le Core i7 920XM Extreme Edition, il est ainsi possible d'atteindre 2,26 GHz avec quatre cœurs actifs, 3,06 GHz avec deux cœurs actifs et 3,20 GHz avec un unique cœur actif. Ces composants intègrent, également, un contrôleur mémoire double canal compatible avec la DDR3 cadencée à 1333 MHz.

Le reste des fonctions est assuré par le jeu de circuits PM55 Express. Acer, Asus, HP et MSI proposent dès aujourd'hui des ordinateurs portables pourvus de Core i7 mobiles. D'autres devraient suivre dans les semaines à venir. Les Core i7 720QM, 820QM et 920XM sont disponibles aux prix (pour 1 000 unités) respectifs de 364 dollars HT, 546 dollars HT et 1 054 dollars HT, soit environ 295 euros TTC, 443 euros TTC et 854 euros TTC.

De nouveaux outils de sécurité gratuits pour les développeurs chez Microsoft
Dans le cadre de sa méthode SDL (Security Development Lifecycle), qui vise à rassembler les meilleures pratiques de développement en termes de sécurité et de confidentialité, Microsoft vient de livrer deux nouveaux outils permettant de renforcer la fiabilité des applications.

MiniFuzz File Fuzzer permet aux développeurs de créer aisément des tests aléatoires. Il automatise les tests en transmettant au code des flux de données, afin de le mettre à l'épreuve et de détecter d'éventuelles failles de sécurité liées à des crashes de l'application (qui peuvent mener à une corruption de la mémoire, exploitable par un code malveillant).

L'éditeur propose, également, le BinScope Binary Analyzer, un outil capable d'analyser le code dans sa forme binaire. Il vérifie que toutes les ecommandations SDL ont bien été appliquées au logiciel.

Cet outil ne saurait détecter toutes les fautes de programmation, mais il repérera les erreurs de codage les plus courantes, pouvant mener à des failles de sécurité.

Ces deux outils (et bien d'autres encore) sont accessibles gratuitement sur cette page Web du site MSDN. Microsoft informe, également, qu'un nouveau document est accessible en ligne : Manually Integrating the SDL Process Template qui explique aux utilisateurs de Visual Studio Team System (VSTS), comment intégrer le modèle de processus SDL au sein de projets existants.
La Tribune