PDA

Voir la version complète : Algérie : Les mosquées et les imams sous surveillance



Toufik
26/09/2008, 20h19
Pour faire face à la prolifération de nouveaux rites importés de l’étranger
Les mosquées et les imams sous surveillance

Le ministère des affaires religieuses veut renforcer son contrôle sur les mosquées. Pour y parvenir, il compte dispenser une formation accélérée et obligatoire aux imams. But : favoriser une application stricte du rite malikite, officiellement en vigueur en Algérie, et réduire l’influence des pratiques venues de l’étranger. Les mosquées du pays connaissent ces dernières années une prolifération inquiétante du salafisme, du chiisme, du wahabisme et même du kharidjisme, a déclaré, jeudi à la radio chaîne III, le directeur de l'orientation religieuse au ministère des affaires religieuses Mohamed Aissa. «Nous allons dispenser une formation et endoctrinement aux imams pour qu'ils puissent faire face à la prolifération de nouveaux rites, importés de l'étranger et diffusés via des chaînes satellitaires ou des documents et CD devant les mosquées», a dit M. Aissa.

Ce responsable a révélé la radiation de 53 imams dans la capitale et la fermeture de 42 lieux de cultes musulmans non autorisés. Il a réitéré la volonté des autorités de contrôler l'exercice des cultes religieux en Algérie et a critiqué le récent rapport du Département d'Etat américain sur la régression des libertés religieuses dans notre pays. «La fermeture des lieux de cultes musulmans ne figure pas de ce rapport qui s'intéresse uniquement aux Chrétiens», a regretté M. Aissa.

L'Algérie fait face ces dernières à un développement inquiétant du chiisme et au retour en force du salafisme. Dans certaines mosquées du pays, notamment dans les grandes villes, les fidèles adoptent des rites autres que le rite malikite en vigueur dans notre pays, ce qui est souvent à l'origine de tensions entre les pratiquants. Par crainte de représailles de la part des fidèles, des imams ferment les yeux sur des pratiques religieuses importées d'Arabie Saoudite, d'Afghanistan et d'Iran.

Tout sur l'Algerie

SamDZ
26/09/2008, 20h22
Quelle sorte de pratique ? une seule religion m3ajbine fiha comme pas possible :hum:

Desperado
26/09/2008, 21h51
Hier, un ami à moi m'a raconté qu'ils ont presque failli se battre dans une mosquée avec l'Imam à cause du principe de l'aumône...

Un clan disait que la zakat pouvait se faire en argent ou en aliment, et les autres prétendaient qu'à part l'argent on peut pas...

L'Imam a quitté la mosquée...:eusa_whistle:

SamDZ
26/09/2008, 22h03
Enta cheft imam interromps el Adhan du fajr pour insulter le chanteur du mariage d'a coté :morderire: ça n'existe qu'à Oran ça

:pleure: ça me manque :pleure: edouni

sidomidou
27/09/2008, 03h23
Le mal de l'Algerie provient; du point de vue religieux de l'Arabie et son entourage; du point de vue politique de la France et son entourage; du point de vue economique des usa et son entourage; du point de vue sociale de notre ignorance et nos betises. Au lieu de perseverer et s'attaquer aux problemes de fond, on perd notre temps dans des futilites du genre que vous citez et importes en plus par des sous-dev.

Desperado
27/09/2008, 05h42
Le mal de l'Algerie provient; du point de vue religieux de l'Arabie et son entourage; du point de vue politique de la France et son entourage; du point de vue economique des usa et son entourage; du point de vue sociale de notre ignorance et nos betises. Au lieu de perseverer et s'attaquer aux problemes de fond, on perd notre temps dans des futilites du genre que vous citez et importes en plus par des sous-dev.

Donc, Abbes était sérieux quand il a clairement dit que nous, on fabrique les moustiques...


Enta cheft imam interromps el Adhan du fajr pour insulter le chanteur du mariage d'a coté :morderire: ça n'existe qu'à Oran ça

Hadi chaba.... Vive Oran !


:pleure: ça me manque :pleure: edouni
Tu viens juste d'arriver wella lala