PDA

Voir la version complète : Saâdane : «Ziaya ne connaît pas ses intérêts»



karim34
05/05/2010, 12h32
http://nsa14.casimages.com/img/2010/05/05/100505113122100463.jpg (http://www.casimages.com)

Comme annoncé, Rabah Saâdane l'a confirmé lors de la conférence de presse qu'il a animée : Abdelmalek Ziaya a refusé la présélection.
Rabah Saâdane l’a confirmé lors de la conférence de presse qu’il a animée : Abdelmalek Ziaya a refusé la présélection. Le coach a donné son explication : «Ziaya était partant au départ. Or, je l’ai appelé à plusieurs reprises, mais il ne répondait pas au téléphone. Je lui ai envoyé un ami commun exerçant en Arabie Saoudite, Dr Boudiaf, pour lui demander de nous répondre et de dire s’il est motivé pour revenir en sélection. Finalement, le président (Raouraoua, ndlr) l’a rencontré et a longuement discuté avec lui. Il m’a informé que Ziaya n’est pas bien dans sa tête et qu’il préfère ne pas venir en sélection. Alors, j’ai jugé qu’il ne sert à rien de ramener un joueur qui n’est pas motivé. Je ne vais pas le sanctionner car j’estime qu’il a été honnête. Je préfère ce langage franc plutôt qu’il y ait des problèmes par la suite. Dommage que Ziaya ait fait ce choix ! Il ne connaît pas ses intérêts. Je le connais bien : il est perturbé dans sa tête.»

Source: www.dzmegafoot.com

kheddaoui
14/05/2010, 14h49
Amri :«J’irai en Afrique du Sud soutenir mes potes»

--------------------------------------------------------------------------------



La non-convocation de Chadli Amri pour le stage compétitif de Suisse a constitué la véritable surprise (mauvaise pour le joueur) de la liste rendue publique hier par Rabah Saâdane.

La non-convocation de Chadli Amri pour le stage compétitif de Suisse a constitué la véritable surprise (mauvaise pour le joueur) de la liste rendue publique hier par Rabah Saâdane. En effet, d’aucuns s’attendaient à ce que le milieu de terrain offensif de Mayence fasse partie au moins des présélectionnés au vu de ses performances avec son club depuis le début de l’année et, surtout, suite à sa convocation pour le dernier regroupement de la sélection nationale à l’occasion du match amical contre la Serbie, même s’il n’avait pas été incorporé.

Guedioura a aussi peu joué, mais il a été pris
Cette mise à l’écart ne peut pas s’expliquer, objectivement, par le fait que Amri n’est pas titularisé souvent ces dernières semaines. Il est dans la même situation que Rafik Halliche et Yazid Mansouri, qui jouent peu parce qu’ils ont refusé de rester dans leurs clubs la saison prochaine. Etant en fin de contrat, Amri est marginalisé. C’est vrai qu’il ne peut pas être comparé à Halliche ou Mansouri, qui sont des titulaires au sein de la sélection, mais il se trouve que Adlène Guedioura, qui ne compte aucune sélection avec les Verts, n’est plus titulaire à Wolverhampton lui non plus, ce qui ne l’empêche pas d’être présélectionné.

La mésaventure à la frontière, un motif farfelu…
Se pourrait-il que la mésaventure qu’a connue Amri à la frontière franco-allemande, où il avait été placé en garde-à-vue dans un commissariat pour avoir osé répondre aux provocations de policiers français, ait motivé sa mise à l’écart ? C’est peu probable, d’autant plus que le joueur algérien n’avait fait que défendre son honneur. Il ne s’agit pas d’un repris de justice ou d’un vulgaire malfaiteur, mais d’un Algérien qui a voulu défendre son honneur. Si c’est pour cela qu’il n’est pas présélectionné, c’est vraiment grave et farfelu et, plus même, injuste.

Sacrifié peut-être pour ramener d’autres Algériens
Reste une hypothèse, sans doute la plus plausible car la plus vraisemblable : Amri fait peut-être tout simplement les frais de l’arrivée de jeunes joueurs que l’Algérie veut arrimer à son bord. En effet, les responsables algériens tiennent à ce que Ryad Boudebouz (qui a été, il y a quelques mois encore, international français des U20) et Foued Kadir, tout deux évoluant au même poste que Amri (milieux offensifs de couloir), soient définitivement acquis pour l’Algérie, d’où la nécessité de les faire participer au Mondial. Qui sait ? Peut-être que le joueur de Mayence serait sacrifié sur l’autel du processus de «naturalisation» des jeunes Algériens que les sélections d’autres pays pourraient nous prendre…

M’bolhi, une parfaite illustration
Un exemple pourrait illustrer cette hypothèse : Rais M’bolhi, gardien de but évoluant en Bulgarie, Slavia Sofia, fait partie de la liste des présélectionnés alors que le sélectionneur national avait déclaré il y a quelques jours seulement à la chaîne Al Arabiya qu’il ne prendrait que les gardiens de but locaux. Comment expliquer ce revirement, sinon par le souci de s’assurer les services de M’bolhi avant que la sélection de Bulgarie, pays où il réside, ou du Congo, dont est originaire son père, ne le sollicitent ? Lorsqu’on sait que ce gardien de but a été élu le meilleur à son poste deux saisons de suite en Bulgarie et qu’il a été supervisé par Manchester United, il apparaît clairement qu’il s’agit d’un élément intéressant qu’il faut «naturaliser» au plus vite, d’où sa convocation. Amri, dans le compartiment du milieu de terrain, pourrait très bien avoir fait les frais de ce processus…
F. A-S.

------------------

«Je suis déçu, mais j’irai supporter les Verts»
Chadli Amri a pris avec philosophie la décision de Rabah Saâdane de ne pas compter sur lui lors du Mondial en Afrique du Sud. «Je suis naturellement déçu, car c’est le rêve de tout joueur de participer à une Coupe du monde. Cependant, je resterai toujours disponible pour mon pays. Lors du Mondial, je serai de tout cœur avec les Verts», nous a-t-il déclaré. Il a donné rendez-vous en Afrique du Sud «en tant que supporter car j’irai supporter l’Algérie», a-t-il affirmé.
F. A-S.

Source: www.dzmegafoot.com


http://nsa14.casimages.com/img/2010/05/05/100505113055144359.jpg