PDA

Voir la version complète : Fin de l



kredence
26/02/2010, 08h04
Les opérateurs pharmaceutiques dénoncent la décision fixant à fin 2010 le passage du conditionnement à la production


Les opérateurs pharmaceutiques ont dénoncé, mardi à Alger, la décision du Ministère de la Santé fixant le dernier délai pour passer de la phase du conditionnement à celle de la production des médicaments à fin 2010.

Lors d'une réunion, dimanche dernier, avec la tutelle, les opérateurs ont dénoncé cette décision, car la majorité d'entre eux ne sont pas encore prêts à entamer la phase de production.

Le président de l'Union nationale des opérateurs pharmaceutiques (UNPO), M. Amar Ziyad, a estimé que cette décision "conduira à la fermeture de 30 unités de production employant 30 salariés chacune".

Il a ajouté à ce propos que "le ministère a élaboré des lois qui obligent les laboratoires à passer de la phase d'importation, de distribution et de conditionnement des médicaments à celle de la production, sans toutefois tenir compte de la formation des pharmaciens de laboratoires, la disponibilité de l'assiette foncière destinée à l'investissement et la facilitation de l'accès aux crédits bancaires".

Il a estimé le marché algérien des médicaments à 2 milliards de dollars, précisant que le taux de production locale qui varie entre 35 et 38 pc reste "très faible".

Le même responsable a appelé dans ce sens au développement des unités de production dont la plupart "n'arrivent pas à s'adapter aux nouvelles lois".

Pour sa part, le directeur de la pharmacie au Ministère de la Santé, M. Mohamed El Hadj, a estimé que le délai fixé par le ministère est assez suffisant pour permettre aux opérateurs d'amorcer la phase de production.

Il a ajouté à ce propos que la décision en question remonte à 10 ans, soulignant la disposition du ministère à aider les opérateurs qui font face à des difficultés.

Le responsable a précisé que la plupart des unités de production pharmaceutique disposent de l'assiette foncière destinée à l'investissement, soulignant que le ministère prendra des mesures draconiennes contre les unités qui n'appliquent pas la loi.

http://www.elmoudjahid.com/accueil/editorial/52763.html