PDA

Voir la version complète : Explication mathématique du célibat



kredence
28/01/2010, 04h37
Grande-Bretagne - Un jeune homme, chargé de travaux dirigés en mathématiques à l’université de Warwick, aurait découvert une explication à son célibat grâce à une formule mathématique.

Peter Backus, 30 ans, vient de publier sa thèse intitulée "Pourquoi je n’ai pas de petite amie" après trois ans de célibat. Pour expliquer cela, il a utilisé la fameuse formule mathématique appelée équation de Drake.

Cette formule avait déjà été utilisée pour estimer l’existence d’une vie extraterrestre.

Selon lui, sur les 30 millions de femmes britanniques, seulement 26 lui conviendraient en tant que petite amie. L’équation a pris en compte les célibataires âgées entre 24 et 34 ans et vivant dans sa ville de Londres.

"De ce fait lors d’une sortie, j’ai 0,0000034% de chance de rencontrer l’une de ces personnes. Cela veut dire 1 chance sur 285.000, ce qui n’est pas super" explique-t-il.

L’equation de Drake : N = R* x Fp x Ne x Fi x Fc x L , avait aidé le Professeur Drake a établir qu’il existerait 10.000 autres civilisations dans notre galaxie.

M. Backus a utilisé cette équation en changeant les critères (incluant un rendez-vous idéal et le pourcentage de femmes susceptibles de le trouver attirant).

Source -Net

au_gré_du_vent
28/01/2010, 09h00
Bonjour Kredence,

Je me demande comment on peut penser à ce genre de these, original ceci dit et ça lui fait de la célébrité.
Je suis sure que s'il édite un livre ça sera un best seller vu le nombre de célibataires dans le monde.
A défaut d'être en couple, il deviendra riche:icon_cool:

Peut être que sa conclusion l'a aidé à mieux se sentir dans sa peau, mais je suis sure que le problème qui est général n'est pas que mathématique.
Il y a plusieurs critères, et le mektoub est dans la liste.

En lisant ton post, je me suis posé la question sur la définition des différents termes présents dans l'équation de Drake, voila ce que j'ai trouvé:

N est le nombre de civilisations extraterrestres dans notre galaxie avec lesquelles nous pourrions entrer en contact,

R* est le nombre d'étoiles en formation par an dans notre galaxie,

fp est la fraction de ces étoiles possédant des planètes,

ne est le nombre moyen de planètes par étoile potentiellement propices à la vie,

fl est la fraction de ces planètes sur lesquelles la vie apparaît effectivement,

fi est la fraction de ces planètes sur lesquelles apparaît une vie intelligente,

fc est la fraction de ces planètes capables et désireuses de communiquer,

L est la durée de vie moyenne d'une civilisation.

kredence
28/01/2010, 12h12
Comme on dit chacun a sa propre theorie mathematique ou philosphique sur la vie,la mort,le mariage,le celibat,l'amour,l'argent ou la fortune.

C'est juste une,parmi des dizaines de theorie sur le marche.

au_gré_du_vent
28/01/2010, 12h50
N'empeche, la vie de tous les jours est plus intéressante à vivre pleinement sans théories, sans calculettes, sans calculs.
Accepter l'idée de faire des erreurs pourrrait nous aider à avancer.
A mo humble avis, ce fameux Peter et en se refermant dans ses théories laisse échapper de vraies occasions de rencontres!
Je l'imagine établir un algorithme à chaque fois qu'il voit une fille en se posant la question: correspond elle à mon profil ou pas?
Je le plaindrais dans ce cas.
mais bon, il faut de tout pour faire un monde et tout est relatif...