PDA

Voir la version complète : Grippe H1N1: une fabuleuses escroquerie planétaire



Sabrina
29/11/2009, 22h21
Jean-Jacques Crèvecoeur
a une formation en physique quantique théorique (Université de Namur, Belgique), il a obtenu le prix du meilleur mémoire belge de physique en 1984, et une bourse de recherche pour accomplir un doctorat en physique quantique. Auteur de plusieurs livres, il a réalisé de nombreuses formations en entreprise. Egalement philosophe, il s’est spécialisé dans l’étude critique du fonctionnement des sciences, en particulier l’épistémologie de la médecine
dit:
La question est : comment un virus aussi bénin va-t-il s’y prendre pour tuer des millions de personnes ? Ça, c’est la question à un million de dollars !!!

Eh bien c’est l’histoire des pandémies du passé qui nous apporte la réponse. La recette est simple (en douze étapes, déjà expérimentées en 1918 avec succès) :

1. on annonce qu’un foyer d’une nouvelle grippe vient d’apparaître au Mexique et que c’est très grave, car c’est un virus animal qui s’est transmis à l’homme !
2. on annonce ensuite 350 morts en une semaine, pour rectifier ensuite le décompte à 8 morts. Mais tout le monde a retenu qu’il y avait eu beaucoup de morts dès le début (ça ne vous rappelle rien, ça : le 11septembre, on nous a annoncé à la télévision 40 à 50.000 morts dans les Twin Towers – ce qui a justifié la croisade contre les forces du Mal –puis, on a révisé le nombre de morts à 2.974) ;
3. on annonce à grand renfort de publicité quotidienne que ce terrible virus se propage à une vitesse incroyable sur toute la planète (alors que par ailleurs, aucun laboratoire du monde ne dispose de la souche du virus pour confirmer que c’est bien ce virus qui est en cause, et pas le virus ordinaire – on reconnaît par ailleurs que la grippe porcine ne présente aucun symptôme spécifique par rapport à ceux de la grippe ordinaire –alors, comment font-ils pour compter le nombre de cas ???) ;
4. devant le peu de virulence dudit virus, on nous annonce que ce gentil virus (finalement) va muter et va devenir TRÈS méchant, et que l’on sait qu’il va muter à une date précise (celle de la sortie des vaccins, quelle coïncidence quand même !) ;
5. pendant tout ce temps, on prépare des produits en laboratoire dont on dit qu’ils sont des vaccins, et dans lesquels on mélange deux souches de la grippe porcine, deux souches de la grippe aviaire et une souche de la grippe humaine (cocktail tout à fait explosif, lorsqu’il sera injecté dans le corps !). De plus, on rajoute (en plus grande quantité que d’habitude) des adjuvants (mercure, aluminium et squalène), reconnus pour leur grande toxicité ;
6. peuavant la sortie des soi-disant vaccins (qui sont en réalité, ici, des armes bactériologiques), les médias se déchaînent pour nous annoncer qu’il y aune recrudescence de cas de grippe. Même si les médecins ne prennent plus la peine de vérifier s’il s’agit bien du même virus, le peuple est tellement hypnotisé qu’il ne réfléchit plus. Il est persuadé que la mutation annoncée est en train de se réaliser ;
7. on annonce aussi que tous les vaccins ne seront pas disponibles immédiatement et qu’il y aura des chanceux qui pourront en bénéficier tout de suite, et d’autres devront attendre jusqu’à quatre mois pour enfin recevoir le vaccin salvateur ! À noter que nous en sommes là, pour l’instant,dans la chronologie des événements.
8. dès la sortie des premières armes bactériologiques déguisées en vaccins, lebon peuple apeuré court se faire vacciner volontairement, dans les centres spécialement préparés à cet effet (et encadrés par des militaires). Ici au Canada, les gens s’inscrivent sur des listes d’attente pour être certains d’être parmi les premiers vaccinés !
9. dès l’injection du vaccin, le cocktail préparé soigneusement par les laboratoires entraîne la mutation et la combinaison des différentes souches dans le corps du patient, rendant les virus extrêmement mortels.Dans le même temps, les adjuvants auront mis par terre le système immunitaire. La Tamiflu sera utilisé pour provoquer une surinfection (cas déjà observés dans plusieurs pays) entraînant immédiatement la mort de la personne. Conséquence : il y aura des milliers de morts parmi les premières populations vaccinées ;
10. on nous dira alors que, malheureusement, ce qu’on craignait est arrivé : le virus a muté sous une forme mortelle. On attribuera la cause des décès au virus, et pas au gentil vaccin censé nous protéger ! Une panique s’emparera de la population, qui réclamera qu’on les vaccine d’urgence ;
11. vu la gravité de la situation sanitaire, vu les troubles engendrés, d’une part par ceux qui réclameront avec force leur vaccin, d’autre part par ceux qui accuseront les autorités sanitaires de génocidaires, l’état d’urgence sera déclaré dans tout le pays et le plan de vaccination obligatoire sera mis en place ;
12. ceux qui refuseront de se faire vacciner devront se cacher ou disparaître pendant un temps suffisamment long, à moins qu’on ne les fasse disparaître dans des camps de concentration prévus à cet effet.

Ce scénario, je vous l’écris en cette nuit du 9 au 10 septembre 2009. Je ne le fais pas du tout de gaieté de c&brkbar;ur.

omari
29/11/2009, 22h42
Bonsoir,
Dans la vie tout est économique(Argent) ou politique(Pouvoir) que ça soit en médecine ou en foot-ball.
Comment pourrait on s'enrichir en vendant des médicaments si ce n'est pas a grande échelle?

dromi
29/11/2009, 23h42
bonsoir à tous , il est vrai que ça donne à la reflexion , ce qui m'a surtout convaincu
c'est surtout apres avoir vue la ma mascarade que nous a presentéeles medias pour un evenement sportif.
Toute fois quand j'entend les nouvelles; entre autre la mutation de virus; je suis plus pour le vaccin
car ne diton pas " qu'il vaut mieux prevenir que guerir".............!!!

Ce qui serait bien dans ce genre de situation, ou le avis diverge, c'est d'avoir une etude comparative
entre les deux grippes (saaisonnière et H1N1) et la publier à grande echelle, car je pense que
la decision deviend indivisuelle, d'ou l'importance d'une informatiion objectif.

khadija
30/11/2009, 01h06
Etant donné que les propriétés pharmacocinétiques des vaccins n’ont pas été étudiées, les fabricants de vaccin ne peuvent nier aucun des effets toxiques énumérés ci-dessous. La raison qui fait qu’ils n'analysent jamais l'absorption, la distribution, le métabolisme ou l'excrétion de ces ingrédients, est que cela supprimerait l'industrie du vaccin. Cependant les différents effets de chaque ingrédient et leurs effets toxiques sur les cellules sont bien documentés.

Chaque médecin, infirmière ou personnel médical qui administre le vaccin
H1N1 (ou tout vaccin) devraient se demander pourquoi ils injectent les ingrédients suivants à leurs patients, qui se sont scientifiquement avérés que être cause d’immuno-toxicité, neuro-toxicité, de stérilité et du cancer :

Novartis Focetria Ingrédients du vaccin de grippe H1N1 avec adjuvants/ Toxicité Polysorbate 80: Agent stérilisant Potassium Chloride: Neurotoxine
Squalene: Neurotoxine
Thimerosal: Neurotoxine
http://preventdisease.com/news/pdf/Focetria_H1N1_EMEA_2009.pdf

Novartis H1N1 Monovalent Influenza Vaccine Ingredients/ Toxicité
Beta-Propiolactone: Cancérigène
Polymyxin: Neurotoxine
Neomycin: Immunotoxine
Thimerosal: Neurotoxine
http://preventdisease.com/news/pdf/Novartis_A-H1N1_2009_Fluvirin.pdf

GlaxoSmithKline Arepanrix Ingrédients du vaccin de grippe H1N1 avec adjuvants / Toxicité
Formaldehyde: Cancérigène
Polysorbate 80: Agent stérilisant
Sodium Deoxycholate: Immunotoxine
Squalene: Neurotoxine
Thimerosal: Neurotoxine
http://preventdisease.com/news/pdf/GSK_Arepanrix_October_2009.pdf

GlaxoSmithKline Pandemrix Ingrédients du vaccin de grippe H1N1 avec adjuvants / Toxicité Octoxynol 10: Immunotoxine
Polysorbate 80: Sterilie Agent Potassium
Chloride: Neurotoxine
Sodium Deoxycholate: Immunotoxine
Squalene: Neurotoxine
Thimerosal: Neurotoxine
http://preventdisease.com/news/pdf/GSK_Pandemrix_2008.pdf

GlaxoSmithKline Fluarix 2009-2010
Ingredients de la formule/ Toxicité
Formaldehyde: Cancérigène
Octoxynol 10: Immunotoxine
Polysorbate 80: Agent stérilisant
Sodium Deoxycholate: Immunotoxine
http://preventdisease.com/news/pdf/GSK_fluarix_2009-2010.pdf

Sanofi-Pasteur H1N1 Influenza Vaccine Ingrédients/Toxicité
Formaldehyde: Cancérigène
Polyethylene Glycol: Toxine Systemique
Thimerosal: Neurotoxine

http://preventdisease.com/news/pdf/Sanofi-Pasteur_Influenza_A-2009_H1N1_Fluzone.pdf


MedImmune H1N1 Vaccine Ingrédients/ Toxicité Monosodium Glutamate: Neurotoxine Gentamicin Sulfate: Neurotoxine Monobasic Potassium Phosphate: Immunotoxine http://preventdisease.com/news/pdf/Intranasal_MedImmune_A-H1N1_FluMist.pdf

FLUARIX 2009 Latest Package Insert Ingrédients/ Toxicité
Formaldehyde: Cancérigène
Gentamicin Sulfate: Nephrotoxique
Polysorbate 80: Agent stérilisant
Sodium Deoxycholate: Immunotoxine
Thimerosal: Neurotoxine

http://preventdisease.com/news/pdf/FLUARIX_2009LatestPackageInsert_us_fluarix.pdf


CSL PANVAX H1N1 Vaccine Ingrédients/ Toxicité
Beta-Propiolactone: Cancérigène
Neomycin: Immunotoxine
Sodium Taurodeoxycholate: Cancérigène / Immunotoxine
Polymyxin: Neurotoxine
Thimerosal: Neurotoxine
http://preventdisease.com/news/pdf/CSL_PANVAX_H1N1_SEPT2009.pdf

CSL Afluria H1N1 Influenza Vaccine Ingrédients/ Toxicité
Beta-Propiolactone: Cancérigène
Neomycin Sulfate: Immunotoxine
Polymyxin B: Neurotoxine
Potassium Chloride: Neurotoxine
Sodium Taurodeoxycholate: Cancérigène / Immunotoxine
Thimerosal: Neurotoxine

http://preventdisease.com/news/pdf/CSL_2009_LatestAfluriaPackageInsert_ucm112730.pdf


Note: Un nouveau vaccin CSL H1N1 est en cours de test avec l’adjuvant AS03 qui contient du Squaléne.

http://clinicaltrials.gov/ct2/show/NCT00964951

Effets secondaires des vaccins


Les effets indésirables graves sont les suivants:

* Douleur
* Rougeur
* Gonflement
* Fatigue
* Maux de tête
* Arthralgie (inflammation des articulations)
* Myalgie (inflammation musculaire)
* Tremblement
* Transpiration
* Ganglions lymphatiques gonflés
* Fièvre
* Vomissement
* Tintement ou engourdissement des mains ou des pieds
* Manque du souffle
* Vasculitis (inflammation des vaisseaux sanguins)

Les réactions défavorables sérieuses sont comme suit :

* Désordres du sang et du système lymphatique
* Troubles psychiatriques (insomnie)
* Désordres du système nerveux (vertige, paresthésie, inflammation du système nerveux central, inflammation des nerfs, désordres auto-immuns affectant les gaines mélaniques des nerfs tels que le syndrome de
Guillain-Barré)
* Désordres de l'oreille et du labyrinthe (vertige)
* Désordres respiratoires, thoraciques et intestinaux (dyspnée)
* Désordres gastro-intestinaux (nausée, diarrhée, douleur abdominale, vomissement, dyspepsie, malaise d'estomac)
* Désordres de la peau et des tissus sous-cutanés (prurit, éruption)
* Désordres des tissu musculo-squelettique et conjonctif (douleur dorsale, rigidité musculo-squelettique, douleur cervicale, spasmes de muscle, douleur dans l'extrémité)
* Désordres et états généraux d'emplacement d'administration (meurtrissure, asthénie, douleur thoracique, malaise

dromi
02/12/2009, 00h28
il est vrai que les vaccins on toujours fait sujet de polémique à cause en partie de ses effets secondaire dans certain cas des maladies neurologiques aussi parce que certain laboratoire disent que son efficacité
est limité . Mais il savoir que le vaccin de la grippe saisonnière est renouvelé chaque année, c a d que c'est pas le mème vaccin car le virus change à chaque fois . Donc chaque année il subit
les mèmes testes clinique qu'on a refait avec ce nouveau vaccin de H1N1

Certe pour toute première fois il y'a une frustration mème chez des spécialistes, je pourais bien croire que que les les firmes pharmaceutiques pourrait faire plus de cinéma pour une meilleur recette et que ses concurents font la mème chose en sabotant ses proget,avec des rumeures que le vaccin serai plus dangereux . Mais de la à croire à un complot generale
avec la càomplicité des gouvernements contre leur propres peuples , ou de pendre des risques de santé publique à d'une telle ampleure !!!je ne pense pas qu'on en ait arrivé jusque la .

De toute façon d'apres les infos il vaut mieux vacciner pour les personne à risque d'eventuelle complication (maladie pulmonnaire ,obésité, maladies chronique) et les moin de 40 ans , ou les medecin on observés plus de cas grave....