PDA

Voir la version complète : Explosion des mathématiques



au_gré_du_vent
05/06/2010, 01h04
Bonne lecture:icon_smile:

nous vivons aujourd’hui une situation pour le moins paradoxale. Les mathématiques
sont un instrument irremplaçable de formation à la rigueur et au raisonnement ;
elles développent l’intuition, l’imagination, l’esprit critique ; elles sont aussi un langage
international, et un élément fort de la culture. Mais elles jouent en outre, par leurs
interactions avec les autres sciences, un rôle grandissant dans la conception et l'élaboration
des objets de notre vie quotidienne. Or cet état de fait est en général totalement
ignoré par la majorité de nos concitoyens, pour qui les mathématiques ont souvent
perdu leur sens. Il est parfois de bon ton, y compris dans des postes à responsabilité,
de se vanter d’être « nul en maths », ou d’en contester l’utilité.
On peut trouver à ce paradoxe et à cette incompréhension des explications qui
tiennent à la spécificité des mathématiques. C'est une discipline qui se nourrit de ses
liens avec les autres sciences et avec le monde réel, mais qui également s'enrichit ellemême:
les théories ne se démolissent pas, elles se construisent les unes sur les autres.
Réciproquement, même si bon nombre de chercheurs en mathématiques sont intéressés
avant tout par le côté intellectuel et même esthétique de leur discipline, les applications
surgissent parfois de manière inattendue. Ainsi, les applications enrichissent la
recherche, mais ne peuvent seules la piloter.
Cet équilibre subtil entre les facteurs de développement interne et externe doit
absolument être préservé. Vouloir définir l'activité ou la recherche en mathématiques
par ses applications potentielles reviendrait à les faire disparaître. À l'opposé, privilégier
l'axiomatisation, l'étude des structures et la dynamique interne de la discipline
comme l'ont fait les mathématiques françaises à partir des années 1940, et pendant
plusieurs décennies, a conduit à retarder le développement en France des mathématiques
dites appliquées, contrairement à ce qui se passait au même moment aux États-
Unis et en Union Soviétique. Les facteurs de progrès sont très souvent aux frontières
de la discipline.
Aujourd'hui, et nous nous en réjouissons, les mathématiques ont rétabli, et parfois
créé, des liens forts avec les autres sciences et avec de nombreux secteurs économiques.
La frontière entre mathématiques pures et mathématiques appliquées est devenue
floue : les mathématiques les plus fondamentales servent à résoudre des problèmes de
plus en plus difficiles. Ainsi, des domaines comme la géométrie algébrique et la théorie
des nombres ont trouvé des applications inattendues en théorie du codage et en
cryptographie. De même, les liens des mathématiques avec la finance se sont intensifiés
pour évaluer, voire créer, des produits financiers de plus en plus complexes, en fonction
des besoins et des demandes des acteurs économiques.
Cependant, un travail très important de communication et de sensibilisation reste
à faire, pour modifier une image qui, elle, n’a pas suffisamment évolué, et faire découvrir
tous les attraits et les atouts du monde des mathématiques et de ses applications.
Le but du présent document est de faire connaître les mathématiques sous leurs aspects
les plus divers — scientifiques, techniques, culturels, sociologiques ; de souligner la diversité
et l’universalité d’une discipline qui entretient des liens aussi bien avec la physique,
la chimie, l’économie et la biologie qu’avec l’histoire, la musique et la peinture. Les
mathématiques sont partout. Sans elles, pas d’ordinateurs, pas de systèmes d'information,
pas de téléphonie mobile ; pas d’ateliers de conception pour les constructeurs
automobiles et aéronautiques ; pas de systèmes de localisation par satellite, de traitement
du signal, de décryptage du génome, de prévisions météo, de cryptographie, de
cartes à puce, de robots.
Au-delà de leur rôle de science académique et de formation de base à l'école, les
mathématiques sont omniprésentes dans la société d'aujourd'hui. Elles suivent, accompagnent
et quelquefois précèdent les développements scientifiques et technologiques
actuels, qui font aussi bien appel aux résultats de la recherche fondamentale contemporaine
la plus récente qu'ils tirent profit des découvertes accumulées dans le passé.
Enfin, les besoins en mathématiques croissent avec l'accélération des mutations et créations
technologiques. On ne peut s'en passer, alors qu'on est confronté à la nécessité
d'élaborer, de maîtriser, ou d'analyser des systèmes de complexité croissante.
Les États-Unis l'ont bien compris, puisque la NSF (National Science Foundation, l’organisme
fédéral chargé de distribuer les crédits pour la recherche universitaire) a décidé
depuis l’an 2000 d'augmenter considérablement son soutien financier aux mathématiques.
Notre chance est que l'école mathématique française reste une des meilleures
au monde, et que la culture mathématique de ses scientifiques et ingénieurs reste de
très bon niveau à l'échelle internationale. Le nombre de médailles Fields, équivalent
du prix Nobel qui n’existe pas en mathématiques, en témoigne. Récemment, lors du
troisième Congrès européen de mathématiques qui s'est tenu à Barcelone en juillet 2000,
cinq des dix lauréats primés étaient issus de cette école. Donnons-nous les moyens de
garder ce niveau d’excellence.
Mireille Martin-Deschamps
Présidente de la SMF de 1998 à 2001
Patrick Le Tallec
Président de la SMAI de 1999 à 2001

Jalal
05/06/2010, 20h37
J'ai été toujours nul en mathématiques! Mais, je sais qu'ils sont très importants dans la vie de tous les jours! Tu as bien fait, Au_Gré, d'attirer l'attention sur cette science vitale pour le progrès économique...

au_gré_du_vent
05/06/2010, 21h32
Hello Jalal

au fait c'est une brochure tres interessante qui a été conjointement réalisée an 2002 par SMF (société mathématqiue française) et SMAI (Société de mathématiques applaiquées et industrielles), dans mon premier post j'avais tout betement copié l'avant propos comme une mise en bouche.

elle pourrait être téléchargée gratuitement à ce lien
sciences.ows.ch/mathematiques/ExploMaths.pdf

Ces derneires années, les éleves même ceux qui sont tres bons fuient les maths pour des raisons souvent pratiques (faire des maths un metier c'est se casser trop la tête sans trop gagner de l'argent), et ceux qu'on oblige à en faire au lycée et à l'université ont un niveau catastrophique.
C'est une science tres importante liée à toutes les sciences, une sensibilisaton et une vulgarisation sont nécessaires pour attirer les gens vers cette discipline.


voici un sommaire da laidte brochure, et on pourrait télécharger chaque titre seul si on veut sur ce lien
http://smf.emath.fr/Publications/ExplosionDesMathematiques/

Le temps qu'il fera - Claude Basdevant (format pdf 200 ko)
La prévision météorologique ou climatique n'est pas une mince affaire. Elle implique la modélisation de nombreux phénomènes de natures différentes, et l'intervention de plusieurs sciences, des mathématiques à la biologie, en passant par l'informatique, la physique ou la chimie.

Les dessous du téléphone portable - Daniel Krob (format pdf 512 ko)
Le téléphone mobile est maintenant un objet relativement banal. Qui n'a jamais vu un portable ou téléphoné avec ? Mais rares sont ceux qui ont une pensée pour la science et la technologie mises en jeu.

Cryptage et décryptage : communiquer en toute sécurité - Jean-Louis Nicolas (format pdf 169 ko)
Dans le monde actuel, où les télécommunications occupent une place cruciale, la cryptographie est un enjeu majeur. Elle est aussi devenue une science complexe, qui ne peut se passer de mathématiciens de haut niveau.

Contrôler un monde complexe - Pierre Perrier (format pdf 232 ko)
Qu'il s'agisse de la manœuvrabilité d'un avion, de la tenue mécanique d'une structure compliquée ou de la gestion du trafic automobile, le progrès dans ces domaines ne vient pas uniquement des inventions purement techniques. Il naît aussi de recherches abstraites, comme la théorie mathématique du contrôle.

Le théorème du soufflet - Étienne Ghys (format pdf 192 ko)
Une règle, un crayon, du carton, des ciseaux et de la colle : il n'en faut guère plus pour procurer aux mathématiciens du plaisir et de jolis problèmes - dont l'étude se révèle souvent, après coup et de manière inattendue, utile dans d'autres métiers.

Trouver un gène responsable de cancer - Bernard Prum (format pdf 104 ko)
Les développements de la biologie moderne, et notamment ceux de la génétique moléculaire, exigent de nouveaux outils mathématiques. Exemple avec la statistique et son rôle dans la recherche d'un gène lié au cancer du sein.

Des ondelettes pour comprimer une image - Stéphane Mallat (format pdf 122 ko)
Qu'elles soient stockées numériquement dans des mémoires informatiques ou qu'elles voyagent à travers Internet, les images occupent beaucoup de place. Heureusement, il est possible de les « condenser » sans altérer leur qualité !

Empêcher les ondes de faire du bruit - Daniel Bouche (format pdf 165 ko)
Comment échapper à la détection par un radar ? Quelle est la forme optimale d'un mur anti-bruit ? Peut-on améliorer les images échographiques ? Pour recevoir une réponse satisfaisante, ces questions demandent des analyses théoriques poussées.

Quand art rime avec maths - Francine Delmer (format pdf 286 ko)
Les mathématiques n'inspirent pas que les scientifiques. De nombreux artistes y ont puisé la matière de certaines de leurs œuvres. La réciproque est parfois vraie aussi, comme dans le cas de la perspective, où l'art a montré le chemin à des théories géométriques.

De l'ADN à la théorie des nœuds - Nguyen Cam Chi et Hoang Ngoc Minh (format pdf 188 ko)
L'activité biologique de la molécule d'ADN dépend notamment de son agencement dans l'espace et de la façon dont elle est entortillée - choses qui sont du ressort de la théorie mathématique des nœuds.

Le philosophe et le mathématicien - Pierre Cassou-Noguès (format pdf 344 ko)
Tout au long de leur histoire, la philosophie et les mathématiques ont entretenu une relation aussi étroite qu'énigmatique. Il faudrait revenir à Platon dans le monde grec et à Descartes à l'aube de l'époque moderne. Évoquons ici deux grandes figures du XXe siècle, David Hilbert et Edmund Husserl.

Comment rationaliser les ventes aux enchères ? - Jean-Jacques Laffont (format pdf 327 ko)
Grâce notamment à Internet, les ventes aux enchères se généralisent. La modélisation de ces procédés de vente permet de définir les règles et stratégies optimales de leur utilisation.

De l'économétrie pour vendre des vins ou des obligations - Philippe Février et Michael Visser (format pdf 181 ko)
Grands vins ou bons du Trésor font l'objet de ventes aux enchères. Mais quel type d'enchères faut-il pratiquer ? Pour le savoir, on complète les modélisations générales des enchères par des études économétriques.

Les casse-tête des compagnies aériennes - Jean-Christophe Culioli (format pdf 124 ko)
Les problèmes d'organisation et de planification posés à une compagnie aérienne sont analogues à ceux rencontrés dans d'autres secteurs d'activité. La recherche opérationnelle, domaine qui concerne des dizaines de milliers de mathématiciens et d'ingénieurs dans le monde, s'évertue à les résoudre au mieux.

De la géométrie à 11 dimensions pour comprendre la Genèse ? - Maurice Mashaal (format pdf 239 ko)
Les physiciens aspirent depuis longtemps à une théorie capable d'englober toutes les particules élémentaires et toutes leurs interactions. Depuis une quinzaine d'années, ils ont une piste sérieuse. Pour l'explorer, ils doivent naviguer dans des espaces hautement abstraits où même les mathématiciens ne s'étaient pas encore aventurés.

Internet : modéliser le trafic pour mieux le gérer - François Baccelli (format pdf 298 ko)
Les spécialistes des réseaux de communication s'efforcent de bien comprendre les propriétés statistiques du trafic de données qu'ils doivent acheminer. La gestion de ces réseaux et leur développement en dépendent.

Le prix des options financières - Elyès Jouini (format pdf 143 ko)
Le monde de la finance fixe le prix des options au moyen de formules qui ont été obtenues grâce à des travaux mathématiques relativement récents. La recherche de meilleures formules se poursuit... et cela ne concerne pas que les boursicoteurs !

Communiquer sans erreurs : les codes correcteurs - Gilles Lachaud (format pdf 202 ko)
Pour détecter et corriger les inévitables erreurs qui affectent les échanges d'information numérisée, les spécialistes du codage numérique en appellent à des méthodes abstraites qui relèvent de l'algèbre ou de la géométrie.

Reconstruire des surfaces pour l'imagerie - Jean-Daniel Boissonnat (format pdf 176 ko)
Reconstituer une surface en ne connaissant que certains de ses points : un problème que l'on rencontre souvent, qu'il s'agisse d'exploration géologique, d'archivage de vestiges archéologiques, d'imagerie médicale ou industrielle.

Les mathématiciens en France et dans le monde - Jean-Pierre Bourguignon (format pdf 244 ko)
Jusque vers la fin du XIXe siècle, les « géomètres », comme on appelait jadis les mathématiciens, étaient peu nombreux. En un siècle, leurs rangs se sont considérablement renforcés. Aujourd'hui, ils doivent faire face à une profonde mutation de leur discipline.

Comment devenir mathématicien ? - Maurice Mashaal (format pdf 227 ko)
De longues années d'apprentissage et des talents évidents sont nécessaires pour qui veut faire de la recherche fondamentale en mathématiques. Mais les passionnés ont à leur disposition plusieurs filières de formation, avec des débouchés variés.

au_gré_du_vent
07/06/2010, 22h31
les maths ça 'inspire pas bcp e monde à ce que je vois:icon_smile:
ne vous bousculez surtout pas ya elkhawa:up:

ahmeddamien
08/06/2010, 00h39
De l'économétrie pour vendre des vins ou des obligations


eh be l'sidi brahim l a encore de beaux jours devant lui.....hipsss..:anim_drunk::anim_drunk::anim_drun k:

allons,allons ourti avec moderation...lol:o:o:o:o
salam:anim_dead:


....................

au_gré_du_vent
08/06/2010, 10h00
:grrrr::icon_smile:
c'est tout ce que t'as retenu de ta leçon?:icon_smile:
éleve perturabateur va!:icon_smile:
ceci dit tres bonne remarque:hi:

Esprit-Libre
08/06/2010, 11h43
salam excelent article mais enfaite les maths c la base de tous les sciences modernes qui elle meme fesait parti de la science mere ou bien la logique c pour ca qu'on la trouve partout
dans le cas ou les aprrenants de cet science ne touche pas ses applications dans la vie reelle ca devient pour eux une casse tete :cognelimur:

Zalex
08/06/2010, 15h14
Bonjour au_gré_du_vent,

cet article est trés intéressant certes, et j'ai lu le chapitre consacré à internet - mon domaine d'activité - mais l'approche est beaucoups trop globale et mentionne la recherche fondamentale. A ce stade, l'application pour une entreprise comme la mienne est encore à 10 000 années lumières des modélisations proposées.

Instructif , mais pas encore à usage d'extrapolation des entreprises et encore moins du commun des mortels.

A suivre...

au_gré_du_vent
08/06/2010, 23h07
bonsoir Zalex

ça fait un bail!

il n'est pas facile de simplifier sans perdre de l'authenticité, enfin je crois
Beaucoup de chemin a été fait pour rallier les mondes de la recherche et des entreprises, du moins dans les pays développés, mais du chemin à faire, il en reste...

au_gré_du_vent
08/06/2010, 23h12
Hello Esprit,
certes faire des maths pour des maths n'est pas au gout de tous, et souvent l'apprenant est mieux disposé à suivre si on lui présente des exemples "concrets" mais ce n'est pas tjs évident d'en présenter.

La grande beauté des mathématiques à mes yeux réside en elles même d'abord...


salam excelent article mais enfaite les maths c la base de tous les sciences modernes qui elle meme fesait parti de la science mere ou bien la logique c pour ca qu'on la trouve partout
dans le cas ou les aprrenants de cet science ne touche pas ses applications dans la vie reelle ca devient pour eux une casse tete :cognelimur:

cimode
09/06/2010, 19h33
Je suis curieux...Je veux dire, peux tu dire en quelques phrases simples pourquoi tu aimes les mathématiques ?


Hello Esprit,
certes faire des maths pour des maths n'est pas au gout de tous, et souvent l'apprenant est mieux disposé à suivre si on lui présente des exemples "concrets" mais ce n'est pas tjs évident d'en présenter.

La grande beauté des mathématiques à mes yeux réside en elles même d'abord...

au_gré_du_vent
10/06/2010, 19h46
Peut être parce que j'y suis tout simplement à l'aise:icon_smile:

Plus sérieusement, je trouve dans ce monde là tout ce que j'aime: l'indépendance, la rigueur, la clarté, la force... et je n'y rencotre pas ce que je méprise: le mensonge, la malhonnêteté, le flou, l'hypocrisie...

Indépendance et force : car c'est une science qui est utile pour les autres sciences mais qui peut se développer toute seule sans l'aide d'aucune.
Elle n'a pas besoin des autres pour s'épanouir.

Rigueur et clarté: les règles de jeu y sont claires, il suffit de bien jouer le jeu et de conclure.

On ne peut pas tricher et mentir en mathématiques, il n'y a pas matière à bluffer auquel cas on est vite éjecté de leur monde.

En plus d'être une langue en soi, on peut ne pas parler le même langage mais en utilisant juste des quantificateurs on pourra se comprendre mathématiquement parlant.

Voila ce que j'ai à dire pour le moment, comme tu vois j'ai essayé de te répondre et t'expliquer ma passion objectivement tout en doutant que tu pourrais retenir tout ce que j'ai dit contre moi:icon_smile:

cimode
10/06/2010, 21h13
Aucune mauvaise intention...

D'après ce que tu dis, tu sembles trouver les mathématiques *belles* car tu y trouves un refuge des choses qui t'irritent, que tu méprises ou qui t'exaspèrent.

Personnellement je trouve les mathématiques belles pour les symétries qu'on y découvre.


Peut être parce que j'y suis tout simplement à l'aise:icon_smile:

Plus sérieusement, je trouve dans ce monde là tout ce que j'aime: l'indépendance, la rigueur, la clarté, la force... et je n'y rencotre pas ce que je méprise: le mensonge, la malhonnêteté, le flou, l'hypocrisie...

Indépendance et force : car c'est une science qui est utile pour les autres sciences mais qui peut se développer toute seule sans l'aide d'aucune.
Elle n'a pas besoin des autres pour s'épanouir.

Rigueur et clarté: les règles de jeu y sont claires, il suffit de bien jouer le jeu et de conclure.

On ne peut pas tricher et mentir en mathématiques, il n'y a pas matière à bluffer auquel cas on est vite éjecté de leur monde.

En plus d'être une langue en soi, on peut ne pas parler le même langage mais en utilisant juste des quantificateurs on pourra se comprendre mathématiquement parlant.

Voila ce que j'ai à dire pour le moment, comme tu vois j'ai essayé de te répondre et t'expliquer ma passion objectivement tout en doutant que tu pourrais retenir tout ce que j'ai dit contre moi:icon_smile:

au_gré_du_vent
10/06/2010, 23h11
Aucune mauvaise intention...

D'après ce que tu dis, tu sembles trouver les mathématiques *belles* car tu y trouves un refuge des choses qui t'irritent, que tu méprises ou qui t'exaspèrent.

Personnellement je trouve les mathématiques belles pour les symétries qu'on y découvre.

en te lisant, je me suis dit meskiiina hadhi Gré:icon_smile:
bien heureusement que je me connais assez pour savoir que je ne fuis pas la réalité et que je n'ai pas peur d'affronter ma vie de tous les jours :smile:
la vie est belle malgré tout quand même:smile:

parlons de beauté, tu as parlé de symétries.
de quelles symétries tu parles?

cimode
10/06/2010, 23h42
Attention je ne veux pas que mes propos soit mal perçus et/ou interprétés...

Lorsque je parles de refuge, je parle simplement d'un endroit ou on peut se refugier/reposer/ressourcer sans être envahi par toutes ces choses qui nous tapent sur le système. Je ne parle pas de fuite dans le sens de lâcheté...

Je parle des symétries de l'algèbre relationnelle.

en te lisant, je me suis dit meskiiina hadhi Gré:icon_smile:
bien heureusement que je me connais assez pour savoir que je ne fuis pas la réalité et que je n'ai pas peur d'affronter ma vie de tous les jours :smile:
la vie est belle malgré tout quand même:smile:

parlons de beauté, tu as parlé de symétries.
de quelles symétries tu parles?

au_gré_du_vent
11/06/2010, 00h22
Attention je ne veux pas que mes propos soit mal perçus et/ou interprétés...

Lorsque je parles de refuge, je parle simplement d'un endroit ou on peut se refugier/reposer/ressourcer sans être envahi par toutes ces choses qui nous tapent sur le système. Je ne parle pas de fuite dans le sens de lâcheté...

Je parle des symétries de l'algèbre relationnelle.

ok ok, je suis cool j'ai compris.

ce refuge le monde des livres l'offre aussi pour celui qui sait y entrer, et c'est beaucoup de plaisir...

l'algèbre relationnelle est surtout utilisée en informatique je crois, tiens! ça me rappelle ces chers collègues informaticiens qui se prennent pour le nombril du monde oubliant que l'informatique n'est pas une science, mais juste un outil...

cimode
11/06/2010, 02h16
Seuls les mauvais informaticiens voient l'informatique autrement qu'une application directe des mathématiques...

D'ailleurs, l'algèbre relationnelle a été créée par un informaticien (un vrai)...A l'époque, aucun mathématicien n'avait imaginé qu'il serait envisageable de lier la théorie naive des ensemble à l'algèbre...

Mais il n'y a plus de vrais informaticiens...


ok ok, je suis cool j'ai compris.

ce refuge le monde des livres l'offre aussi pour celui qui sait y entrer, et c'est beaucoup de plaisir...

l'algèbre relationnelle est surtout utilisée en informatique je crois, tiens! ça me rappelle ces chers collègues informaticiens qui se prennent pour le nombril du monde oubliant que l'informatique n'est pas une science, mais juste un outil...

au_gré_du_vent
11/06/2010, 10h29
D'ailleurs, l'algèbre relationnelle a été créée par un informaticien (un vrai)...A l'époque, aucun mathématicien n'avait imaginé qu'il serait envisageable de lier la théorie naive des ensemble à l'algèbre...

Mais il n'y a plus de vrais informaticiens...

... et le père de l'informatique est un vrai mathématicien...

cimode
11/06/2010, 12h13
Mais pas seulement...Le relation entre les mathématiques et l'informatique est en fait plus complexe qu'une simple application...En se reposant sur certaines théories, les informaticiens ont envisagé de nouvelles approches à ces théories..

Par ailleurs, constate que les bons informaticiens sont forcémment de bons mathématiciens...L'inverse en revanche n'est pas vrai...

Jusqu'aux années 60, l'informatique était une application monodirectionelle des mathématiques mais celà a changé dans les années 70 avec l'avenement du modèle relationel (un ancien mathématicien reconverti)...Pour la première fois, l'application informatique devenait théorie mathématique à part entière...


... et le père de l'informatique est un vrai mathématicien...

au_gré_du_vent
11/06/2010, 19h16
on m'a tjs dit qu'un bon mathématicien avait la faculté de se convertir pour peu qu'il le veuille...
on me dit aussi qu'un gros défaut des matheux est la rigidité, mais je pense que c'est la rigueur qui est perçue comme telle par les nuls.

je voudrais rajouter que ce que j'aime aussi en cette discipline c'est l'euphorie qu'on ressent quand on trouve mais aussi et malgré la souffrance qu'on rencontre il y a le plaisir dans le fait de chercher, car trouver ce n'est pas tout le temps donné même pour les génies.

Autre chose, avec elles on apprend à souvent se poser des questions sur tout... ce qui nous intéresse ce n'est pas le résultat en soi mais le commet et le pourquoi, de manière que le cerveau reste tjs jeune et éveillé d'une certaine manière.

Pour moi, ne plus se poser de questions c'est mourir un peu...

cimode
11/06/2010, 20h53
J'ai rencontré des gens brillants en mathématiques et totalement nuls en sciences informatiques. Je pense que la relation entre les deux sciences est comparables à la relation entre les mathématiques et la science physique.

J'aime les mathématiques mais je déplore parfois le manque d'imagination des mathématiciens. En ce sens, a été créée l'école du Bourbakisme qui avait pour but de redonner un peu de punch aux mathématiques en interdisant la sélection de mathématiciens trop agés...



on m'a tjs dit qu'un bon mathématicien avait la faculté de se convertir pour peu qu'il le veuille...
on me dit aussi qu'un gros défaut des matheux est la rigidité, mais je pense que c'est la rigueur qui est perçue comme telle par les nuls.

je voudrais rajouter que ce que j'aime aussi en cette discipline c'est l'euphorie qu'on ressent quand on trouve mais aussi et malgré la souffrance qu'on rencontre il y a le plaisir dans le fait de chercher, car trouver ce n'est pas tout le temps donné même pour les génies.

Autre chose, avec elles on apprend à souvent se poser des questions sur tout... ce qui nous intéresse ce n'est pas le résultat en soi mais le commet et le pourquoi, de manière que le cerveau reste tjs jeune et éveillé d'une certaine manière.

Pour moi, ne plus se poser de questions c'est mourir un peu...

au_gré_du_vent
11/06/2010, 23h04
J'ai rencontré des gens brillants en mathématiques et totalement nuls en sciences informatiques. Je pense que la relation entre les deux sciences est comparables à la relation entre les mathématiques et la science physique.
je croyais que l'informatique n'était pas une science en soi?:icon_smile:

la physique c'est tout autre chose je crois, énormément d'équations traitées en mathématiques sont le fruit d'une modélisation (bonne ou pas) de phénomènes physiques, bcp de physiciens maitrisent l'outil mathématique nécessaire, ils ont juste la facheuse tendance à trop simplifier...


J'aime les mathématiques mais je déplore parfois le manque d'imagination des mathématiciens. En ce sens, a été créée l'école du Bourbakisme qui avait pour but de redonner un peu de punch aux mathématiques en interdisant la sélection de mathématiciens trop agés...

je ne suis pas sure d'avoir bine compris...
je ne suis pas tres au fait de l'ecole Bourbaki mais j'ai des souvenirs qu'elle est presque considérée comme une secte et qu'elle était critiquée.
la liste de ses membres actuels est tenue d'ailleurs secrete...
ce n'est que bien tard que j'avais appris que Bourbaki n'existait pas...

P.S. il est vraiq ue quelques matheux développent une allergie à l'outil informatique mais ne penses tu pas que dans le domaine informatique le bluff y est souvent de mise et ça irrite ...

cimode
11/06/2010, 23h29
je croyais que l'informatique n'était pas une science en soi?:icon_smile:

C'est exactement ce type de préjugés qui font que les matheux ne sont pas aussi originaux qu'ils pensent être...:icon_smile:

L'informatique est une science à part entière fondée à la fois sur des travaux mathématiques poussés et/ou sur d'autres travaux informatiques. Je pense peut-être que tu confonds informatique et utilisation de l'outil informatique...

Comme disait Dijkra, responsable de beaucoup de travaux informatiques

"L'Informatique est autant la science des ordinateurs que l'Astronomie est la science des télescopes. "




la physique c'est tout autre chose je crois, énormément d'équations traitées en mathématiques sont le fruit d'une modélisation (bonne ou pas) de phénomènes physiques, bcp de physiciens maitrisent l'outil mathématique nécessaire, ils ont juste la facheuse tendance à trop simplifier...

Ils ont simplement une approche sélective des outils dont ils ont besoin. La finalité des sciences physiques n'est pas la définition d'abstraction mais l'observation de l'univers et sa définition par rapport à l'abstraction.



je ne suis pas sure d'avoir bine compris...
je ne suis pas tres au fait de l'ecole Bourbaki mais j'ai des souvenirs qu'elle est presque considérée comme une secte et qu'elle était critiquée.
la liste de ses membres actuels est tenue d'ailleurs secrete...
ce n'est que bien tard que j'avais appris que Bourbaki n'existait pas...

Oui on dit ça. On doit tout de même au Bourbakisme la théorie naive des ensembles et les symboles de notations du calcul ensembliste.



P.S. il est vraiq ue quelques matheux développent une allergie à l'outil informatique mais ne penses tu pas que dans le domaine informatique le bluff y est souvent de mise et ça irrite ...
Comme je l'ai indiqué plus haut, je pense que tu confonds l'informatique en tant que science et l'utilisation de l'informatique dans le cadre d'applications...

C'est normal le terme a été surutilisé depuis la révolution internet...

au_gré_du_vent
11/06/2010, 23h42
je ne confonds pas cimode, pour la simple raison que j'ai passé une partie non négligeable de ma carrière dans un environnement d'informaticiens soi dit au passage imbus par ce qu'ils pensent être:icon_lol:

Par ailleurs, je ne pense pas que les matheux se prennent pour des originaux, ils sont juste perçus par les autres comme des êtres bizarres.:icon_lol:

cimode
12/06/2010, 00h24
je ne confonds pas cimode, pour la simple raison que j'ai passé une partie non négligeable de ma carrière dans un environnement d'informaticiens soi dit au passage imbus par ce qu'ils pensent être:icon_lol:
C'est bien ce que je te disais. Tu t'es fait une idée de ce qu'est l'informatique à travers des *utilisateurs et praticiens* de l'outil l'informatique que tu fréquentes au quotidien. Même si c'est une abus de langage , je t'ai expliqué la différence avec la science informatique avec un grand I...

Sais-tu par exemple qu'il existe une recherche fondamentale dans le domaine informatique ? Les informaticiens (les vrais) ont une démarche humble car lis connaissent parfaitement leur propres limites et sont en quête de vérités scientifiques...

Ceux qui sont imbus d'eux mêmes ne peuvent être qualifiés d' informaticiens..



Par ailleurs, je ne pense pas que les matheux se prennent pour des originaux, ils sont juste perçus par les autres comme des êtres bizarres.:icon_lol:
Comme disait Dijkra :
Les mathématiciens sont comme les manager. Ils veulent de l'amélioration sans changement.:)

Personnellement, je fais la différence entre les bons mathématiciens, qui savent reconnaitre de suite l'élégance d'une démarche scientifique et d'un raisonnement objectif, et les mathématiciens médiocres qui passent beaucoup trop de temps à idéaliser l'importance de leur science sans se remettre en cause...

au_gré_du_vent
12/06/2010, 00h42
C'est bien ce que je te disais. Tu t'es fait une idée de ce qu'est l'informatique à travers des *utilisateurs et praticiens* de l'outil l'informatique que tu fréquentes au quotidien. Même si c'est une abus de langage , je t'ai expliqué la différence avec la science informatique avec un grand I...

Sais-tu par exemple qu'il existe une recherche fondamentale dans le domaine informatique ? Les informaticiens (les vrais) ont une démarche humble car lis connaissent parfaitement leur propres limites et sont en quête de vérités scientifiques...

Ceux qui sont imbus d'eux mêmes ne peuvent être qualifiés d' informaticiens..





euuuh... je crois que tu as mal compris... les informaticiens que j'ai côtoyé sont en même temps des "chercheurs" et pas que des des praticiens utilisateurs, du moins officiellement:icon_smile:
oui, je sais qu'il existe une recherche fondamentale en Informatique
et puis ZUT! j'ai développé une allergie aux informaticiens, pourquoi on en parle tant:icon_lol:
rassure moi, tu n'en es pas un?:icon_lol:




Comme disait Dijkra :
Les mathématiciens sont comme les manager. Ils veulent de l'amélioration sans changement.:)

Personnellement, je fais la différence entre les bons mathématiciens, qui savent reconnaitre de suite l'élégance d'une démarche scientifique et d'un raisonnement objectif, et les mathématiciens médiocres qui passent beaucoup trop de temps à idéaliser l'importance de leur science sans se remettre en cause...


Se remettre en cause est pour le commun des mortels la meilleure façon d'avancer, ecnore plus quand on est scientifique

c'est qui Dijkra?

cimode
12/06/2010, 09h30
http://fr.wikipedia.org/wiki/Edsger_Dijkstra

Sa grande contribution est l'algorythme permettant de calculant le chemin le plus court...Cet algorythme régule à ce jour le trafuc internet mondial...(40 an après sa création)
http://fr.wikipedia.org/wiki/Algorithme_de_Dijkstra


euuuh... je crois que tu as mal compris... les informaticiens que j'ai côtoyé sont en même temps des "chercheurs" et pas que des des praticiens utilisateurs, du moins officiellement:icon_smile:
oui, je sais qu'il existe une recherche fondamentale en Informatique
et puis ZUT! j'ai développé une allergie aux informaticiens, pourquoi on en parle tant:icon_lol:
rassure moi, tu n'en es pas un?:icon_lol:



Se remettre en cause est pour le commun des mortels la meilleure façon d'avancer, ecnore plus quand on est scientifique

c'est qui Dijkra?

au_gré_du_vent
12/06/2010, 10h31
Bonjour Cimode,
merci de me l'apprendre, je ne le connaissais pas
son algorithme si j'ai bien compris a trait de la théorie des graphes, partie très en expansion en Recherche opérationnelle.


Pour ma part, si je devais penser à une citation sur les mathématiques (et non les mathématiciens, car c'est différent à mon avis), ça serait celle là
"J'aimais et j'aime encore les mathématiques pour elles-mêmes comme n'admettant pas l'hypocrisie et le vague, mes deux bêtes d'aversion.", (Stendhal)

cimode
12/06/2010, 11h10
Tu a une vision romantique des mathématiques...En ce qui me concerne, je préfère percevoir la science avec humilité et sans laisser mes émotions évaluer leur intérêt et utilité...Je pense que c'est ma façon d'apprécier ces domaines...

Mais celà n'est que mon opinion...merci pour cette discussion..:icon_biggrin:


Bonjour Cimode,
merci de me l'apprendre, je ne le connaissais pas
son algorithme si j'ai bien compris a trait de la théorie des graphes, partie très en expansion en Recherche opérationnelle.


Pour ma part, si je devais penser à une citation sur les mathématiques (et non les mathématiciens, car c'est différent à mon avis), ça serait celle là
"J'aimais et j'aime encore les mathématiques pour elles-mêmes comme n'admettant pas l'hypocrisie et le vague, mes deux bêtes d'aversion.", (Stendhal)

au_gré_du_vent
12/06/2010, 12h36
de l'irrationnel dans un monde rationnel, pas très scientifique miss Gré:icon_biggrin:
je reste juste une femme au final, et je le prends pour un compliment.
C'etait un plaisir de converser avec toi, collegue:)

P.S. La droite réelle est faite d'une infinité de rationnels et d'irrationnels

abdel-dz
09/07/2010, 02h36
Pour la plupart des gens les mathématiques sont ennuyeuses car elles exigent de faire des efforts intellectuels qui sont souvent de véritables corvées comme le calcul. Le problème c'est que lorsque l'on décroche, on est souvent vite largué:

Comme ici:

http://s7.directupload.net/images/100709/yvtzpshe.jpg

ou ici

http://s5.directupload.net/images/100709/upjnho6w.jpg

et ici

http://s5.directupload.net/images/100709/xqp5nycm.jpg

Il faut bien le reconnaitre, ce n'est pas forcément très attrayant.

En fait les mathématiques sont bien plus abstraites que l'on croit. Lorsque l'on étudie au niveau universitaire, on trouve alors beaucoup plus de texte que de formules. Surtout en second cycle. Le premier cycle est comparable au programme des écoles préparatoires, il s'agit essentiellement de bachoter, on y fait donc beaucoup de calcul. Mais en second cycle on réfléchit beaucoup plus et le niveau d'abstraction s'élève sensiblement.

au_gré_du_vent
09/07/2010, 13h44
je suis d'accord avec ce que tu dis sauf qu'avec de tels propos on n'attire pas de futurs mathématiciens.
C'est un dialogue qui ferait fuir tous ns bacheliers, à commencer par les détenteurs des mentions Excellent et très bien:icon_smile:
il faut savoir vendre sa marchandise si je peux dire:icon_smile:
P.S. pour ta 2eme formule j'aurais juré qu'il y a de la physique derrière

ahmeddamien
09/07/2010, 18h57
bon je vais me rabattre sur un bac"cuisine"
combien faut il de kilo de viande pour faire un kebab pour 6 personnes en sachant qu il y vaura la moitie de brochettes qui necessitent 30 % de gras et l autre moitie en morceaux necessitant que 20 % DE GRAS ET 10 % D OIGNON...
on sait que chaque pesonne desire un e part de 400 gr et on sait en outre que la viande reduit de 10 % A LA CUISSON
question combien madame gre devra prevoir de viande pour satisfaire ses invites???


EST CE QUE CA NE DONNE PAS PLUS ENVIE....LES BONS VIEUX PROBLEMES DE CEP....LOL

ahmeddamien
09/07/2010, 18h58
Tu as vu gre l apport de physique est indeniable

au_gré_du_vent
09/07/2010, 21h01
ton exo est plutot appetissant oui!:icon_smile:

avec toi ça ne sera pas une simple explosion mais le big bang dans l'univers des mathématiques

abdel-dz
10/07/2010, 19h27
Les équations affichées ci-dessus sont extraites de la documentation d'un système de mise en forme de documents destinés aux mathématiques. Cette suite logiciel est un outil typographique de très grande qualité, mais hélas, assez difficile à prendre en main.

Destiné aux universitaires, son usage dépasse très largement le domaine des mathématiques. De multiples extensions ont été développées permettant de produire des documents en physique, en chimie, en littérature bien sûr mais aussi en musicologie (écriture de partitions) ...

Cette suite s'appelle TeX (lire TeK) car le X est en fait un Khi grecque comme illustré ci-dessous. TeX utilise un langage de script. C'est ce langage qui permet de développer des extensions (packages) qui confèrent à cette suite une extensibilité quasi sans limite.

http://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/thumb/6/66/Chi_uc_lc.svg/100px-Chi_uc_lc.svg.png

L'auteur a publié TeX en 1982 et a demandé que cette version soit gelée. Cette forme originelle de TeX s'appelle Plain TeX. De nombreuses extensions sont aujourd'hui utilisées comme LaTeX, ConTeXt, OmegaTeX (prise en charge de l'encodage universel unicode et de l'arabe en particulier) ... La plus utilisée étant LaTeX.

Voici quelques liens vers des ressources utiles:

CTAN 'Comprehensive TeX Archive Network'. (http://www.ctan.org/)

Démonstrations par l'exemple des capacités de TeX - TeX showcase. (http://www.tug.org/texshowcase/)

TeX Users Group (TUG). (http://www.tug.org/)

Gutenberg : Groupe des Utilisateurs Francophone de TeX. (http://www.gutenberg.eu.org/)

TeXamples : exemples d'utilisation de TeX (http://www.texample.net/) et du package graphique TikZ. (http://www.texample.net/tikz/examples/)

Page 25 du document ci-dessous, une section nommée Horrible Mathematical Examples to Study contient les équations affichées précédemment dans cette file:

Essential LATEX ++ (http://noodle.med.yale.edu/latex/essential.pdf)

Bonne lecture les amis.

au_gré_du_vent
10/07/2010, 19h40
MEmerci abdel,

notamment pour les ressources pour le LATEX

j'avais donc raison, tu avais choisi "Horrible Mathematical Examples to Study", mais il faudra que les gens comprennent que l'horrible dans l'affaire est de taper les formules sans oublier un terme, car quand on en arrive là, le plus dur du boulot a été fait:icon_lol:

abdel-dz
11/07/2010, 02h09
De rien au_gré_du_vent.

J'ai visité des sites d'universités algériennes. J'ai été frappé par la qualité des documents publiés (perfectible selon moi).

Quel dommage, car TeX est plutôt simple à utiliser même si sa maîtrise prend du temps. Mais TeX a aussi un autre avantage: sa gratuité.

J'ai un challenge pour toi: essaye de reproduire l'illustration suivante avec les logiciels comme Word ou OpenOffice, et en utilisant du texte seulement (sans image bien sûr).

http://s1.directupload.net/images/100711/qjhe86ks.jpg

C'est surement possible mais comment faire ?

Bonne chance.

PS: il s'agit d'une illustration tirée du TeXBook, page 101.

au_gré_du_vent
11/07/2010, 21h21
hello Abdel,
je vais juste utiliser l'environnement du forum, voyons le résultat:icon_smile:


The area of
a circle is a mean
proportional between any
two regular and similar poly-
gons of wich one circumscribes
it and the other is isopermiteric
with it. In addition, the area of the
circle is less than that of any circum-
scribed polygon and greater than that
of any isoperimetric polygon. And fur-
ther, of these circumscribed polygons,
the one that has a lesser number;
but, on the other hand, the iso-
perimetric polygon that has
the greater number of
sides is the larger.
[Galileo, 1638]

il est vrai que la gratuité à elle seule est un argument de taille sauf que pour le moment tout se piraté here.
A 50 DA tu peux t'acheter ce que tu veux eome logiciel: scientific Work Place, ou winEdit par exemple, et ces deux là ont utilisés par la communauté scientifique d'ici à ma connaissance.
L'environnement linux ou Unix n'est pas généralisé mais il a ses défendeurs.
Si on laisse tomber windows, tout suivra.
C'est juste une question de temps... wait & see

P.S. mais c'est vrai que je suis curieuse de connaitre les commandes de LATEX pour avoir ce joli cercle de paroles

abdel-dz
12/07/2010, 05h09
Hello au_gré_du_vent,

Au moins tu as pris le soin de recopier le texte, c'est bien. Voici le manuscrit tiré du TeXbook. Les caractères suivant un % sont des commentaires:



\newdimen\varunit
\varunit=0.989pt % getting ready to make circular insert
%\varunit=1.078pt was used with amr5: it had more letterspacing
\setbox0=\vtop{\null % l'illustration sera contenue dans la boîte de registre 0
\baselineskip6\varunit
\parfillskip0pt
\parshape 19 % Ici on définit la forme du paragraphe qui aura 19 lignes
-18.25\varunit 36.50\varunit % puis pour chaque ligne on indique l'indentation puis la longueur de ligne. Observer la symétrie des mesures entre la première et la dernière.
-30.74\varunit 61.48\varunit
-38.54\varunit 77.07\varunit
-44.19\varunit 88.39\varunit
-48.47\varunit 96.93\varunit
-51.70\varunit 103.40\varunit
-54.08\varunit 108.17\varunit
-55.72\varunit 111.45\varunit
-56.68\varunit 113.37\varunit
-57.00\varunit 114.00\varunit
-56.68\varunit 113.37\varunit
-55.72\varunit 111.45\varunit
-54.08\varunit 108.17\varunit
-51.70\varunit 103.40\varunit
-48.47\varunit 96.93\varunit
-44.19\varunit 88.39\varunit
-38.54\varunit 77.07\varunit
-30.74\varunit 61.48\varunit
-18.25\varunit 36.50\varunit
\fiverm % choix de la police Five Roman
\frenchspacing % Règles d'espacement des ponctuations françaises
\noindent % on commence le paragraphe sans indentation
\hbadness 6000
\tolerance 9999
\pretolerance 0
\hyphenation{iso-peri-met-ric}
The area of a circle is a mean proportional
between any two regular and similar polygons of which one
circumscribes it and the other is isoperimetric with it.
In addition, the area of the circle is less than that of any
circumscribed polygon and greater than that of any
isoperimetric polygon. And further, of these
circumscribed polygons, the one that has the greater number of sides
has a smaller area than the one that has a lesser number;
but, on the other hand, the isoperimetric polygon that
has the greater number of sides is the larger.
\hbox to 36.50\varunit{\hss[Galileo,\thinspace1638]\hss}
}
% La boite de registre 0 est prête. Il suffit de l'afficher, centrée pour un meilleur effet
\centerline{\box0}
% Terminé, maintenant on quitte.
\bye


Le manuscrit du livre TeXbook, écrit par l'auteur de Tex et référence parmi les documentations du système TeX est disponible sur le réseau CTAN. En voici le lien:

The TeXbook Manuscript by D. E. Knuth. (http://www.tex.ac.uk/tex-archive/systems/knuth/dist/tex/texbook.tex)

On peut utiliser TeX avec un système Microsoft Windows.

La distribution de TeX la plus répandue, dans le monde Linux comme dans le monde Windows s'appelle TeXLive. Elle est disponible sous forme d'une image ISO (fichier de 1.4 Go compressée au format xz, à télécharger, décompresser puis graver sur un DVD vierge ou bien monter sur un lecteur de CD/DVD virtuel). Voici le lien vers une page indiquant comment obtenir TeXLive pour Windows.

Acquiring TeX Live as an ISO image. (http://www.tug.org/texlive/acquire-iso.html)

Le TeXbook est protégé par les droits d'auteurs. Lorsque l'on passe son manuscrit à TeX, ce dernier affiche des messages d'avertissement en boucle et à l'infini. Bien évidemment il suffit d'éditer le tout début du manuscrit pour obtenir sa propre copie du TeXbook au format numérique. Mais celle-ci ne doit pas être diffusée.

PS: avec TeXLive tu auras toute la famille TeX. TeX, pdfTeX, conTeXt, musicTeX .... et bien sûr LaTeX et pdfLaTeX.

au_gré_du_vent
12/07/2010, 23h13
merci encore Abdel

du moment qu'il y a une histoire de copyright, pourquoi n'est il pas mis tt simplement pas en fichier pdf ou ps?

je viens de télécharger le Texbook, j'ai essayé de compiler et effectivement NIET, j'ai enlevé la ligne parlant de message d'erreur, ça a compilé mais ça donné un drôle de document:icon_smile:
autrement dit il faut reflechir pour voir ce qu'il y a à modifier, sauf peut être si je change l'"entête"

ce qui me fatigue dans laTX c'est cette suite de commandes à donner, oublier une parentese ou une accolade et c'est la cata!
il faut apprendre à comprendre les erreurs mais c'est ça vaut le coup.

Je prévois d'en finir avec lui cet été inchallah, tu tombes donc à pic Abdel:up:

Merci pour les tuyaux

Dis, tu as mis combien de temps pour maitriser?

abdel-dz
13/07/2010, 02h46
Salam au_gre_du_vent,

Le TeXbook est vendu par les éditions Addison-Wesley. Personnellement je l'ai commandé chez Amazon (http://www.amazon.com/TeXbook-Donald-E-Knuth/dp/0201134489). Mais j'aime avoir une copie numérique afin de l'avoir à l'écran.

Pour obtenir ta copie en pdf du Texbook, procède comme suit:

Les lignes suivantes doivent devenir des commentaires. Place un % devant chacune d'elle.



\loop\iftrue
\errmessage{This manual is copyrighted and should not be TeXed}\repeat
\pausing1


doit devenir:



%\loop\iftrue
% \errmessage{This manual is copyrighted and should not be TeXed}\repeat
%\pausing1


Ensuite juste au dessus de la ligne:


\ifproofmode\message{Proof mode is on!}\pausing1\fi

insère la macro suivante:


\proofmodefalse

Enfin ajoute la définition de macro suivante:


\def\setcornerrules{}%

juste dessous la commande d'insertion du fichier manmac.tex.


\input manmac

Voilà.

Pour obtenir ton fichier pdf: ouvre un interpréteur de commande (cmd.exe sous windows) et change le répertoire courant vers celui contenant le fichier texbook.tex (cd c:\dossier\contenant\texbook), tu dois enfin taper:

pdftex texbook

Il te faudra quelques mois pour bien prendre en main TeX et LaTeX. Le mieux étant de faire des manuscrits. Des lettres par exemples. La documentation livrée avec la distribution est très fournie, tu verras. Et les ressources sur internet sont très nombreuses.

Bon travail.

au_gré_du_vent
13/07/2010, 11h25
j'ai suivi bêtement tes indications et ça a marché (j'ai ouvert le fichier dans WinEdit"

j'ai sous les yeux mon fichier pdf, 494 pages et dans la langue sheakespearienne qui nous complexe, mais à défaut de me tuer ça me rendra plus forte, hein?:icon_rolleyes:

je vais de suite fouiner du coté de Tex Live, pourquoi pas après tout!

T'ai je déjà remercié?:icon_razz:

abdel-dz
13/07/2010, 13h40
Salam au_gre_du_vent,

Le fichier pdf comporte bien 494 pages.

Te voilà prête à rédiger de jolis manuscrits.

Winedit semble avoir été développé spécialement pour l'édition de manuscrits TeX/LaTeX. Tant mieux.


Although WinEdt is reasonably suitable as an all-purpose text editor it has been specifically designed and configured to integrate seamlessly with a TeX System (such as MiKTeX or TeX Live). WinEdt documentation does not cover TeX related topics in depth. You'll find introductions and manuals on typesetting with [La]TeX, as well as links to other recommended accessories, on TeX's Community Site (TUG (http://www.tug.org/)).

Sinon il existe aussi l'éditeur Notpad++ (http://notepad-plus-plus.org/) qui est un freeware. C'est celui que j'utilise.

Quant au complexe shakespearien, voilà de quoi t'en soulager:

Extract from Abū Maʿšar, Kitāb al-Milal wa-l-Duwal (http://www.tug.org/texlive/Contents/live/texmf-dist/doc/xelatex/arabxetex/ednotes_example.pdf)

Et plus encore avec le package arabi de LaTeX ! (http://www.tug.org/texlive/Contents/live/texmf-dist/doc/latex/arabi/samplebook.pdf)

Voici l'index de la documentation TeXLive. (http://www.tug.org/texlive/Contents/live/doc.html)

Bonne continuation.

au_gré_du_vent
16/07/2010, 16h43
wa 3alaïkom mithlama qoltom ya akha el 3arab

tu as raison, ça guérit ton texte arabe, merci doc! :icon_smile:
une full concentration est acquise pour le comprendre et encore! je devine et peut être mal qu'il parle d'un alignement de planètes et sa coïncidence avec des évènements historiques(qiran c'est alignement?)


je ne suis pas encore arrivée à télécharger Tex Live à cause de la lenteur de ma connexion, je vais alors me contenter pour un début de voir si le Texbook me servira en 1ere étape à me perfectionner en WinEdt, on verra par la suite...

abdel-dz
16/07/2010, 16h59
Il faut voir si il est possible de le faire depuis un lieu public disposant de plus de bande passante. Puis de stocker le fichier texlive2009-20091107.iso.xz (http://ftp.snt.utwente.nl/pub/software/tex/systems/texlive/Images/texlive2009-20091107.iso.xz) sur une clé USB.

Le choix du mirror est important aussi. Plusieurs serveurs hébergent CTAN. Le lien ci-dessus pointe vers un serveur hollandais. Ils sont plus rapides (4x) en règle générale.

N'oublie pas de télécharger l'outil xz.exe (http://ftp.snt.utwente.nl/pub/software/tex/systems/texlive/tlnet/tlpkg/installer/xz/xz.exe) pour décompresser le fichier texlive2009-20091107.iso.xz de 1.4Go.

La bande passante est chère pour les organisations à but non lucratif.

Bonne chance.

au_gré_du_vent
16/07/2010, 17h15
Il faut voir si il est possible de le faire depuis un lieu public disposant de plus de bande passante. Puis de stocker le fichier texlive2009-20091107.iso.xz (http://ftp.snt.utwente.nl/pub/software/tex/systems/texlive/Images/texlive2009-20091107.iso.xz) sur une clé USB.

Le choix du mirror est important aussi. Plusieurs serveurs hébergent CTAN. Le lien ci-dessus pointe vers un serveur hollandais. Ils sont plus rapides (4x) en règle générale.

N'oublie pas de télécharger l'outil xz.exe (http://ftp.snt.utwente.nl/pub/software/tex/systems/texlive/tlnet/tlpkg/installer/xz/xz.exe) pour décompresser le fichier texlive2009-20091107.iso.xz de 1.4Go.

La bande passante est chère pour les organisations à but non lucratif.

Bonne chance.

au fait j'avais tenté les deux miroirs indépendamment et ça exigeait plusieurs heures.


pour ce qui est le xz je l'ai eu celui la.

Abdel, dorénavant mon merci et en facteur commun, ok?:icon_smile:

abdel-dz
16/07/2010, 17h21
Abdel, dorénavant mon merci et en facteur commun, ok?


En tout cas j'espère que tu vas devenir une TeXperte et pourquoi pas aussi une ambassadrice de ce système dans ta région. :icon_smile:

Ok ?

au_gré_du_vent
16/07/2010, 17h28
je voulais dire que j'éviterai de répéter mes remerciments pour toi, en mettant le mot merci en facteur dans mes dires:icon_smile:

Je pensais justement à te demander si je pouvais faire suivre le fichier pdf à mes connaissances susceptibles de s'y intéresser

ce n'est pas de la diffusion interdite, n'est ce pas?

Pour ce qui est de devenir experte là il ne fat pas trop me demander, mes vieux os craquent à l'effort:moutdahk:

abdel-dz
16/07/2010, 17h57
Il ne faut pas me remercier, l'internet est un outil de communication et de partage, il faut en profiter

Je ne suis pas l'auteur, ce n'est pas à moi de t'interdire ou non de diffuser le fichier pdf. Ceci étant dit, je pense que l'envoie par mail ne posera pas de problème, mais l'existence d'un lien permanent sur internet pourrait faire réagir les détenteurs des droits. Il faut être vigilant.

TeX est dans le domaine public, et je pense que l'auteur n'est pas naïf. S'il a livré le TeXBook avec TeX, il se doute bien que des copies numériques circuleront.

Ce n'est surement pas la volonté de l'éditeur mais après tout, si on a pas les moyens de le commander, on a pas d'autre solution que de l'imprimer soi-même.

au_gré_du_vent
16/07/2010, 18h12
et donc au final, ce n'est pas si gratuit que ça à y voir de près, non?

l'argument "gratuité" tient tjs dans le plaidoyer? il faudra bien que je sache de quoi je parle si je veux jouer ç l'embassadrice:icon_lol:

P.S. il y a tjs moyen de se le procurer le livre chez nous
on est un pays riche non?:icon_smile:

abdel-dz
16/07/2010, 18h35
Pour ce qui est de commander le livre, il faut demander à un libraire s'il peut le l'obtenir en Algérie. Mais ça pourrait revenir très chère. Plus de 5000 dinars je pense. Mieux vaut imprimer sa propre copie dans un premier temps (à la fac ou dans un établissement mettant à disposition des imprimantes à faible coût).

Je me permet de revenir sur le téléchargement.

Je pense que la meilleur solution est l'utilisation du protocole BitTorrent. C'est un protocole de peer to peer utilisé pour le téléchargement de grands fichiers. Il permet de partager la bande passante entre plusieurs serveurs et les internautes procédant au téléchargement. Lorsqu'un internaute télécharge avec ce protocole, la voix montante de sa connexion est mise à contribution. Ça permet de soulager les serveurs.

Le logiciel le plus utilisé est utorrent (http://www.utorrent.com/downloads/complete?os=win). C'est un logiciel de grande qualité.

Les avantages de BitTorrent:

Le protocole BitTorrent permet de stopper le téléchargement et de le reprendre plus tard, il suffit de fermer le logiciel et de le relancer plus tard, tout simplement. De plus, chaque téléchargement est découpé en parties. Chacune est téléchargée l'une après l'autre. Un test d'intégrité est réalisé pour chaque partie, de sorte qu'à la fin du téléchargement on est sûr que le fichier est identique à celui placé sur le serveur.

Pour télécharger un grand fichier avec Torrent, il faut commencer par télécharger un tout petit fichier avec l'extension .torrent. Ce fichier contient les informations relatives au téléchargement. Les fichiers à télécharger, les serveurs de téléchargement, les informations sur chacune des parties constituant le téléchargement, etc...

Après avoir installer utorrent (http://www.utorrent.com/downloads/complete?os=win), il suffit de double-cliquer sur le fichier .torrent dans l'explorateur windows pour lancer le téléchargement.

Le fichier .torrent pour TeXLive est texlive2009.torrent (http://tug.org/texlive/texlive2009.torrent).

Commencer par télécharger donc utorrent (http://www.utorrent.com/downloads/complete?os=win) puis le fichier texlive2009.torrent (http://tug.org/texlive/texlive2009.torrent) et enfin lancer le téléchargement.

Durant l'installation, utorrent va procéder à la configuration, notamment le port réseau sur lequel il écoutera les connexions des autres internautes procédant au téléchargement ainsi que les paramètres de vitesse de téléchargement. Il suffit de choisir les paramètres par défaut.

Voilà qui devrait à nouveau solliciter tes vieux os. Désolé, mais on a rien sans rien.

Bonne chance.

au_gré_du_vent
17/07/2010, 10h42
tu expliques superbement mais j'ai eu k mm du mal à suivre, apparemment le peu qui reste de mes neurones est flemmard:shok::papy:
Je récapitule:

1. Commencer par télécharger donc utorrent puis le fichier texlive2009.torrent

> ça s'est fait...

2. et enfin lancer le téléchargement

> rien de particulier par rapport aux téléchargement infructueux précédents ne s'est produit...

mais au fait j'avais cherché d'abord à exécuter cette consigne

3. Après avoir installer utorrent, il suffit de double-cliquer sur le fichier .torrent dans l'explorateur windows pour lancer le téléchargement.


> apparemment j'ai mal cherché car je ne trouve pas le dit fichier .torrent:unknw:

Qu'est ce que j'ai raté?

abdel-dz
17/07/2010, 19h41
Si le fichier texlive2009.torrent (http://tug.org/texlive/texlive2009.torrent) a été téléchargé, il doit se trouver sur le disque dur. Il suffit de naviguer avec l'explorateur vers le dossier contenant ce fichier puis de double-cliquer dessus.

Lorsqu'internet explorer a terminé un téléchargement, il propose d'ouvrir le dossier contenant le fichier. Firefox propose la même chose mais il faut cliquer-droit sur le fichier en question dans la fenêtre de téléchargement. Voici une illustration du cas firefox:

http://s1.directupload.net/images/100717/w4krjekm.jpg

Si utorrent (http://www.utorrent.com/downloads/complete?os=win) a été téléchargé et installé, les fichiers avec l'extension .torrent doivent apparaitre dans l'explorateur avec une icône caractéristique (la lettre grecque mu en blanc sur fond vert) qui est l'icône de utorrent. Attention, l'extension .torrent pourrait être masquée. L'explorateur Windows est configuré pour cacher les extensions des fichiers dont le type est connu. On distingue alors les fichiers .torrent avec l'icône de utorrent. Voici l'icône de utorrent et des fichiers .torrent:

http://s1.directupload.net/images/100717/2lb6zde5.jpg

Lorsque l'on commence un téléchargement avec utorrent, celui-ci commence par demander dans quel dossier les fichiers doivent être déposés. Ensuite le téléchargement commence. Lorsque la machine s'arrête, le téléchargement est stoppé. Il sera repris au prochain démarrage de la machine si utorrent est configuré pour démarrer avec la machine, sinon le téléchargement reprendra avec le prochain lancement de utorrent.

Par défaut utorrent est configuré pour démarrer avec la machine, son icône est visible dans la zone de notification, en bas à droite du bureau.

Quant à la configuration des paramètres réseaux, on en parlera plus tard car elle dépend du modem utilisé pour la connexion à internet. Mais ce n'est pas important pour le moment.

au_gré_du_vent
18/07/2010, 18h46
chef! oui chef!:coffee::good:
je les ai (utorrent et texLive.torrent)mais pas encore le TexLive

abdel-dz
18/07/2010, 18h53
Ce n'est qu'une question de temps maintenant pour TeXLive.

Patience.

au_gré_du_vent
18/07/2010, 19h16
salam Abdel

je ne suis pas sure d'avoir bien saisi cmt fonctionne utorrent
supposons que tu ne m'aies pas donné le lien texLive.torrent
cmt aurais je procédé?

j'aurai cliqué sur add torrent ou sur add torrent from url et mis l'adresse du lien?

cmt fonctionne t il exactly si je voulais télécharger par parties un fichier volumineux?

j'abuse de ta gentillesse comme tu vos:icon_smile:

abdel-dz
18/07/2010, 19h29
Salam Gre,

Tu n'abuses pas, rassure toi.


je ne suis pas sure d'avoir bien saisi cmt fonctionne utorrent
supposons que tu ne m'aies pas donné le lien texLive.torrent
cmt aurais je procédé?

Les deux options sont équivalentes car utorrent copie les fichiers .torrent qu'il traite dans un dossier spécial (c'est un dossier caché dans le répertoire utilisateur comme c:\documents and settings\utilisateur\Application Data\utorrent pour XP je crois).

Personnellement je préfère d'abord télécharger le .torrent sur le disque puis l'ouvrir avec utorrent. Mais chacun fait comme il l'entend. Mais l'important est de comprendre qu'il suffit de charger le .torrent une fois, ensuite utorrent maintient la liste des torrent en cours de téléchargement.

On ne peut pas télécharger n'importe quel fichier volumineux avec utorrent mais seulement sont pour lesquels il existe un .torrent.

J'espère avoir répondu à ta question Gre.

au_gré_du_vent
18/07/2010, 19h38
ah ok!
l'extension .torrent est de rigueur, et je ne pourrais pas esperer faire de même avec n'importe quel type de fichier.

j'uarais surement d'autres questions pour le jour où je réussirais enfin à avoir le fameux TexLive... On verra bien

abdel-dz
18/07/2010, 19h49
Pour les autres grand fichiers tu dois utiliser un gestionnaire de téléchargement. Mais je ne sais pas s'ils prennent en charge l'arrêt et la reprise de téléchargement.

Attention à flashget, c'est un gestionnaire de téléchargement intéressant mais il installe des logiciels adware (publicitaires) je crois et en plus il s'approprie l'association des fichiers .torrent car lui aussi se veut un logiciel prenant en charge le protocole torrent. C'est dommage car il est intéressant. Il faut être vigilant.

Pour ce qui est de l'association des fichiers .torrent, elle peut être restaurer dans les options de utorrent. Peut-être même que utorrent vérifie à chacun de ses démarrages s'il est le programme gérant les .torrent. Je ne sais plus trop car ça fait un moment que je n'ai pas essayé.

Quand aux logiciels publicitaires, il faut bien faire attention pendant l'installation, comme l'installation de Ask Toolbar ou autre.

au_gré_du_vent
18/07/2010, 20h50
Attention à flashget, c'est un gestionnaire de téléchargement intéressant mais il installe des logiciels adware (publicitaires) je crois et en plus il s'approprie l'association des fichiers .torrent car lui aussi se veut un logiciel prenant en charge le protocole torrent. C'est dommage car il est intéressant. Il faut être vigilant.

qu'entends tu par être vigilant, ça veut dire quoi concrètement?
Pour ce qui est de l'association des fichiers .torrent, elle peut être restaurer dans les options de utorrent. Peut-être même que utorrent vérifie à chacun de ses démarrages s'il est le programme gérant les .torrent. Je ne sais plus trop car ça fait un moment que je n'ai pas essayé.


Quand aux logiciels publicitaires, il faut bien faire attention pendant l'installation, comme l'installation de Ask Toolbar ou autre.

je n'ai pas bien saisi ta remarque concernant AskToolbar, car la dite barre d'outils s'est invitée chez moi toute seule aprés que j'aie téléchargé VDownloader.

ce n'est pas nuisible j'espère.

abdel-dz
18/07/2010, 21h28
Je dis qu'il faut être vigilant car parfois on installe un logiciel et durant l'installation il propose d'installer des outils qui n'ont pas de rapport particulier avec le logiciel qu'on installe. Ce le cas souvent avec la barre d'outil Ask Toolbar ou d'autres outils.

C'est lié aux contrats commerciaux entre les diffuseurs de logiciels. Souvent ceux qui proposent des logiciels gratuits se payent en installant des outils publicitaires d'autres éditeurs de logiciels. Ils sont bien sûr rétribués pour cela. Il faut faire attention et bien veiller à désactiver l'installation des outils publicitaires car heureusement on peut dire non.

Mais parfois on installe des outils sans nous demander notre avis.

Ces outils ne sont mal malveillants comme le sont les virus mais ils sont une menace pour le respect de la vie privée car ils envoient des informations sur des serveurs pour le marketing ciblé.

au_gré_du_vent
18/07/2010, 23h33
[QUOTE]
merci pour ces informations.

[QUOTE]Mais parfois on installe des outils sans nous demander notre avis.
et donc pas moyen de s'y dérober?

Ces outils ne sont mal malveillants comme le sont les virus mais ils sont une menace pour le respect de la vie privée car ils envoient des informations sur des serveurs pour le marketing ciblé.
je voudrais bien qu'on m'explique ce les dits serveurs feraient d'informations personnelles.
je n'en ai qu'une idée vague...
est ce juste commercial?

abdel-dz
18/07/2010, 23h45
Il suffit de se rendre dans le panneau de configuration puis de choisir la rubrique Ajout/Suppression de programmes.


je voudrais bien qu'on m'explique ce les dits serveurs feraient d'informations personnelles.
je n'en ai qu'une idée vague...
est ce juste commercial?

Oui ces informations sont utilisées à des fins commerciales. Mais qui sait ?

Mieux vaut s'en prémunir avec des logiciels comme Spybot Search & Destroy (http://www.safer-networking.org/fr/download/index.html).

au_gré_du_vent
19/07/2010, 00h15
Je crois que les antivirus tels que Kaspersky s'e chargent aussi, non?

abdel-dz
19/07/2010, 00h19
Peut être oui. Spybot Search & Destroy (http://www.safer-networking.org/fr/download/index.html) est spécialisé dans la traque des logiciels espions et publicitaires, ce n'est pas un antivirus.

au_gré_du_vent
03/08/2010, 12h06
salam Abdel

On ne te lit plus, j'espere que tout va bien pour toi...

J'ai bien installé spybot et il a fait du bon boulot, mais je voudrais que tu éclaires un peu ma lanterne.
Depuis son installation et à à chaque démarrage, le logiciel installé dans ma machine "USB Disk Security" avertit que l'ordi est sous risque à cause de l'existence de "TeaTimer.exe" qui fait partie de Spybot.

J'avais un peu fouiné sur le Net et apparemment ce n'est pas à prendre au serieux, qu'en penses tu?

Au plaisir de te lire

abdel-dz
03/08/2010, 15h47
Salam Gre,

Tout va bien, merci. Ce forum est un peu déserté, seulement quatre membres connectés à l'heure ou j'écris.

Voici ce que la Foire aux questions de Spybot indique au sujet de TeaTimer


Qu'est-ce que TeaTimer de Résident?

TeaTimer de Résident est un outil de Spybot-S&D qui surveille sans cesse les processus qui sont appelés/lancés. Il détecte immédiatement les processus connus pour être malveillants qui veulent démarrer et les arrête, en vous donnant quelques options sur la façon de traiter ces processus à l'avenir. Vous pouvez demander à TeaTimer:

* de vous informer quand le processus essaiera de démarrer de nouveau
* de tuer automatiquement le processus
* ou d'autoriser l'exécution du processus

Il y a aussi une option pour supprimer le fichier associé à ce processus.

De plus, TeaTimer détecte l'instant où quelque chose veut modifier certaines clés vitales du Registre. TeaTimer peut aussi vous protéger contre de telles modifications en vous donnant le choix: Vous pouvez soit Autoriser soit Refuser ce changement.

TeaTimer tourne en permanence en arrière-plan.

Il peut être configuré en mode interactif, ce qui signifie qu'il demandera l'autorisation à chaque fois qu'un programme (souvent des programmes d'installation) demandera l'accès à des clés sensibles du registre. Ces clés sont les clés gérant les programmes devant démarrer avec l'ordinateur et les clés relatives aux fonctionnalités du navigateur web (pages de démarrage, page de recherche, extensions du navigateur ...)

Personnellement je le désactive et j'utilise seulement le scanner de Spybot. Je crois qu'il faut cliquer-droit sur l'icône de notification de TeaTimer est éditer ses propriétés afin d'éviter qu'il démarre avec l'ordinateur.

Spybot n'est pas un antivirus, mais sert surtout à protéger contre le piratage des navigateurs web par des logiciels espions et publicitaires.

Ceci est la page de documentation de Spybot (http://www.safer-networking.org/fr/tutorial/index.html). La section 8 traite du mode résident.

Bonne continuation.

PS: cette file concerne l'explosion des mathématiques, donc notre discussion n'a pas de lien. Mieux vaudrait créer une nouvelle file ou envoyer un message privé.

au_gré_du_vent
03/08/2010, 17h27
Salam Gre,
Tout va bien, merci. Ce forum est un peu déserté, seulement quatre membres connectés à l'heure ou j'écris.

merci d'avoir répondu présent et si vite quand même...
il est un peu déserté oui mais même quand il est actif, on ne trouve pas bcp de memebres connectés à la fois, malgré le nombre superieur d'invités...
à chacun ses raisons d'apparaitre et de disparaitre...

Voici ce que la Foire aux questions de Spybot indique au sujet de TeaTimer



Il peut être configuré en mode interactif, ce qui signifie qu'il demandera l'autorisation à chaque fois qu'un programme (souvent des programmes d'installation) demandera l'accès à des clés sensibles du registre. Ces clés sont les clés gérant les programmes devant démarrer avec l'ordinateur et les clés relatives aux fonctionnalités du navigateur web (pages de démarrage, page de recherche, extensions du navigateur ...)

Personnellement je le désactive et j'utilise seulement le scanner de Spybot. Je crois qu'il faut cliquer-droit sur l'icône de notification de TeaTimer est éditer ses propriétés afin d'éviter qu'il démarre avec l'ordinateur.

Spybot n'est pas un antivirus, mais sert surtout à protéger contre le piratage des navigateurs web par des logiciels espions et publicitaires.

Ceci est la page de documentation de Spybot (http://www.safer-networking.org/fr/tutorial/index.html). La section 8 traite du mode résident.

Bonne continuation.

merci pour les explications, je vais essayer d'être une bonne élève, mais pour tout dire, j'ai surtout voulu rappeler un bon membre au forum:icon_smile:

PS: cette file concerne l'explosion des mathématiques, donc notre discussion n'a pas de lien. Mieux vaudrait créer une nouvelle file ou envoyer un message privé.
tu as raison mais j'estime que ce n'est pas grave de "déraper" du premier but d'un post... j'ai peut être tort mais je suis pour la spontaneité et qu'un chemin bifurque sur plusieurs ne fait de mal à personne.

P.S. Tu es encore trop "nouveau" membre pour acceder à des MP, il te faudra je crois au moins une 50 aine de messages pour cela:icon_smile: