PDA

Voir la version complète : stèle à la mémoire de Kateb Yacine et des Beni Keblout inaugurée à Aïn Ghror (Guelma)



kredence
04/11/2009, 04h05
Une stèle érigée en hommage à Kateb Yacine et à la tribu des Beni Keblout à laquelle appartenait l’écrivain a été inaugurée hier,, dans la localité de Aïn Ghror, dans la commune de Hammam N’bails (Guelma).

La cérémonie d’inauguration de ce monument stylisé, symbolisant la vie et l’œuvre de l’auteur du "cercle des représailles", a eu lieu en présence du fils de Kateb Yacine, Hans, de ses deux sœurs Fadila et Anissa, des participants au colloque international qui lui avait été consacré à Guelma mercredi et jeudi ainsi que de nombreux habitants de Aïn Ghror.

Réalisée par le peintre et sculpteur Djamel Chadli, sur un site pittoresque, entre deux monts où Yacine avait l’habitude de venir méditer et se ressourcer, l’œuvre véhicule "une symbolique à travers les différentes facettes de l’énigme de Nedjma", a expliqué l’artiste à l’APS.

La face de la stèle comporte la lettre "K" en caractère arabe (kaf), figurant la famille Kateb, la tribu des Keblout et les deux monts rocheux de la région, en l’occurrence Kef El Bagrat et Kef Chayeh, tandis que les colonnes constituant le socle du monument représentent les membres des familles Keblout, a indiqué Djamel Chadli.

L’envers de la stèle, rappelant de jour la silhouette d’un vautour, projette, au coucher du soleil, une ombre étoilée qui dirige naturellement les pensées vers "Nedjma", le chef-d’£uvre de Kateb Yacine.

Les participants au colloque sur la vie et l’œuvre du "Keblouti" ont également visité, à l’occasion de leur visite dans cette région, une zaouia qui avait été détruite durant la période coloniale avant de partager, dans une ambiance très conviviale, un repas traditionnel.

Ils devaient également visiter le théâtre romain.
APS