PDA

Voir la version complète : L'asthme



khadija
14/01/2010, 12h09
L'asthme est une maladie de plus en plus fréquente qui peut se révéler très dangereuse.

Au niveau mondial, les coûts associés à cette affection chronique sont supérieurs à ceux de la tuberculose et de l'infection au VIH.

La respiration

L'air passe par la bouche, la trachée puis les deux bronches principales. Il circule ensuite dans les ramifications de l'arbre respiratoire, les petites bronches. Il apporte ainsi l'oxygène au sang, au niveau des alvéoles. Normalement, l'inspiration et l'expiration se passent sans problème.

La crise

L'asthme est une inflammation des bronches qui empêche de respirer normalement. Le diamètre de la bronche se rétrécit, ce qui provoque une crise : la respiration devient pénible et sifflante, et il est difficile de vider ses poumons. Une toux et un essoufflement sont fréquents.

Cette crise peut durer de quelques minutes à quelques heures. Elle est très angoissante pour les malades. En fonction de la fréquence et de l'intensité des crises, différents stades sont fixés.

L'asthme aigu grave, ou état de mal asthmatique, est une urgence. Les crises se succèdent et deviennent de plus en plus intenses. Elles aboutissent à une asphyxie qui peut entraîner la mort et sont responsables de près de 2 000 décès chaque année en France.

Les traitements

L'asthme est une maladie qui doit être bien identifiée et traitée. Pour cela, il faut réaliser une Exploration Fonctionnelle Respiratoire (EFR). Cet examen consiste à souffler dans une machine, qui va analyser la capacité respiratoire et la représenter sous forme d'une courbe.

La deuxième étape sert à trouver ce qui provoque l'asthme. Chez les enfants, plus de neuf cas sur dix sont d'origine allergique. Ils surviennent lorsqu'il y a des pollens dans l'air ou des acariens, par exemple.

Un deuxième examen, la désensibilisation, teste donc les différents allergènes (les éléments qui provoquent des allergies) pour identifier celui qui est en cause. Il est alors possible d'éviter l'allergène en cause et de mettre en route un traitement.

Mais l'asthme n'est pas toujours provoqué par un allergène. Il peut se déclencher lors d'un effort, à cause du froid ou encore de la pollution. Dans tous les cas, le traitement de la crise est le même. Première étape : dilater les bronches pour que l'air passe mieux, grâce à des aérosols qui agissent vite.

Attention, si ce n'est pas le cas, il faut consulter un médecin. Il est souvent nécessaire de prendre un traitement tous les jours. Des anti-inflammatoires vont agir à long terme sur l'inflammation des bronches. Le plus souvent, il s'agit de corticoïdes.

La prévention est elle aussi importante : il est possible de mesurer soi-même son souffle, pour anticiper une crise en augmentant son traitement. Et il faut éviter, pour l'asthme allergique, tout ce qui déclenche une crise : les acariens, la moquette, les couvertures poussiéreuses ou encore le tabac.



Lemagazinedelasanté