L’idéal serait effectivement d’en parler au consulat d’Algérie le plus proche, ou mieux : de contacter la chambre de commerce d’Alger. D’après des connaissances, ce n’est plus aussi laborieux...