PDA

Voir la version complète : Algérie : un dispositif de dernière génération pour surveiller internet



Toufik
10/11/2009, 17h06
Depuis quelques semaines, le réseau internet algérien est placé sous haute surveillance. Selon nos informations, le gouvernement a fait récemment l’acquisition et installé un dispositif de dernière génération pour surveiller la totalité du trafic internet qui transite par le territoire national. Le matériel a été fourni par des entreprises américaines et françaises, selon la même source. Le dispositif sera renforcé prochainement par l’acquisition de systèmes capables de décrypter des messages codés sur la toile.

Comment se passe la surveillance ? Tout le trafic internet est aspiré par de puissants serveurs puis analysé selon les besoins. La surveillance peut-être ciblée – une adresse email, un ordinateur, un cybercafé, une zone géographique- ou aléatoire via la recherche en utilisant des mots clés. Ainsi tous les emails échangés sur le réseau national peuvent être regardés. De même, en cas de besoin, ce dispositif permet de casser des protections comme les mots de passe et accéder à des boites emails ou des sites.

Ces applications peuvent s’avérer d’une grande efficacité en matière de lutte contre le terrorisme. Les téléphones mobiles étant sous surveillance depuis plusieurs années, les terroristes utilisent la toile pour communiquer et préparer leurs attentats. Mais à présent, les services de sécurité ont par exemple la possibilité de savoir si le nombre de requêtes effectuées sur Google Earth concernant un endroit à Alger est anormalement élevé. Un tel indice pourrait en effet signifier qu’un groupe armé chercherait à y perpétrer un attentat. « Un touriste ne regarde pas 200 fois l’image du Palais du gouvernement sur Google Earth », explique un spécialiste en sécurité informatique.

La surveillance internet a également contribué à l’efficacité des services de sécurité en matière de lutte contre le GSPC. Plusieurs chefs terroristes d’Al-Qaïda Maghreb ont été abattus ces derniers jours, souvent interceptés au cours de déplacements entre deux zones.

La mise en place des nouveaux systèmes de contrôle pourrait expliquer en partie les ralentissements constatés ces dernières semaines sur le réseau ADSL. « C’est comme un barrage routier. Quand on vérifie, on doit ralentir la circulation pour bien voir », explique le même spécialiste. « Mais globalement internet est lent partout dans le monde en ce moment. Il y a de plus en plus de personnes connectées et les infrastructures commencent à être débordées », précise-t-il.

L’adoption, le 1er juillet, par le Parlement de la loi sur la cybercriminalité a donné un cadre juridique aux opérations de contrôle de l’internet. Mais l’Algérie étant un pays en état d’urgence et dans une situation de lutte contre le terrorisme, des dérapages ne sont pas exclus. « Mais il est impossible de contrôler tout internet. Beaucoup de pays rêvent de le faire mais les dispositifs existants ne sont pas en mesure de répondre à cette attente », conclut le spécialise.

Par Sonia Lyes - Tout sur l'Algérie

RedouaneDZ
10/11/2009, 19h30
La mise en place des nouveaux systèmes de contrôle pourrait expliquer en partie les ralentissements constatés ces dernières semaines sur le réseau ADSL. « C’est comme un barrage routier. Quand on vérifie, on doit ralentir la circulation pour bien voir », explique le même spécialiste. « Mais globalement internet est lent partout dans le monde en ce moment. Il y a de plus en plus de personnes connectées et les infrastructures commencent à être débordées », précise-t-il.


Merci Pour L'information cher spécialiste :partir:

Toufik
11/11/2009, 11h32
Je crois qu'il travaille à Algérie Telecom. :mogo: