PDA

Voir la version complète : La sieste



khadija
15/12/2009, 22h27
Etymologiquement, le mot sieste vient de Sexta Hora, la sixième heure de la journée en partant du lever du soleil pour les Romains, c'est-à-dire midi. Il faut savoir qu'à cette époque, le déjeuner se prenait à 10 heures du matin. 12 h était donc le moment du repos d'après-déjeuner : la sieste.

Au cours de l'histoire de nombreux grands hommes ont sacrifié au rituel de la sieste : Napoléon, Churchill, Victor Hugo et plus près de nous, paraît-il, notre président de la République actuel.

En Chine, le droit à la sieste est inscrit dans la constitution depuis 1949. En Occident, elle fut obligatoire pour les moines au VIIe siècle, d'après une règle établie par saint Benoît, et coutumière des ouvriers agricoles du Moyen Age.

Mais l'apparition de l'horloge puis de la montre lui fut fatales car elle devint synonyme de perte de temps. Dès lors, et de plus en plus, il ne sera plus question que de rentabilité et d'horaires de travail.

On en arrive même aujourd'hui à une complète victoire du temps économique sur le temps biologique : la preuve, les "3 x 8" qui sont complètement à contresens de notre rythme biologique.

Or, depuis peu, on assiste à un revirement de situation, et de plus en plus de chefs d'entreprise prennent conscience de l'aspect bénéfique d'un petit temps de repos dans la journée. Selon des chercheurs britanniques, la sieste permettrait aux entreprises d'économiser près de 4,37 milliards d'euros.

Les cycles du sommeil

Il faut bien différencier la sieste du sommeil nocturne. Ce temps de repos est en général beaucoup plus court et ne permet pas de passer par les mêmes stades de sommeil nocturne, qui comporte en effet plusieurs cycles qui se répètent. Un cycle dure en moyenne 90 minutes.

Au cours d'un cycle, le dormeur passe par plusieurs phases. La première - la phase de sommeil lent - dure environ une heure. La phase de sommeil paradoxal, ensuite, est plus courte, un quart d'heure en moyenne. C'est celle durant laquelle on rêve. Vient ensuite la phase de sommeil intermédiaire, brève, avec des micro réveils débouchant soit sur un nouveau cycle, soit sur le réveil.

On connaît mal les mécanismes qui permettent à la sieste d'être réparatrice mais on pense qu'elle nous permet, quand on s'endort vraiment, d'entrer dans le sommeil lent, connu pour être le plus réparateur physiquement.

Ce qui est sûr, en revanche, est que dormir après le repas entraîne une baisse de la tension et de la température du corps, ce qui améliore le bien-être.

Quelques conseils pour une bonne sieste

Il faut la faire entre 13 heures et 16 heures, pendant cinq minutes ou plus d'une heure, selon vos besoins et vos possibilités. Mais attention, les abus peuvent provoquer des troubles du sommeil.

Pour le lieu, on peut se reposer n'importe où : c'est une question d'entraînement. Si vous ne pouvez pas vous allonger, adoptez la position du cocher de fiacre (assis, tête baissée, jambes allongées, bras accoudés).

le magazine de la santé


Pour nous algériens la sieste est minimum 1h30 à 2h et encore...