PDA

Voir la version complète : Un imam suggère que les femmes qui travaillent puissent allaiter leurs collègues de b



Sabrina
01/12/2009, 23h34
vendredi 18 mai 2007 - 14h44, par Chawki Freïha - Beyrouth
http://www.***************/IMG/Logo/logo_mai.gif En islam, il est strictement interdit qu’un homme et une femme puissent se retrouver seuls dans un endroit fermé. « Satan » sera systématiquement leur troisième compagnon et une relation illicite peut naître de cette fréquentation.

Pour remédier à cette problématique, notamment dans les entreprises où une femme employée peut partager le même bureau avec un collègue masculin, l’imam Izzat Attiyah, directeur du département des études du Hadith à l’université islamique d’Al-Azhar, la plus haute autorité sunnite en Egypte, a autorisé dans une récente fatwa qu’« une femme puisse allaiter son collègue à cinq reprises afin de nouer avec lui une relation de sein ». Selon le quotidien « Al-Ayyam » édité à Bahreïn, Izzat Attiyah considère que « les liens de lait ainsi établis entre ces deux collègues les empêchera d’avoir des relations sexuelles prohibées et leur mixité dans le bureau ne posera plus de problème. De plus, une fois ce lien est établi, la femme pourra ôter son voile au bureau et montrer ses cheveux, même en présence de son collègue ». Attiyah suggère ainsi que « l’allaitement soit officiellement inscrit et qu’un certificat nominatif soit délivré pour en attester ».
Cependant, l’imam Attiyah ne précise pas dans sa fatwa comment une employée peut allaiter son collègue à cinq reprises, si elle n’a pas d’enfant en âge de téter. Il nous explique pas non plus si les mensurations des candidates à l’embauche feront partie des critères de recrutement, ou si les recruteurs doivent demander l’avis des hommes susceptibles de partager leur bureau avec ces nouvelles recrues !
En tout état de cause, l’imam Attiyah s’est appuyé dans sa fatwa sur un livre publié il y a quelques années par un enseignant de la Charia à l’université islamique d’Al-Azhar, Abdelmehdi Abdelkader Abdelhadi. L’auteur évoque la tradition héritée du temps du Prophète, quand Mahomet avait interdit à Aïcha, son épouse, de rencontrer des hommes étrangers à la famille. Après la mort du Prophète, Aïcha exigeait que « tout homme désirant la rencontrer devait téter ses cousines et ses nièces, avant d’accéder à sa tente ».
La fatwa de Izzat Attiyah soulève une vive polémique, tant dans la sphère religieuse que politique. Plusieurs députés égyptiens menacent de porter l’affaire devant le Parlement afin d’en débattre et d’en interdire l’application. Les oulémas et autres experts en islam reconnaissent quant à eux que « la pratique de “l’allaitement des grands” avait bel et bien existé », et admettent qu’« il s’agit d’un moyen de lutter contre les relations sexuelles prohibées ». Mais ils s’opposent sur l’opportunité de l’appliquer au XXI° siècle.
L’ancien secrétaire général de la commission des études légitimes à l’université Al-Azhar, Sayyed Assaker, estime à cet égard que « le Hadith relatif à Aïcha et à l’allaitement de ses visiteurs par ses cousines et nièces est une réalité qu’il ne faut pas nier ». Mais, ajoute-t-il, « il s’agit d’un cas particulier qu’il ne convient pas de généraliser et d’en faire une loi. Dans la société actuelle, autoriser “l’allaitement des grands” pousse à la déviation », conclut-il, « même si la nourricière et ses filles deviennent interdites au nourri, du fait du lien de lait »...
Traduction et synthèse de Chawki Freïha

Source : MediaArabe Info

Sabrina
01/12/2009, 23h35
tellement que c`est choquant je n`ai pas osé la mettre dans la section résevée a l`islam et religion.

khadija
01/12/2009, 23h50
ça c'est Al-Azhar. Hilarant tellement c'est insensé autant rester à la maison allaiter nos propres enfants remarquez c'est peut être le but de cette fatwa.

tedswit
02/12/2009, 00h21
lol je travail avec bcoup de femmes ça serait le pied :D :D

n'importe koi....c'est le délire!!!!!!!!!

Sabrina
02/12/2009, 01h08
D' après Aicha (rar) Sahla bint Suhayl vint dire au Prophète (saw) :"Ô Envoyé d'Allah ! Je remarque les signes du mécontentement sur le visage d'Abou Hodhayfa (mon époux) lorsque Salim entre dans notre maison. Le Prophète (saw) lui dit: "Allaite le" (pour qu'il soit un fils de lait, interdit au mariage). Elle lui répondit : "Et comment l'allaiterais-je alors qu'il est un adulte ?" Le Prophète (saw) sourit et dit : "Je sais bien que c'est un jeune homme"
(Sahih Muslim, no: 1453)

__________________________________________________ __________

le pervers a utilsé cette histoire pour faire une fetwa.
alors que c`est claire que n`importe quelle personne qui sait lire :unknw:...comprendra que le prophete (SAW) sourit en taquinant la dame il a dit
"Je sais bien que c'est un jeune homme" donc ce imam est un imposteur qu`il faut mettre dehors de Al-Azhar..c`est un pervers au fond de lui caché...ou un fustré sexuellement dit.

Yiwath
02/12/2009, 15h47
:eek2::eek2::shok::shok:

cheyenne
02/12/2009, 16h03
Alattif Arassoul el Allah, mais qu'est ce qu'ils veulent prouver ses *******s d'abord une fillette de 9 ans peut satisfaire les besoins d'un homme aussi bien qu'une femme adulte maintenant pour travailler avec des hommes il faut se comporter comme une p***, c'est écoeurant...ils salissent l'image de l'Islam , le prophète n'aurait jamais admis que d'autres hommes touchent à un cheveu de sa femme mais les paroles prononcées par l'envoyer de Dieu sont trop intelligentes pour être comprises par des nuls, dommage l'Islam est une belle religion comprise par une poignée de gens.