Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 13

Discussion: Comment vivent les Algériens?

  1. #1
    Membre F.A.M. Avatar de baudelaire87
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    317

    Par défaut Comment vivent les Algériens?

    Comment vivent les Algériens?

    Nous sommes la promesse qui n'est jamais tenue…..Nicolas Grimaldi

    Un article épatant dans un journal quotidien intitulé " Comment vivent les Algériens?", une question qui mérite d'être posée, car depuis des années, il parait qu'on a oublié la situation de ces gens et leur manière de vivre.
    Les enquêteurs ne vont pas trouver de difficultés en menant cette enquête, il leur suffit de sortir dans les rues pour voir la première caractéristique de ce peuple, c'est la détresse qui a trouvé refuge chez nous, on ne voit pas le matin un sourire sur le visage d'un algérien, mais seulement une grimace qui cache un malheur, un mal qui se réveille chaque matin avec lui, l'accompagne fidèlement.
    Que vont chercher ces enquêteurs? A quel côté vont-ils s'intéresser? Quel terrain vont-ils ratisser pour dénicher les vraies conditions de vie de ces gens, d'ailleurs, ces enquêteurs, sont-ils des algériens? C'est quoi le rapport me diriez-vous? Un rapport éminent, car si ces enquêteurs sont des nôtres, il se peut qu'eux-mêmes sont en détresse, qu'ils ne vont rien chercher, ils vont rapporter leur propre vie quotidienne, leurs problèmes personnels et le travail est bien accompli. Hélas! C'est une réalité incontestable, la fugue récente de ces danseurs du ballet en est la preuve tangible, une prétendue élite qui n'hésite pas à s'enfuir à la moindre aubaine trouvée, sans parler des villages décrépits où on voit les jeunes qui disparaissent de plus en plus, eux aussi se sont enfuis, on préféré suivre ce que dit le fameux adage inventé par ces harraga "Vaut mieux être mangé par des poissons que par des vers".
    Revenons à notre sujet, à l'idée que des enquêteurs de l'étranger seraient plus judicieux pour voir les choses clairement, car des algériens comme nous ne vont rien constater, vont trouver que notre misère est anodine, on souffre tellement que cela nous parait normal.
    A notre grande surprise, ces enquêteurs ne vont s'intéresser qu'à quelques wilayas, ils ne vont consulter ou mettre en exergue qu'un échantillon de la misère, ce qui est certain c'est qu'ils seront étonnés par les résultats diamétralement différents entre toutes ces villes du même pays.
    Yasmina Khadra a dit que tous les peuples sont des enfants émerveillés par le verbe, les discours politiques, je crois que le peuple algérien est un peuple qui n'a jamais été cajolé, bercé, il a goûté de toutes les affres de la vie, personne ne lui a présenté des condoléances pour tout ce qu'il avait enduré; pour le bourbier dans lequel il est toujours enlisé. Notre peuple est le seul qui a cessé d'être émerveillé depuis des décennies, il a essayé d'attendre la vie qui semble lui tourner le dos, un peuple contre lequel le destin ne semble pas prêt à cesser de s'acharner, un peuple dont les vieux regrettent quelque chose qu'ils n'osent pas avouer, dont les jeunes cherchent encore quelque chose à regretter.
    Ces enquêteurs devraient être des humains et pas de simples recenseurs, il ne serait pas suffisant d'aller voir les foyers, il faudrait aller dans les rues et ne pas parler aux jeunes mais seulement réussir à croiser leur regard pour comprendre que le mal est alarmant, que la détresse a fait son nid au fond d'eux, que mourir est devenu une bagatelle face à cette vie vêtue d'une atrocité inouïe. Un autre coup d'œil dans les cafés à n'importe quel moment et on se rend compte vite que les jeunes sont la décadence elle-même, que le matin est un labeur et la nuit un refuge pas toujours clément. Tout un peuple qui fait la grasse matinée.
    Je crois que la seule chose qu'on puisse reprocher à ce peuple c'est qu'il n'a pas su profiter de sa souffrance. Le peuple algérien, personne ne lui a serré la main, un peuple qui ne fait pas deux pas sans trébucher.
    Alors cette enquête va porter sur le bien-être de tout un peuple, sur la quantité d'espoir qu'il détient encore dans ses poches trouées, va porter sur sa capacité de patienter, de se tenir encore debout sans savoir ce qu'il attend vraiment, toutefois, il est ridicule de mobiliser seulement quelques personnes pour évaluer le niveau de vie de tout un peuple, sa misère, ses années sombres, son passé qu'il cherche à oublier, leur avenir qu'ils aspirent à reporter, sachant pertinemment que rêver de lui est mille fois mieux que de le vouloir réellement ou l'atteindre.
    La vie des Algériens est assaisonnée par les vicissitudes, une vie où le hasard joue le rôle le plus important, une vie où ils sont de simples spectateurs assis, une vie qui ne leur appartient pas, ils ont fini par comprendre que la vie n'est pas la leur.
    On va entrer dans des maisons, trouver des mères majoritairement analphabètes, des maris absents, des enfants désorientés, des filles opprimées, on va rire du but de cette enquête qui cherche à savoir le budget consacré au loisirs lorsqu'on voit que manger à sa faim est primordial, lorsqu'on découvre sans surprise que ces jeunes dans la vingtaine n'ont jamais quitté leur ville, n'ont jamais eu l'occasion de voyager.
    En Algérie, on a chassé l'enfance depuis si longtemps pour ne pas dire qu'elle n'a jamais existé, pour ne pas dire qu'on naît vieux ici, on a supprimé la plus formidable période de la vie d'un homme, on va trouver dans ces familles des enfants qui le temps des vacances triment, font tout genre de boulot pour subvenir à leurs besoins, en Algérie, un père irresponsable dit à son fils de quatorze ans qu'il doit travailler, se débrouiller. L'enfant chez nous se demande certainement quel mauvais sort l'avait jeté dans un pays qui refuse la vie, l'ôte à ses enfants, des pères indignes qui continuent à faire des enfants pour les torturer, pour les jeter au seuil d'un destin impitoyable. Personne ne bouge pour dire non à la misère, pour dire cessons d'avoir des enfants qui dans ces conditions là deviendront certainement des criminels.
    Un enfant, quand il naît, on le dorlote dans le berceau de la vie, quelques années après, il commence à chanter avec ses yeux qui promettent un avenir rayonnant, son rire est un chemin qui se dessine avec des pavés lumineux. Il faut qu'on comprenne qu'avant de décider de faire ou d'avoir un enfant, il faut savoir faire un destin et le bien dessiner, tracer ses traits avec une certitude pleine de vie, sans cela ces pères doivent être guillotinés.
    Des Wilayas seulement vont être le sujet de cette enquête, va-t-on visiter des villages? Des bourgs oubliés, sans destin, les villages algériens n'ont pas le droit d'être visités, ils ne sont pas comptés, leurs habitants sont des gens maudits, leurs enfants sont des petits diables voués à l'échec, à la non-vie.
    On est venu pour exceller et on a échoué, notre parcours est moribond, venu pour déguster la vie et on l'a trouvée d'une saveur amère, on est venu surtout pour vivre et on l'a pas fait, on a seulement entassé des échecs, l'un sur l'autre.

    Baudelaire87
    Ce n'est que par manque d'esprit qu'on ne va pas jusqu'au bout dans la souffrance.....

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    2 696

    Par défaut

    Citation Envoyé par baudelaire87 Voir le message
    Comment vivent les Algériens?

    Nous sommes la promesse qui n'est jamais tenue…..Nicolas Grimaldi

    Un article épatant dans un journal quotidien intitulé " Comment vivent les Algériens?", une question qui mérite d'être posée, car depuis des années, il parait qu'on a oublié la situation de ces gens et leur manière de vivre.
    Les enquêteurs ne vont pas trouver de difficultés en menant cette enquête, il leur suffit de sortir dans les rues pour voir la première caractéristique de ce peuple, c'est la détresse qui a trouvé refuge chez nous, on ne voit pas le matin un sourire sur le visage d'un algérien, mais seulement une grimace qui cache un malheur, un mal qui se réveille chaque matin avec lui, l'accompagne fidèlement.
    Que vont chercher ces enquêteurs? A quel côté vont-ils s'intéresser? Quel terrain vont-ils ratisser pour dénicher les vraies conditions de vie de ces gens, d'ailleurs, ces enquêteurs, sont-ils des algériens? C'est quoi le rapport me diriez-vous? Un rapport éminent, car si ces enquêteurs sont des nôtres, il se peut qu'eux-mêmes sont en détresse, qu'ils ne vont rien chercher, ils vont rapporter leur propre vie quotidienne, leurs problèmes personnels et le travail est bien accompli. Hélas! C'est une réalité incontestable, la fugue récente de ces danseurs du ballet en est la preuve tangible, une prétendue élite qui n'hésite pas à s'enfuir à la moindre aubaine trouvée, sans parler des villages décrépits où on voit les jeunes qui disparaissent de plus en plus, eux aussi se sont enfuis, on préféré suivre ce que dit le fameux adage inventé par ces harraga "Vaut mieux être mangé par des poissons que par des vers".
    Revenons à notre sujet, à l'idée que des enquêteurs de l'étranger seraient plus judicieux pour voir les choses clairement, car des algériens comme nous ne vont rien constater, vont trouver que notre misère est anodine, on souffre tellement que cela nous parait normal.
    A notre grande surprise, ces enquêteurs ne vont s'intéresser qu'à quelques wilayas, ils ne vont consulter ou mettre en exergue qu'un échantillon de la misère, ce qui est certain c'est qu'ils seront étonnés par les résultats diamétralement différents entre toutes ces villes du même pays.
    Yasmina Khadra a dit que tous les peuples sont des enfants émerveillés par le verbe, les discours politiques, je crois que le peuple algérien est un peuple qui n'a jamais été cajolé, bercé, il a goûté de toutes les affres de la vie, personne ne lui a présenté des condoléances pour tout ce qu'il avait enduré; pour le bourbier dans lequel il est toujours enlisé. Notre peuple est le seul qui a cessé d'être émerveillé depuis des décennies, il a essayé d'attendre la vie qui semble lui tourner le dos, un peuple contre lequel le destin ne semble pas prêt à cesser de s'acharner, un peuple dont les vieux regrettent quelque chose qu'ils n'osent pas avouer, dont les jeunes cherchent encore quelque chose à regretter.
    Ces enquêteurs devraient être des humains et pas de simples recenseurs, il ne serait pas suffisant d'aller voir les foyers, il faudrait aller dans les rues et ne pas parler aux jeunes mais seulement réussir à croiser leur regard pour comprendre que le mal est alarmant, que la détresse a fait son nid au fond d'eux, que mourir est devenu une bagatelle face à cette vie vêtue d'une atrocité inouïe. Un autre coup d'œil dans les cafés à n'importe quel moment et on se rend compte vite que les jeunes sont la décadence elle-même, que le matin est un labeur et la nuit un refuge pas toujours clément. Tout un peuple qui fait la grasse matinée.
    Je crois que la seule chose qu'on puisse reprocher à ce peuple c'est qu'il n'a pas su profiter de sa souffrance. Le peuple algérien, personne ne lui a serré la main, un peuple qui ne fait pas deux pas sans trébucher.
    Alors cette enquête va porter sur le bien-être de tout un peuple, sur la quantité d'espoir qu'il détient encore dans ses poches trouées, va porter sur sa capacité de patienter, de se tenir encore debout sans savoir ce qu'il attend vraiment, toutefois, il est ridicule de mobiliser seulement quelques personnes pour évaluer le niveau de vie de tout un peuple, sa misère, ses années sombres, son passé qu'il cherche à oublier, leur avenir qu'ils aspirent à reporter, sachant pertinemment que rêver de lui est mille fois mieux que de le vouloir réellement ou l'atteindre.
    La vie des Algériens est assaisonnée par les vicissitudes, une vie où le hasard joue le rôle le plus important, une vie où ils sont de simples spectateurs assis, une vie qui ne leur appartient pas, ils ont fini par comprendre que la vie n'est pas la leur.
    On va entrer dans des maisons, trouver des mères majoritairement analphabètes, des maris absents, des enfants désorientés, des filles opprimées, on va rire du but de cette enquête qui cherche à savoir le budget consacré au loisirs lorsqu'on voit que manger à sa faim est primordial, lorsqu'on découvre sans surprise que ces jeunes dans la vingtaine n'ont jamais quitté leur ville, n'ont jamais eu l'occasion de voyager.
    En Algérie, on a chassé l'enfance depuis si longtemps pour ne pas dire qu'elle n'a jamais existé, pour ne pas dire qu'on naît vieux ici, on a supprimé la plus formidable période de la vie d'un homme, on va trouver dans ces familles des enfants qui le temps des vacances triment, font tout genre de boulot pour subvenir à leurs besoins, en Algérie, un père irresponsable dit à son fils de quatorze ans qu'il doit travailler, se débrouiller. L'enfant chez nous se demande certainement quel mauvais sort l'avait jeté dans un pays qui refuse la vie, l'ôte à ses enfants, des pères indignes qui continuent à faire des enfants pour les torturer, pour les jeter au seuil d'un destin impitoyable. Personne ne bouge pour dire non à la misère, pour dire cessons d'avoir des enfants qui dans ces conditions là deviendront certainement des criminels.
    Un enfant, quand il naît, on le dorlote dans le berceau de la vie, quelques années après, il commence à chanter avec ses yeux qui promettent un avenir rayonnant, son rire est un chemin qui se dessine avec des pavés lumineux. Il faut qu'on comprenne qu'avant de décider de faire ou d'avoir un enfant, il faut savoir faire un destin et le bien dessiner, tracer ses traits avec une certitude pleine de vie, sans cela ces pères doivent être guillotinés.
    Des Wilayas seulement vont être le sujet de cette enquête, va-t-on visiter des villages? Des bourgs oubliés, sans destin, les villages algériens n'ont pas le droit d'être visités, ils ne sont pas comptés, leurs habitants sont des gens maudits, leurs enfants sont des petits diables voués à l'échec, à la non-vie.
    On est venu pour exceller et on a échoué, notre parcours est moribond, venu pour déguster la vie et on l'a trouvée d'une saveur amère, on est venu surtout pour vivre et on l'a pas fait, on a seulement entassé des échecs, l'un sur l'autre.

    Baudelaire87
    Bonsoir Mohamed, Il y a trois jours, tu as rédigé cet article. Pas de réaction de la part des forumeurs. Ce silence veut dire qu'ils sont d'accord avec le contenu? Ou au contraire, ils le désapprouvent? Mon avis? La première remarque que je donne : ton tableau est noir et ce que tu écris est vraisemblablement vrai. J'insiste sur une chose : le peuple algérien semble avoir perdu plusieurs répères fondamentaux et qui sont le moteur qui permettra de sortir de cette situation dramatique; Ces références oubliées sont l'entraide, l'honnêteté, la droiture, le don de soi, l'altruisme, la bravoure et qui sont, entre autres, le fond et l'âme de l'islam (et de l'humanité authentique). Nos braves forumeurs semblent ne pas être intéressés par le fond des choses et surtout par les vérités qui fachent!!
    Si le peuple décide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chaîne se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frère, si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route ? Nazim Hikmet

  3. #3
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    2 696

    Par défaut

    Tes observations de la vie quotidienne dérangent...
    Dernière modification par Jalal ; 16/12/2010 à 20h08.
    Si le peuple décide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chaîne se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frère, si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route ? Nazim Hikmet

  4. #4
    Membre F.A.M. Avatar de baudelaire87
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    317

    Par défaut

    Salut mon ami Jalal, merci pour ton commentaire, et laisse moi te dire avec un délice que j'allais dire exactement tes paroles le moment meme où je lisais ton commentaire. Peut-etre que je me suis trompé de destinataires, toutefois, ce que je disais dans ce texte apparemment négligé par les forumeurs s'est révélé réel et juste parce que Jalal on fuit la réalité, on n'aime pas celui qui nous dit qu'on a tort, et c'est ça le problème, peut-etre que je me trompe, peut-etre que tout est en rose, peut-etre que je suis pour ceux qui ont lu cet essai un pauvre rabat-joie, mais peut-etre aussi qu'ils ont raison de n'avoir rien dit en sachant que cela ne sert à rien d'en parler faute de capacité de changement.....Merci Jalal pour le partage
    Ce n'est que par manque d'esprit qu'on ne va pas jusqu'au bout dans la souffrance.....

  5. #5
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    2 696

    Par défaut

    Bonsoir Mohamed, j'ai l'impression que nous sommes toi et moi sur le même diapason. L'âge de la jeunesse donne vivacité, dynamisme, impatience et bien d'autres qualités également.
    Il existe aussi des pensées philosophiques qui sont toujours jeunes, dynamiques et altruistes, c'est ce que j'ai appris de mes lectures. Cela veut dire les qualités de la jeunesse résident pareillement dans l'esprit des hommes justes, généreux et humanistes, ceux qui ont laissé des héritages écrits, de lumières et de raison. Ils ont montré la voie juste et simple de clarté pour sortir des ghettos du sous-développement, de l'obscurantisme et de l'ignorance intellectuelle...
    Si le peuple décide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chaîne se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frère, si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route ? Nazim Hikmet

  6. #6
    Membre F.A.M. Avatar de kader95
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 896

    Par défaut

    baudelaire87, ton sujet est intéressant mais il manque des éléments important pour prendre en compte ce que tu à écrit. Il ne faut pas ce cacher les yeux et dire qu'en Algérie il y à des problèmes socio-économique important, comme dans tout les pays du monde. Prendre en exemple le comportement des algériens au matin est un non sens, je ne c'est pas où tu vie mais quand je prend les transports parisiens le matin et même en journée où soirée, à plus de 90% les gens ont un visage de déprimer et très peu sont souriants et n'exprime pas la joie de vivre. Le plus important l'enquête ne nous dit pas par qui elle à était faite et surtout qui la demander pour quel occasion. Mais surtout dans quel ville d'Algérie à était fait et à quel période de l'année. La vie en Algérie n'est pas rose ce n'est pas une news comme beaucoup de pays d'Afrique, d'Amérique du sud et d'Asie. La morosité et le mal être touche aussi les pays dit développer et la jeunesse de ces pays ont les même problèmes.
    En ce qui concerne la troupe de danse qui à demander l'asile politique au Canada, ne sont que des réfugier économique et n'oublions pas qu'ils sont des privilégier et vive mieux que le reste de la population, ces danseurs ne réfléchissent que par le taux de change (leurs salaires multiplier par X) et ne pense pas aux réels problèmes en Algérie. Je ne défend pas le gouvernement où la politique économique, mais certains jeunes non diplômer où non qualifier refuse des postes à leurs porter sous prétexte qu'ils ce voient dans des postes à responsabilités avec bureaux, secrétaires, voiture personnel et maison au frais de la princesse.
    Le peuple algérien à connu ce que très peu de pays dans le monde ont connu, une décennie noir de massacre, d'isolement et de mépris de la part du reste du monde et de nos dirigeants. Ce qui à entrainer de nombreux problèmes psychologiques qu'ils entraines. La population algérienne na eu aucune aide ni de sont gouvernement et très peu de la part associations indépendantes dépasser par l'énorme tache.
    Le comportement de certains parents dont des pères irresponsables n'est pas pardonnable et condamnable, lors qu'ils exige de leurs enfants d'apporter de l'argent c'est le résultat et la conséquence de la situation socio-économique que connais notre pays ainsi que d'autres pays dans le monde.
    le fameux adage inventé par ces harraga "Vaut mieux être mangé par des poissons que par des vers" est stupide et un non sens, je ne vois pas l'utilité de vouloir mourir à la mer sans arriver au but.
    Enfin, cette enquête peu être aussi le résultat dans d'autres pays comme le Maroc, le Sénégal, le Tunisie et bien d'autres pays et l'enquête serait pris au sérieux si nous avions des noms, des dates et des villes.

  7. #7
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    2 696

    Par défaut

    Bonjour Kader, A mon avis la dépression morale commence quand on ne vous donne pas le droit de vous exprimer librement, quand on vous refuse le statut de citoyen à part entière, quand on n'applique pas la loi égale pour tous, quand les droits les plus élémentaires vous sont refusés, quand la discrimination est partout dans tout le pays : passe-droit, bakchich, népotisme et cela pour n'importe quelle chose qu'on demande et qui est légitime et indispensable!
    Si le peuple décide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chaîne se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frère, si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route ? Nazim Hikmet

  8. #8
    Membre F.A.M. Avatar de kader95
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 896

    Par défaut

    Salam Jalal, tout ce que tu à écrit "quand on vous refuse le statut de citoyen à part entière, quand on n'applique pas la loi égale pour tous, quand les droits les plus élémentaires vous sont refusés, quand la discrimination est partout dans tout le pays : passe-droit, bakchich, népotisme et cela pour n'importe quelle chose qu'on demande et qui est légitime et indispensable!" s'applique ici en France aussi le gouvernement français na rien à envier à l'Algérie. Les français ont beau protester dire au gouvernement ce qu'ils attendent de leurs dirigeant et Sarkozy & Co font la sorde oreille. Pire encore, des passe droitsont étaller au grand jours et le gouvernement s'en moque ouvertement.Ici aussi de plus en plus de personnes ont le moral à zéro et la dépression et là, une discrimination existe de plus en plus et les gens deviennent de plus en plus pauvre c'est l'effet Sarkozy suite à toutes ses belles promesses. Maintenant en France les droits les plus élémentaires nous sont refuser et même le droit de vivre dignement où de tenter de s'en sortir.

  9. #9
    Membre F.A.M. Avatar de baudelaire87
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    317

    Par défaut

    Salut, pour notre ami Kader tout le monde est dans le meme bourbier, on souffre tous, il veut dire arretons de nous plaindre peut-etre. Vous vivez en France, votre opinion ne m'étonne pas, et ne me dites pas que l'Algérie et la France c'est la meme chose, on connait tous ce qui se passe, la vie ici mon ami n'a aucun sens, les français n'ont pas d'immigration clandestine, un français a le droit de voyager, vous n'avez pas pensé à ça? Ici, meme si vous avez toutes les conditions requises, de l'argent, mais il est presque impossible de voyager, je ne suis pas d'accord avec vous lorsque vous dites que l'adage des poissons et des vers est stupide, vous vous trompez, il vaut mieux mourir lorsque la vie n'a aucun sens, ceux qui ont tenté de s'enfuir ont au moins exprimé leur avis de cette manière là, vous devriez voir les choses d'un autre angle, en plus vous dites qu'il faut pas se tromper sur la fuite de ces danseurs du ballet, vous avez vous-meme donné l'argument, ces danseurs sont bien payés et vivent dans une ville où ils ont peut-etre toutes les chances, alors que feraient les jeunes qui ne travaillent pas? que feraient les jeunes qui vivent dans les villages oubliés? que ferait un jeune diplomé qui sort le matin de chez lui avec quatre dianrs dans la poche? Désolé mon ami, je ne suis pas du tout d'accord, Yasmina Khadra a envoyé un jour une lettre à un responsable algérien, une lettre qui a été publiée dans un journal quotidien, une lettre dans laquelle il a dit qu'il est inhumain de punir des jeunes qui ont tenté de s'enfuir, comment punir un jeune qui a perdu espoir et qui a pris la mer au bord d'une barque pourrie? Le fait de faire ce pas c'est déjà une preuve de perte d'espoir, ces gens là Kader, il ne faut pas les punir, mais les accompagner, les aider à retrouver l'espoir, Yasmina Khadra a dit " L'Algérie est un paradis dont les rêves sont ailleurs".....Merci
    Dernière modification par baudelaire87 ; 17/12/2010 à 21h59.
    Ce n'est que par manque d'esprit qu'on ne va pas jusqu'au bout dans la souffrance.....

  10. #10
    Membre F.A.M. Avatar de romance
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    4 765

    Par défaut

    bon il va falloir que je prenne mon temps pour lire tout ca et donner mon avis si je peux merci baudelaire
    ma contribution est modique mais mon soutien est sincere


    laha rijaalouha wa nissaouha wachababiha, Notre pays est libre, indépendant,


    bismi allah bdit wa3la nâabi sallit :

    أرفت أبريقـي وترضيــت وربـي أعطــانـي ماتمنــيت

    Arfet abriki wa atwaddit ou rabbi aâtanni ma atmanit

    J'ai fais ma prière et le bon dieu m’a donné tout ce dont j’ai espéré

Discussions similaires

  1. Ou vivent les membres de ce forum?
    Par AL-OUALI dans le forum Le Café
    Réponses: 57
    Dernier message: 17/01/2011, 23h45
  2. 120 ans après sa mort , ses idées vivent toujours !
    Par Jalal dans le forum Littérature, Histoire et Poésie
    Réponses: 3
    Dernier message: 17/12/2010, 14h34
  3. Quelque 40 000 ressortissants français vivent en Algérie
    Par kredence dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 4
    Dernier message: 09/12/2008, 18h38
  4. Des morts vivants qui vivent sur le Net???!!!!
    Par Ahlem13 dans le forum Le Café
    Réponses: 12
    Dernier message: 02/10/2008, 23h57
  5. 7 millions d’Algériens vivent à l’étranger
    Par Toufik dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 12
    Dernier message: 23/09/2008, 20h34

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •