PDA

Voir la version complète : La Nasa lance la sonde IBEX pour explorer les confins du système solaire



Toufik
20/10/2008, 14h29
IBEX, (Interstellar Boundary Explorer), a été lancée avec succès vers 17H45 GMT selon les images diffusées en direct par l'agence spatiale américaine, et le responsable adjoint des lancements de la Nasa, Omar Baez a affirmé que "tout sembl(ait) aller bien".

La sonde, d'un poids de 462 kg, a été lancée à bord d'une fusée Pegasus larguée du gros porteur tri-réacteur Lockheed L-1011 volant au dessus du Pacifique sud au dessus des Iles Marshall à 12.000 mètres.

IBEX est dotée d'instruments qui lui permettront de prendre des images et d'établir la première cartographie de la vaste zone de turbulences et de champs magnétiques entremêlés où les particules des vents solaires chauds se heurtent aux particules interstellaires provenant des autres étoiles de notre galaxie, la Voie Lactée.

"Les régions frontalières de l'espace interstellaire, souvent considéré comme étant la limite du système solaire, sont essentielles car elles nous protègent de la plupart des rayons galactiques les plus dangereux", a expliqué récemment David McComas, responsable scientifique de la mission et directeur de la division science spatiale et ingénierie du Southwest Research Institute à San Antonio (Texas, sud).

"Sans cette zone, ces rayons pénétreraient dans l'orbite terrestre, rendant les vols orbitaux humains beaucoup plus dangereux", a-t-il ajouté.

Les seules informations dont disposent les scientifiques concernant les confins du système solaire proviennent des sondes Voyager 1 et Voyager 2 lancées en 1977 et toujours en service.

Après avoir survolé successivement les planètes Jupiter et Saturne, puis, dans le cas de Voyager 2, Uranus et Neptune, ces deux vaisseaux poursuivent leur odyssée sans précédent en s'éloignant progressivement du système solaire.

En décembre 2004, Voyager 1 franchissait ce que les scientifiques appellent le "Choc terminal". Il s'agit de la zone entourant le système solaire où les vents solaires commencent à se mélanger avec les gaz et les poussières du milieu interstellaire.

La sonde a poursuivi sa route pour atteindre l'héliogaine, région entre le choc terminal et l'héliopause, la limite extrême du système solaire.

En 2007 Voyager 2 a atteint à son tour l'héliogaine et ses instruments de mesure ont révélé un peu plus d'informations sur cette zone. Voyager 2 devrait atteindre l'héliopause en 2010.

La Nasa, grâce à de puissantes antennes de communication dans l'espace, est en contact régulier avec les deux sondes qui renvoient les données enregistrées par leur détecteur de particules.

Mais d'ici 2020, le contact avec Voyager 1 et 2 sera irrémédiablement perdu en raison de l'affaiblissement de leurs générateurs au plutonium.

Rayan 31
20/10/2008, 22h58
boutef va lance meme deux sondes contra 3la NASA :pancartedz:

merci pour l'info .