PDA

Voir la version complète : Samir Nasri aura les clés du jeu d'Arsenal entre les mains contre Barcelone.



kredence
05/04/2010, 22h18
FOOT - En l'absence de Fabregas, Samir Nasri aura les clés du jeu d'Arsenal entre les mains contre Barcelone. Et son avenir en Bleu...

LIVE

MATCH A 20h45

AVANT-MATCH

Toute l’Europe aura les yeux rivés sur lui. Contre le Barça, Samir Nasri aura la mission d’éclipser les génies du Barça et d’être le héros d’un soir.

Car les Anglais n’ont plus le choix. A moins d’obtenir un hypothétique 3-3 au Camp Nou mardi soir face à Barcelone, les Gunners d’Arsenal devront gagner chez le champion d’Europe en titre pour voir les demi-finales de la Ligue des champions.

Et donc produire du jeu. Reste que le secteur offensif des Londoniens est décimé par les blessures de leurs maîtres à jouer habituels, Archavine, Fabregas et Van Persie.

>> Un match à suivre en live comme-à-la-maison mardi soir à partir de 20h45

Un problème auquel Arsène Wenger, entraîneur d’Arsenal, a déjà trouvé une solution: donner les clés du jeu à son meilleur milieu du moment, Samir Nasri. «Samir aura une grande importance mardi, explique le coach français. Je dois trouver un équilibre dans notre jeu pour rendre la vie dure au Barça. Nasri est un des joueurs capables de créer. C’est lui qui mènera le jeu.» Avant de lâcher à propos du quart retour: «La bataille se décidera au milieu»

Gravement blessé en début de saison - fracture du péroné de la jambe droite – l’ancien marseillais aborde la dernière ligne droite de la saison dans une forme éblouissante. Joueur à vocation offensive le plus utilisé par Wenger en 2010, Nasri dynamise actuellement l’attaque des Gunners par sa disponibilité et sa vision du jeu. Même s’il peine encore à se montrer décisif.

Gagner le match et… une place en bleu?

Auteur de seulement deux buts et deux passes décisives en championnat d’Angleterre, l’international français brille davantage en Ligue des champions, avec trois réalisations. Son huitième de finale retour contre Porto, ponctué d’un but d’anthologie, a impressionné les observateurs.

Ce soir-là, Nasri avait remplacé Fabregas dans l’axe, en tant que meneur de jeu. Habitué à jouer sur les ailes, il retrouvera face à Barcelone cette position qu’il adore: « Je l'ai déjà dit, je me sens mieux dans l'axe que sur les côtés, confie-t-il. Lorsque je joue dans cette position, j'essaie d'être décisif pour pouvoir m'y imposer.»

A 23 ans, l’occasion est belle pour Samir Nasri de prouver à son entraîneur et à l’Europe entière qu’il peut porter sur ses épaules l’attaque des Gunners dans un match d’une extrême importance. Et de montrer à Raymond Domenech qu’il mérite une place dans les vingt-trois qui partiront en Afrique du Sud. Ça tombe bien, il sera dans les tribunes du Camp Nou.

Bertrand Volpilhac
20minutes.fr