PDA

Voir la version complète : Le premier port algérien d’échouage opérationnel à El Taref



kredence
03/04/2010, 08h28
Le premier port d’échouage algérien, destiné aux petits métiers de pêche, est opérationnel, depuis jeudi 1er avril, à Oued Mafreug dans la wilaya de El Tarf. Doté d’une chambre de treuil et d’un bloc en mer, il a été conçu pour accueillir plus de 60 petits métiers pour les besoins de réparations.

Cette réalisation, destinée au développement de la pêche, précède de quelques semaines la mise en exploitation du nouveau port de pêche de El Kala dans la même wilaya, prévue pour le début du second semestre 2010. Le nouveau port est doté de deux quais de 550m et 350 m. Il dispose d’une surface sèche de 6,1 ha, d’un plan d’eau de 5,3ha pour une profondeur de 6 m.

L’infrastructure est conçue pour un appontage de 4 chalutiers, 30 sardiniers et 78 petits métiers. Outre les 142 abris pour pêcheur, il comporte une unité d’entretien et de maintenance des navires, une autre de radoubage ainsi que des services annexes tel des locaux pour la vente de glace et de l’armement.

Connue pour être une riche région agropastorale et touristique, El Tarf est également en passe de se positionner en facteur incontournable dans le développement de la production des produits de la pêche. A son corail mondialement connu pour être de haute qualité s’ajoutent ses côtes très poissonneuses et passage oblige des thonidés.

L’autre acquis enregistré dans cette wilaya frontalière avec la Tunisie porte sur la transformation du vieux port de El Kala en port de plaisance pour une centaine de plaisancier de divers horizons du monde.
TSA