PDA

Voir la version complète : Cancer du sein : sur la piste d'un vaccin préventif



au_gré_du_vent
02/07/2010, 14h06
http://www.e-sante.fr/fr/article.asp?idarticle=16415&IDR=29&IDF=8

Un candidat vaccin contre le cancer du sein


Les vaccins sont classiquement dirigés contre des virus. C'est-à-dire que l'acte vaccinal met notre organisme en contact avec le virus inactivé ou atténué (l'antigène), de sorte qu'il développe les défenses nécessaires (les anticorps) et les garde en mémoire.

On peut ainsi s'immuniser contre le virus responsable de la rougeole par exemple, mais aussi contre l'hépatite B qui provoque des cancers du foie ou des papillomavirus à l'origine de cancers du col de l'utérus.

Dans le cas du cancer du sein, la problématique est de trouver une cible spécifique interne impliquée dans le cancer du sein, mais qui ne risque pas de provoquer des maladies auto-immunes (l'organisme détruisant ses propres cellules).

Les chercheurs ont choisi comme cible pour les antigènes du vaccin une protéine nommée alpha-lactalbumine. Celle-ci est retrouvée en grande quantité dans les tumeurs du sein uniquement, alors qu'elle n'est normalement exprimée par les cellules mammaires que lors de l'allaitement.



Un vaccin anti-cancer du sein efficace chez l'animal


Ce vaccin a été injecté à des souris génétiquement prédisposées au cancer du sein. Les souris non vaccinées ont toutes développé un cancer du sein au bout de dix mois, contre aucune des souris vaccinées. Cette même protection a été observée chez d'autres races de rongeurs.

Prévenir le cancer du sein à l'aide d'un vaccin, une stratégie plausible

Les chercheurs suggèrent à ce stade que ce candidat vaccin pourrait offrir aux femmes une protection contre le cancer du sein, juste avant la ménopause, lorsque le risque de cancer du sein est élevé, lorsque la lactation n'est plus utile, c'est-à-dire lorsqu'elles n'ont plus de désir d'enfant.

Les essais vont donc se poursuivre et nous allons les suivre avec grand intérêt !
-------------------------

J'espere que ça marchera et ouvrira la voix à d'autres réussites dans ce domaine!

miange-midemon
02/07/2010, 18h55
c'est une bonne nouvelle, le cancer du sein touche de plus en plus de femmes en algérie malheureusement qui récidivent meme aprés ablation et entraine la mort

au_gré_du_vent
02/07/2010, 19h09
ce qui est désolant chez nous et à ma connaissance c'est que là où la médecine est évoluée, les femmes ne meurent plus à cause du cancer de sein!

miange-midemon
02/07/2010, 19h20
oui d'un coté y a incompétence de certains médecins et d'un autre coté l'inconscience des gens à ne pas prendre au sérieux des maladies qui peuvent connaitre des complications

au_gré_du_vent
02/07/2010, 19h23
je te l'accorde
un depistage à temps résoudrait mieux le probleme
mais c'est aussi dû à un maque d'information, de sensibilisation, de communication...

miange-midemon
02/07/2010, 19h39
tout a fait il devrait commencer par cibler les lycées, les facs mais aussi les lieux de travaille.
ca serait un grand pas en avant.

au_gré_du_vent
02/07/2010, 20h04
pourtant ça couterait moins cher à tous de prévenir plutot que de se perdre dans les dédales infinies et incertaines de médication!

au_gré_du_vent
02/07/2010, 20h09
A toute fin utile, je vous copie de ce lien
http://www.linternaute.com/sante/genital-urinaire/conseils/examens-cancer-sein/2.shtml
le texte suivant:

Si la mammographie a mis quelque chose d'anormal en évidence, mais pas de nécessairement malin, le médecin va réaliser un examen clinique, c'est-à-dire une palpation.

Le médecin vous apprend les gestes de l'autopalpation
http://www.linternaute.com/sante/genital-urinaire/conseils/examens-cancer-sein/palpation.jpg



Comme n'importe quelle consultation médicale, cet examen est précédé d'un interrogatoire pour mieux apprécier les facteurs de risque. Dans un premier temps, l'examen s'effectue en position allongée. Le médecin palpe donc la zone suspecte détectée par la mammographie en s'assurant qu'il n'existe pas d'écoulement au niveau du mamelon. La palpation des seins se complète par l'exploration des zones autour des aisselles et du cou.

L'autopalpation

L'autopalpation des seins peut avoir de l'intérêt mais il est important d'apprendre à bien faire. Le médecin traitant ou le gynécologue peuvent vous montrer les bons gestes. Il ne remplace pas le dépistage réalisé par mammographie, surtout à partir de l'âge de 50 ans.
La femme peut pratiquer régulièrement, une fois tous les trois mois, une autopalpation des seins. Cette fréquence est purement indicative, il ne faut pas que cet examen en devienne obsessionnel pour autant.


» Devant un miroir, observer leur symétrie, leur forme. Elles ne devraient pas avoir changé par rapport au précédent examen.
» Le mamelon ne doit pas être rétracté.
» Lorsqu'on le pince, aucun liquide ne doit sortir.
» Face au miroir, lever les bras : les seins ne doivent pas être déformés ni irréguliers.
» Allongée, palper le sein droit avec la main gauche, bien à plat, et le sein gauche avec la main droite. Effectuer des petits mouvements circulaires sur toute la surface du sein, à la recherche d'une éventuelle grosseur.
L'autopalpation s'apprend, cela ne s'improvise pas. Il n'est pas possible d'apprendre à le faire par téléphone. Attention : la présence de modifications du sein ne veut pas dire qu'on a obligatoirement un cancer. Le mieux est de consulter son médecin traitant ou son gynécologue.

Nana
03/07/2010, 03h32
Quelques conseils pour diminuer les risque de cancer du sein:

_ L'allaitement exclusif et prolongé est bénéfique, de plus les formulations maternisés sont nocive pour les bébés, car ne contenant pas les nutriments présent dans le lait maternel.

_Manger équilibré: supprimer la nourriture industrielle contenant des agents chimiques nocifs et cancerigéne, par ex: surgelés, margarine, sauces préparées...

_bien rincer les fruits et legumes avant de les consommer pour éviter d'ingérer les pesticides.

_ pratiquer une activité physique régulière, car une surcharge pondérale au niveau de la poitrine et l'abdomen sont un facteur risque.

Faites passer autour de vous.

au_gré_du_vent
03/07/2010, 15h47
merci Nana pour ces informations
c'est vrai que le mode de vie mené joue un role
je me demande juste si les gens qui vivent loin de conservateurs, de voitures, de pollution sont réellement hors danger.
Est ce prouvé?