PDA

Voir la version complète : Albert Hofmann et son experience "jour du velo"



kredence
13/02/2010, 01h20
Albert Hofmann est le chimiste qui a découvert le LSD.

Il s’est intoxiqué par erreur et a ensuite renouvelé l’expérience en ingurgitant 5 fois la dose normale !

Sa première fois :

Tandis qu’il travaille à son laboratoire, il est soudainement pris d’un état d’agitation et de malaise qui le conduit à interrompre son travail et à rentrer chez lui en vélo. Une fois rentré, il a en fermant les yeux des visions intenses, kaléidoscopiques et colorées.

L’expérience dure environ deux heures. D’après ses dires, il aurait pu absorber une petite quantité de substance en se frottant les yeux.

Afin de comprendre les causes de cette expérience insolite, Hofmann décide de tester la substance sur lui-même en utilisant ce qu’il estime être la plus petite dose nécessaire pour produire un effet.

Il consigne ensuite le déroulement des évènements de manière protocolaire.

16:20 Absorption de la substance.

17:00 Début d’étourdissement, angoisse, troubles de la vue, paralysies, rires.
Retour en vélo à la maison. Crise la plus forte vers 18-20 heures, voir compte-rendu spécifique:

Ce n’est qu’avec beaucoup d’effort que je pus écrire les derniers mots. [...] les modifications et les sensations étaient du même genre [que la veille], seulement bien plus prononcées. Je ne pouvais plus parler de manière intelligible qu’au prix d’efforts extrêmes, et demandai à ma laborantine, que j’avais mis au courant de l’expérience, de m’accompagner jusque chez moi.

Rien que lors du trajet en vélo [...] mon état prit des proportions inquiétantes. Tout ce qui entrait dans mon champ de vision oscillait et était déformé comme dans un miroir tordu. J’avais également le sentiment de ne pas avancer avec le vélo, alors que mon assistante me raconta plus tard que nous roulions en fait très vite. [Arrivé à la maison,] les étourdissements et la sensation de faiblesse étaient par moments si forts que je ne pouvais plus me tenir debout et était contraint de m’allonger sur un canapé.

Mon environnement se transforma alors de manière angoissante. [...] les objets familiers prirent des formes grotesques et le plus souvent menaçantes. Ils étaient empreints d’un mouvement constant, animés, comme mus par une agitation intérieure.

La voisine [...] n’était plus Madame R. mais une sorcière maléfique et sournoise au visage coloré, etc, etc.

Son expérience a été baptisée “Jour du vélo” par les adeptes du LSD.

http://fr.wikipedia.org/wiki/Albert_Hofmann

(site en anglais)
http://www.hofmann.org/

"jour de velo" en video (en anglais)
http://www.youtube.com/watch?v=QaG0R2EjFgs