PDA

Voir la version complète : Une prestigieuse revue médicale états-unienne reconnaît que les résultats du système



Jalal
14/09/2010, 00h31
Après 50 ans d'embargo, une prestigieuse revue médicale états-unienne reconnaît que les résultats du système de santé cubain sont comparables à ceux des pays développés et les meilleurs du continent

Un article publié le 30 avril 2010 par des professeurs de l'Ecole de médecine de l'Université de Stanford dans la revue Science, une des plus prestigieuses dans le monde scientifique, affirme que « malgré l'impact des restrictions sur l'approvisionnement en médicaments et matériel médical, les résultats sanitaires de Cuba sont comparables à ceux des pays développés ».

L'article prend en exemple les politiques et les résultats sanitaire du Cuba issu de la Révolution. Il apparaît qu'en 1983, Cuba produisait plus de 80% de ses médicaments à partir des matières premières chimiques importées d'Union Soviétique et d'Europe et les cas de carence en médicaments étaient rares. Pendant les trente premières années d'embargo, l'espérance de vie a augmenté de 12,2 ans. Mais après l'effondrement de l'Union Soviétique en 1989 et le durcissement de l'embargo avec les lois « Torricelli » en 1992 et « Helms-Burton » en 1996, les conditions pour le développement du système sanitaire cubain ont empiré et plusieurs manifestations épidémiques ont eu lieu, certaines liées à la mal-nutrition.

Mais l'impact des sanctions a une influence seulement relative sur le succès de Cuba dans d'autres aspects de la prestation de soins. En dépit de l'embargo, Cuba a obtenu des résultats dans le domaine de la santé meilleurs que ceux de la majorité des pays latino-américains et comparables à ceux des pays développés. Cuba a l'espérance de vie la plus élevée (78,6 ans), la plus forte densité de médecins (58 pour 10 000 habitants), et le taux de mortalité infantile le plus bas des 33 pays d'Amérique Latine et des Caraïbes.

Et tout cela avec un coût bien plus réduit. En 2006, le gouvernement cubain a investi pour la santé 355 dollars par habitant, 7,1% du Produit intérieur brut (PIB). Le coût annuel des dépenses de santé aux Etats-Unis a été pour la même année de 6 714 par habitant, 15,3% du PIB du pays. Cuba a également dépensé moins pour la santé que la plupart des pays européens.

Cela est du en particulier à l'attention que le système cubain a porté à la prévention pendant l'embargo. Sur le plan de la prévention, Cuba possède un des systèmes sanitaires les plus efficaces du monde. Par l'éducation de la population à la prévention des maladies et à la promotion de la santé, les cubains dépendent beaucoup moins de l'approvisionnement en médicaments dans le maintien de leur état de santé. Tout le contraire de ce qui se passe aux Etats-unis, qui dépendent largement des médicaments et des technologies dans le maintien de la santé de la population, mais pour un coût beaucoup plus élevé.

L'article conclut en conseillant aux Etats-unis, qui cherchent actuellement à réformer le système de santé, d'apprendre de Cuba une leçon importante concernant le développement d'un système de santé réellement universel et qui donne la priorité à la prévention.

Il faudrait ajouter que de nombreux pays européens pourraient également tirer comme leçon que le système sanitaire public donne de meilleurs résultats que celui privé, même du point de vue financier.

Après 50 ans d'embargo, une prestigieuse revue médicale états-unienne reconnaît que le système de santé cubain est le meilleur du continent et comparable à celui des pays développés - Solidarité Internationale PCF (http://solidarite-internationale-pcf.over-blog.net/article-apres-50-ans-d-embargo-une-prestigieuse-revue-medicale-etats-unienne-reconnait-que-le-systeme-de-sante-cubain-est-le-meilleur-du-continent-et-comparable-a-celui-des-pays-developpes-57014542.html)

Jalal
14/09/2010, 00h34
La supériorité du système économique socialiste est incontestable par rapport au système capitaliste? La pensée de Marx et d'Engels est toujours actuelle??

au_gré_du_vent
14/09/2010, 18h53
tu ne laches pas l'affaire, hein jalal?:)

Jalal
14/09/2010, 19h09
Salut Gré! Je suis profondément convaincu que les ségrégation de toutes sortes proviennent de l'exploitation de l'homme par l'homme, économique d'abord, ensuite par les idées dominantes féodales, capitalistes et aussi sous d'autres formes "religieuses" également, c'est à dire la religion est interprétée selon des idées de classes, la féodalité et le capitalisme interprètent la religion suivant leurs intérêts de classe, ils sèment ses idées à travers les livres, la radio, les médias et sous forme de films, etc...
Lorsqu'une vérité est incontestable, on ne la lâche pas et surtout cette vérité est notre boussole!!!

au_gré_du_vent
14/09/2010, 19h50
et aussi sous d'autres formes "religieuses" également, c'est à dire la religion est interprétée selon des idées de classes

salam Jalal

moi nulle en économie mais je voudrais jsute que tu m'expliques comment est ce que la religion (notamment l'islam) encourage l'exploitation de l'home par l'homme..<;

Jalal
25/09/2010, 16h19
salam Jalal

moi nulle en économie mais je voudrais jsute que tu m'expliques comment est ce que la religion (notamment l'islam) encourage l'exploitation de l'home par l'homme..<;

Salut Gré! A mon sens et selon mes modestes lectures sur l'islam, notre religion est "au dessus des classes" si je puis dire. Elle ne cautionne pas l'exploitation de l'homme par l'homme, bien au contraire, car de nombreux textes coraniques le montrent.
Toutefois, l'islam est souvent trafiqué (falsifié) par les classes exploiteuses et utilisé comme drapeau par ces classes sans foi ni loi.
Le moteur de l'histoire est la lutte des classes entre elles. Comme tu le sais déjà, l'islam interdit, entre autres, de thésauriser l'argent (mettre de l'argent de côté sans le dépenser). Aujourd'hui, il est placé en bourse aux USA et en Europe (Suisse), en capitaux pour combattre la société par la recherche effrénée du profit sur les salaires ou en exploitant les pays et les peuples sous-développés. Tout cela YADJOUZ pour nos faux"islamistes" et nos faux "musulmans" et pour les "croyants" dévots et hypocrites qui ne veulent pas voir le sens vrai et profond de l'islam qui est venu libérer l'être humain économiquement, socialement et psychologiquement (en totalité vis à vis de l'être humain et au sein de la société)...