PDA

Voir la version complète : Le Président Bouteflika à Téhéran : L'OPEP du gaz revient



Toufik
11/08/2008, 16h55
Le Président Bouteflika à Téhéran : L'OPEP du gaz revient


http://www.lequotidien-oran.com/files/2-11082008.jpg

Le Président Abdelaziz Bouteflika est arrivé hier à Téhéran pour une visite d'Etat commençant officiellement lundi et prévue pour durer deux jours, lors de laquelle il devra examiner avec son homologue iranien le renforcement de la coopération économique bilatérale.

Cette visite, la deuxième du chef de l'Etat depuis la normalisation des relations entre les deux pays en 2000, sera l'occasion, selon des sources diplomatiques, de discuter de la crise nucléaire iranienne et du projet d'un cartel des pays exportateurs de gaz, sur le modèle de l'OPEP (Organisation des pays exportateurs de pétrole). Le Président est accompagné d'une forte délégation ministérielle composée des ministres des Affaires étrangères, de l'Energie et des Mines, de l'Education, du Logement et de la Santé.

Des accords douaniers et sur les régimes fiscaux devront être signés à l'occasion de cette visite, avait déclaré l'ambassadeur iranien en Algérie, Hossein Abdi Abyaneh, dans une interview au quotidien gouvernemental iranien Iran, publiée hier.

Le chef de l'Etat, qui s'est déjà rendu à Téhéran en octobre 2003, doit rencontrer, outre M. Ahmadinejad, le guide suprême l'ayatollah Ali Khamenei et le président du Parlement Ali Larijani.

La coopération économique bilatérale demeure modeste, mais les derniers efforts déployés par les deux parties et particulièrement les Iraniens se sont traduits par une hausse du volume des échanges commerciaux, qui est passé de 9 millions de dollars en 2006 à 25 millions de dollars en 2007. Le volume des échanges commerciaux devrait atteindre, selon les prévisions, 50 millions de dollars à la fin 2008.

Le 14 juillet dernier, à l'issue de la 3e session de la commission mixte, qui s'est tenue à Alger, un programme de coopération dans le domaine de la pêche et des ressources halieutiques avaient été signé entre les deux parties. Deux mémorandums d'entente ont en outre été signés entre des entreprises algériennes et iraniennes portant sur la réalisation d'une unité de production de ciment en Algérie, pour un investissement de 220 millions d'euros, et la production et la commercialisation de wagons entre la société algérienne Ferrovial et l'entreprise iranienne Wagons Pars.

Les entreprises iraniennes, qui manifestent un grand intérêt pour le marché algérien, commencent à s'implanter en Algérie, en mettant à profit les multiples contacts qu'elles ont précédemment eus avec les opérateurs algériens. Une représentation commerciale de la Compagnie iranienne de fabrication de véhicules Khodrou vient d'être ouverte à Alger et les Iraniens oeuvrent pour l'installation prochaine d'une usine de montage de véhicules utilitaires.

Des entreprises iraniennes ont aussi conclu un marché pour la fourniture de réservoirs de stockage d'hydrocarbures, la réalisation de 220 logements à Tipasa et la construction de deux tours d'habitation de 80 logements à El-Achour (Alger) avec un entrepreneur privé algérien. Les autorités iraniennes continuent également à manifester un intérêt particulier pour l'ouverture d'une filiale de la Banque iranienne de développement des exportations et suggèrent, en attendant l'ouverture de cette succursale, l'établissement d'une ligne de crédit afin de promouvoir davantage la coopération bilatérale, la partie iranienne marquant sa disponibilité à allouer un montant de 1 milliard de dollars à cette ligne de crédit.

Dans le secteur de l'énergie et des mines, les deux pays ont engagé des discussions pour l'échange d'expérience, le renforcement de la coopération dans ce domaine, notamment en matière d'énergie nucléaire, et l'identification de projets de partenariat dans des pays tiers.


par S. M.- Quotidien Oran