PDA

Voir la version complète : 1er mars 2010 : Une « journée sans immigrés »



kredence
27/02/2010, 08h43
Un collectif appelle à un large boycott économique, le 1er mars prochain, contre la politique d’immigration.

A quoi ressemblerait la France sans les immigrés  ? À un pays paralysé, répond un collectif de citoyens tout juste créé qui, pour le prouver, appelle à un nouveau type d’action  : « la journée sans immigrés, 24 heures sans nous  ! »
« Nous assistons à un glissement du discours sur l’immigration avec une stigmatisation systématique des immigrés », a dénoncé hier, lors d’une conférence de presse, Nadia Lamarkbi, la présidente de ce collectif « non partisan » et « non communautariste ».

Pour « changer le regard », ce mouvement appelle les immigrés, enfants d’immigrés et, plus largement, tous les citoyens opposés à la politique d’immigration actuelle, à faire du 1er mars prochain une « journée historique » en cessant de consommer et de travailler.

Cette idée de boycott économique s’inspire directement du mouvement lancé par les Latinos aux États-Unis en 2006 qui avait bloqué le pays durant plusieurs semaines. Des collectifs similaires ont vu le jour en Belgique, en Espagne et en Italie, mais une telle journée serait une première en Europe.

Le collectif La journée sans immigrés (LJSI) réussira-t-il à créer un mouvement d’ampleur  ? Pour l’instant, les relais associatifs et syndicaux restent flous, le collectif indiquant que des « négociations sont en cours » avec les syndicats. Mais sur Internet (1), où il a été lancé, le mouvement a pris une ampleur inattendue.

Près de 5 000 personnes sont déjà membres du groupe Facebook et les relais en province se multiplient. À Lille, Montpellier, Annecy ou Marseille, des milliers d’internautes se disent prêts à cesser le travail pour protester contre la politique migratoire.

Le collectif avoue aussi avoir reçu une flopée de lettres racistes regrettant que la journée sans immigrés ne dure que 24 heures…

Marie Barbier

http://www.lajourneesansimmigres.org/fr/