ONU/SAHARAOCCIDENTAL/MAROC/NEGOCIATIONS
Reprise des travaux de la troisième réunion informelle entre le Front Polisario et le Maroc


MANHASSET (New York), 09/11/2010 (SPS) Les travaux de la deuxième et dernière journée de la troisième réunion informelle entre le Front Polisario et le Maroc ont repris mardi à Manhasset (New York) sous les auspices de l'Envoyé personnel du secrétaire général des Nations unies pour le Sahara occidental, M. Christopher Ross, en présence des délégations des deux parties et des représentants des deux pays observateurs, l'Algérie et la Mauritanie.

Depuis le début des travaux lundi, rien n'a filtré de la teneur des pourparlers entre les deux parties qui s'achèveront mardi en fin d'après-midi par des déclarations des chefs de délégation.

Réagissant à l'escalade militaire des forces marocaines lundi dans le camp de Gdem Izik (à l'est de la ville occupée El Aaiun) ou onze citoyens sahraouis ont été tués et 723 autres blessés, selon un bilan provisoire du ministère sahraoui de l'Information, le porte-parole du secrétaire général de l'ONU, M. Martin Nesirky, a exprimé les regrets des Nations unies pour cette attaque armée.

"Au Sahara occidental, les forces de sécurité marocaines ont engagé une opération pour fermer le camp établi par les manifestants sahraouis en dehors de la ville d'El Aaiun il y a un mois", a-t-il déclaré.

"Et à notre plus grand regret, il y a un certain nombre de morts et de blessés. Le personnel des Nations unies au Sahara occidental tente de dresser une situation plus complète sur ces faits", a affirmé le responsable onusien.

Le porte-parole de l'ONU a soutenu qu'il était "très regrettable" que cette escalade militaire des forces marocaines et les événements qui ont précédé la réunion informelle "affectent le climat dans lequel se tiennent ces négociations".

Dans leur édition du mardi, la plupart de quotidiens américains dont le Washington Post et le New York Times ont repris les dépêches de l'agence de presse américaine Associated Press qui a signalé, avec un certain nombre de détails, la brutalité des forces militaires marocaines contre les Sahraouis.(SPS)

010/090/700 091903 NOV 2010 SPS