PDA

Voir la version complète : La soupe au cochon remet le couvert



kredence
05/12/2009, 02h07
La soupe au cochon a finalement été distribuée hier soir sur l'esplanade de la gare Montparnasse

Un fort arrière-goût de racisme.

La soupe au cochon a finalement été distribuée hier soir sur l'esplanade de la gare Montparnasse (15e) à une trentaine de sans-abri par l'association d'extrême droite Solidarité des Français.

Excluant ainsi délibérément les SDF parisiens de confession juive ou musulmane qui ne mangent pas de porc.

Jusque dans le courant de l'après-midi, la distribution a pourtant failli ne pas avoir lieu, la préfecture de police de Paris l'ayant interdite le 28 décembre dernier. Mais c'était sans compter sur la célérité des organisateurs, qui ont déposé hier après-midi un référé immédiat au tribunal administratif. Opération réussie : le tribunal a annulé l'interdiction, comme il l'avait déjà fait le 22 décembre, estimant que si le service d'un bouillon de lard est « clairement discriminatoire », il ne présente pas de risque sérieux de trouble à l'ordre public.

Cette décision est une nouvelle victoire pour l'association, qui se prétend « caritative ». « On sert un repas à tous, dans un esprit de solidarité », plaide Odile Bonnivard, animatrice de l'association.

Alors pourquoi ne servir que du porc, et faire ainsi le tri entre les bénéficiaires ? « C'est un aliment pas cher, énergétique, et qui fait partie de nos traditions gastronomiques », se défend-elle.

Mais cette distribution, effectuée pour la quatrième année consécutive à Paris, reste éminemment polémique.

Dès juin 2004, le Conseil de Paris avait voté à l'unanimité un voeu demandant la suppression de la distribution de ladite soupe, jugée « raciste ».

En vain. Hier, Bertrand Delanoë a souhaité que le préfet de police fasse appel et a exprimé la volonté de la mairie de « dénoncer et de combattre toute forme de racisme et d'antisémitisme » face à « une initiative aux relents xénophobes ».

En outre, si des distributions de soupe « hallal », destinées aux personnes musulmanes, ont bien lieu dans certains quartiers populaires de Paris, la Ville « ne les finance pas et ne prête pas de locaux à cet effet ».

C'est pourtant ce dont l'accuse l'association.

Visiblement plus soucieuse de querelles politiques que d'entraide humanitaire.

Laure de Charette

http://www.20minutes.fr/article/130151/Paris-La-soupe-au-cochon-remet-le-couvert.php

romance
05/12/2009, 17h35
de toute façon on l aura compris l europe est raciste et facho point !