PDA

Voir la version complète : La vaccination contre la grippe A, nouvelle illustration de la médecine à deux vitess



Toufik
02/12/2009, 09h04
L’Algérie va recevoir cette semaine les 900.000 premières doses sur un total de 20 millions de vaccins contre la grippe porcine (A/H1N1) commandés, selon le ministre de la Santé, Said Barkat. L’arrivage des 20 millions de doses s’effectuera progressivement. Un million de doses est attendu en janvier, 4,2 millions en février, 5 millions en mars, 5 millions en avril et 3,9 millions arriveront en mai, selon M. Barkat.

Cette annonce intervient dans un contexte où les contaminations progressent à un rythme inquiétant à travers le pays. Sachant que le vaccin a un rôle préventif – il n’est pas administré aux personnes déjà contaminées-, on se demande comment le gouvernement compte gérer les 900.000 doses pour une population de 36 millions d’habitants, surtout en cas d’accélération des contaminations dans les prochains jours. A titre d’exemple, la France a, dès l’été, commandé 94 millions de doses pour 60 millions d’habitants.

En fait, la réponse se trouve dans la gestion du système de santé depuis quelques années, basé sur une médecine à deux vitesses. Celle des privilégiés et celle du reste de la population. En cas d’accélération de l’épidémie dans les prochains jours, les premiers auront accès aux vaccins, seront admis en priorité dans les rares hôpitaux qui fonctionnent encore correctement dans le pays et en cas de besoin évacués vers l’étranger. Quant à la seconde catégorie de la population, son sort sera incertain. Car, même avec des émeutes, le gouvernement n’y pourra rien : les 20 millions de doses commandées n’arriveront qu’en mai prochain.

Tout sur l'Algerie