PDA

Voir la version complète : Je t'attends



baudelaire87
01/01/2010, 03h14
Je t’attends

Je t’attends, mon âme captive
De ton être, sur toutes les rives
Mon esprit égaré dans ce monde
Sans espoir, il devient immonde
Mon âme implorant tes lieux
Tes soupirs, voire tes yeux
Trop de souffrance et pourtant
Je vis morfondu et je t’attends
Mon âme à force d’attendre
Devenue un tas de cendres
Sa dense fumée suivant les pas
De ton amour jusqu’au trépas
Suivant ton parfum morose
Tes portes hélas souvent closes
Ton voyage vers un pays lointain
Vers un univers un peu mutin.
Je t’attends tant que l’attente
Est un espoir qui me tente
Qui t’amène vers moi une nuit
Où que notre étoile qui luit
Que notre indélébile sillage
Que notre amour mêlé de rage.
Je t’attends même étant absente
Mon âme est trop consciente
De ton existence immortelle
De ton souvenir dans mon ciel
Je t’attends et cette douleur
Me hante, arrachant mon cœur
Je t’attends, le destin ne daigne
Bannir le malheur qui règne
Je t’attends et la providence
Se réjouit de notre souffrance
De nous voir dans un chemin
Où je te prendrais par la main.

Le 15/06/2009
Par : Tekik Mohamed

Argelina
01/01/2010, 15h44
Si je peux me permettre un avis sur la globalité de ce que je viens de lire je dirai que c'était captivant. On est submergé par l'émotion que dégagent les mots. On ressent une telle empathie qu'on souffre presque !

Et si je dois mettre une petite réserve, j'avouerais que parfois j'ai décelé des articles relatifs (que), qui n'ont pas su trouver leur place idéale.

Enfin, j'encourage vivement celui qui l'a écrit à nous faire lire d'autres de ses essaies...

romance
01/01/2010, 17h59
joli poeme tres emouvant et captivant a la fois