Affichage des rsultats 1 4 sur 4

Discussion: Palestine : Georges Corm: Face au dni international, il n'y a que la rsistance

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    dcembre 2009
    Messages
    2 696

    Par dfaut Palestine : Georges Corm: Face au dni international, il n'y a que la rsistance

    Mercredi 15 dcembre 2010

    conomiste et historien libanais, Georges Corm est lauteur de nombreux ouvrages consacrs au Proche-Orient et la question religieuse. Il vient de publier le Nouveau Gouvernement du monde. Idologies, structures, contre-pouvoirs, aux ditions La Dcouverte. Rencontre autour de la question palestinienne. Beyrouth (Liban), envoy spcial.

    Des ngociations directes avaient dbut entre Palestiniens et Israliens. Elles sont maintenant stoppes en raison de la poursuite de la colonisation. Quel est le contexte politique, notamment dans le cadre de la stratgie amricaine ?

    Georges Corm. Cette histoire de ngociations de paix est un mauvais thtre. Cest ce que jai appel un  processus de paix qui vient remplacer la paix qui ne viendra jamais . chaque fois, ces processus permettent ltat dIsral de continuer la colonisation, daffaiblir et de marginaliser encore plus les Palestiniens et, chaque fois quon redmarre des ngociations, davoir de nouvelles exigences qui sont, en gnral, inacceptables au regard du droit international et au regard des droits lgitimes du peuple palestinien sur sa terre. Rappelons-nous : le prsident Clinton avait, en 2000, refait des ngociations Camp David qui avaient fait couler beaucoup dencre puisque les Israliens avaient accus la partie palestinienne davoir refus une offre extrmement gnreuse. Heureusement que Robert Malley, alors conseiller de Clinton, a rtabli la vrit en montrant que rien de srieux navait t offert aux Palestiniens. George W. Bush refait le coup Annapolis, en novembre 2007. Il est en fin de mandat et tout le monde sait que a ne peut dboucher sur rien. Un grand spectacle mdiatique.

    Larrive dObama la Maison-Blanche na-t-elle pas reprsent une rupture ?

    Georges Corm. Qua fait Barack Obama ? Il a chang le ton de George W. Bush. Il a prononc un discours au Caire en juin 2009, lequel confirme le cadre culturel et intellectuel :  Je parle tous les musulmans du monde.  Ce qui confirmerait une thse un peu Huntington (auteur du Choc des civilisations NDLR) qui serait quil y a un problme avec des musulmans, donc un Occident judo-chrtien, comme il se dfinit maintenant, qui a un problme avec un Orient arabo-musulman. Entre parenthses, quand vous mettez vos valeurs dmocratiques sous un chapeau religieux, les valeurs judo-chrtiennes, on est dans lincohrence la plus totale. Dautant que le christianisme sest bti contre le judasme. Parler de valeurs judo-chrtiennes ne me parat pas trs srieux. On mavait appris que les racines de lEurope taient grco-romaines. Elles le sont restes jusqu la fin des annes soixante-dix ! Jai appel a un  coup dtat culturel . Pour revenir Obama, le fond de son discours tait fort aimable, la rhtorique est trs belle. Il a en plus appuy son propos avec des sourates du Coran, ce qui lui a valu beaucoup dapplaudissements. Mais quand vous analysez le discours, vous vous rendez compte que, sur le fond, par rapport aux gouvernements amricains prcdents, il na rien cd. Il a dit quil compatissait aux souffrances palestiniennes. Mais il na rien dit de plus. Comme dhabitude, il a appuy les revendications de ltat dIsral. Et comme dhabitude, on demande aux Palestiniens de ne pas tirer un seul coup de feu sur qui que ce soit. Ni sur larme occupante ni sur les colons. Ce qui est une logique qui ne dbouche sur rien. Le discours en lui-mme na rien apport de nouveau. Au contraire. Il a confirm une politique amricaine devenue traditionnelle : soutien sans limite ltat dIsral. Bush faisait cela avec un mpris trs fort des Arabes, avec une rhtorique islamophobe. Barack Obama a rectifi le ton, un ton poli, gentil, mais sur le fond, rien na chang. Il a bien un envoy spcial pour le Proche-Orient, George Mitchell. Mais si vous faites lhistorique des envoys spciaux au Moyen-Orient, quils aient t des Nations unies, de lUnion europenne ou des tats-Unis, je crois que trente volumes ne suffiraient pas. Tout a na pas fait avancer dun pas un quelconque respect des droits palestiniens. Rien na dissuad Isral de poursuivre sa colonisation ou, plus rcemment, de continuer dencercler Gaza, en dpit de toutes les lois humanitaires.

    On a dabord parl de ngociations indirectes. Autant dire quon est dans le surralisme complet. Et puis, grande victoire, enfin on arrache Mahmoud Abbas  dont le mandat comme prsident de lAutorit palestinienne est chu  le fait quil retourne ngocier directement et sans condition alors que lui parle de larrt de la colonisation. Donc, une nouvelle fois, on a eu droit au thtre. De Washington, la scne se transporte Charm el-Cheikh puis, comble de lhorreur, Jrusalem. Car il sagit dabord de faire accepter le fait accompli dIsral Jrusalem, ct Palestiniens, alors queux-mmes ne peuvent pratiquement plus y accder ou y rsider ! Alors que les saisies de proprits palestiniennes Jrusalem nont jamais t aussi importantes, lexpansion des colonies de peuplement autour de Jrusalem continue. Ces ngociations sont trs payantes, lectoralement, aussi bien pour M. Obama que pour M. Netanyahou, dont le gouvernement boite un peu et qui reoit un appui amricain, ce qui lui permet de survivre. Pour les deux partenaires concubins, lopration est extrmement payante. Pour les Palestiniens, absolument rien nest chang. Il est absolument vident que a ne va dboucher sur rien. Les Europens sont absents. Et puis,  business as usual  (business comme dhabitude  NDLR). Une fois les ngociations choues, on refera des campagnes mdiatiques pour dire que les Palestiniens ont, une fois de plus, loup le coche, ou on mettra a sur le compte de la division interpalestinienne Cela dure depuis 1948.

    Les Palestiniens ont-ils vraiment les moyens de sopposer cela 
et de refuser de retourner la table des ngociations ?

    Georges Corm. Bien sr ! Ils nont qu dire :  On va ngocier pour quoi ?  Aujourdhui, tout le monde le dit : il y a eu des rapports des Nations unies, de lUnion europenne, mis dans des tiroirs, des articles comme ceux de Rgis Debray, qui le montrent : il ny a pas de possibilit de crer un tat palestinien en Cisjordanie. On sait trs bien quun change de territoires, sil a lieu, ce sera quelques arpents de dsert pour les Palestiniens contre des superficies trs importantes de la Cisjordanie pour les Israliens o lagriculture est possible et o se trouvent les nappes phratiques quIsral pille dj et qui diminuent rapidement. Il est illogique de demander un peuple occup de ngocier avec son occupant, de protger larme de loccupant et les implantations que loccupant dveloppe en violation du droit international. Ds le dpart, nous sommes dans une situation compltement vicie. Ctait dj le problme des accords dOslo. Avec Edward Sad et dautres, je les avais dnoncs lpoque, en faisant remarquer que les Palestiniens se mettent la corde autour du cou. Un occupant, on le chasse. Et quand il nobit pas aux rsolutions des Nations unies et aux principes du droit international, il ny a que la rsistance arme. Il ny a pas autre chose.

    Les implications rgionales sont videmment multiples : lIrak, lAfghanistan, lIran

    Georges Corm. Tout a nous loigne du problme principal. Les intellectuels admirateurs dIsral essaient de tout lier ensemble ou parfois de tout sparer, en disant que les dossiers nont rien voir les uns avec les autres. Il est certain que lorsquil y a un mouvement de rsistance une occupation, ce mouvement de rsistance a besoin dappuis extrieurs. Le FLN algrien tait soutenu par lgypte, les Palestiniens ont utilis le territoire jordanien quelques mois, puis le territoire libanais. Puis ils ont reu des moyens financiers venus dun peu tous les tats arabes, ctait la belle poque de lOLP au Liban. Aujourdhui, laide arabe ne va plus au Hamas, qui continue la lutte arme, et donc lIran a rempli un vide. a fait crier mais moi, en tant que Libanais, je ne peux pas en vouloir lIran davoir aid le Hezbollah librer un territoire occup. Si les Europens et les Amricains ont un problme avec lIran, ce nest pas le mien.

    Comment sortir de limpasse ?

    Georges Corm. Cela prendra des dcennies. Si on regarde la carte de la Palestine, il est bien vident qu long terme, quand les choses auront mri dans la psychologie isralienne et chez les dcideurs europens et amricains, la seule porte de sortie pour tout le monde est une solution la sud-africaine. Continuer parler de deux tats est surraliste. Plus la situation trane, plus vous aurez des opinions publiques arabes et, comme on dit, musulmanes ou islamiques, qui vont devenir  anti-occidentales . Parce que cette politique de deux poids deux mesures depuis 1947 en faveur dIsral et lencontre des droits des peuples de la rgion, des Palestiniens mais autrefois aussi des Libanais, nest pas supportable. Tout le monde oublie le nombre dannes o le Liban a t occup. Par rapport aux 30 000 morts quIsral a faits lt 1982 Beyrouth, les choses sont presque meilleures aujourdhui. 2006, attaque du Sud Liban, il y a eu 1 400 victimes, plus de 3 000 blesss et de nombreuses destructions. Gaza, il y a eu plus de 1 500 morts. En tant que libanais, je me souviens des 30 000 morts et des trois mois pendant lesquels Beyrouth-Ouest a t assoiffe, encercle, bombarde par terre, par mer et par air, sans interruption. Dans un certain sens, la machine de guerre isralienne na plus les capacits de faire ce qui a t fait au Liban en 1982. Et en 2006, cette machine a d sarrter. Elle na pas pu continuer. Ltat dIsral est entrain de trouver les limites de sa puissance. videmment, llment iranien est prsent. On joue beaucoup dessus en disant que si lIran a la bombe atomique, lexistence dIsral est menace. Le raisonnement est trs spcieux. Vous avez un tat ultra-islamique, le Pakistan, dont on pense tous les jours quil va seffondrer dans les quarante-huit heures qui suivent, qui a la bombe atomique et a nempche personne de dormir.

    Vous avez not que lUnion europenne tait singulirement absente des discussions. Comment expliquez-vous cela ?

    Georges Corm. Cela arrange beaucoup lEurope. Parce quil y a la mauvaise conscience europenne et les Europens prfrent laisser faire les Amricains. Quant la France, si vous enlevez lpisode du gnral de Gaulle Tant quIsral est un espace sacr de nature eschatologique par rapport aux Europens, il ny a pas de solution. Si lEurope ne revient pas un rpublicanisme lac dans lapproche du conflit, il ny a pas de solution. Lapproche du conflit ne peut tre que profane.

    Entretien ralis par Pierre Barbancey

    Le sommaire de Pierre Barbancey

    Journal L'Humanit
    Publi le 19 dcembre 2010 avec l'aimable autorisation de L'Humanit

    Source : Georges Corm: Face au dni international, il n'y a que la rsistance
    Si le peuple dcide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chane se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frre, si toi tu ne brles pas, si moi je ne brle pas, qui clairera la route ? Nazim Hikmet

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    dcembre 2009
    Messages
    2 696

    Par dfaut

    La seule voie de la libration et de la dignit : l'exemple du Hizbollah, de Hamas et du Parti Communiste Libanais?... La lutte arme?...
    Si le peuple dcide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chane se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frre, si toi tu ne brles pas, si moi je ne brle pas, qui clairera la route ? Nazim Hikmet

  3. #3
    Membre F.A.M. Avatar de romance
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    4 765

    Par dfaut

    oui la lutte arme ne pas dsesprer de la bonte d Allah car LUi seul tranchera dans un avenir tres proche
    ma contribution est modique mais mon soutien est sincere


    laha rijaalouha wa nissaouha wachababiha, Notre pays est libre, indpendant,


    bismi allah bdit wa3la nabi sallit :

    أرفت أبريقـي وترضيــت وربـي أعطــانـي ماتمنــيت

    Arfet abriki wa atwaddit ou rabbi atanni ma atmanit

    J'ai fais ma prire et le bon dieu ma donn tout ce dont jai espr

  4. #4
    Membre F.A.M. Avatar de kader95
    Date d'inscription
    juillet 2010
    Localisation
    Paris
    Messages
    1 896

    Par dfaut

    La lutte du peuple palestien face aux tirans qui occupe illgalement la Palestine avec l'aide des dirigeants occidenraux et de certains dirigeants arabe est musulmans commence porter ses fruits. En effet, l'opinion publique mondial nettement changer et les sionistes ne sont plus sn graces et sont ouvertement condamner. Romance comme tu la si bien crit, le jour ou les complices des sioniste seront juger est bientt arriver et il leurs reste le plus dur le jugement de Dieu.

Discussions similaires

  1. FEU GEORGES ADDA, TUNISIEN, JUIF de DESCENDANCE BERBERE ET DIRIGEANT COMMUNISTE
    Par Jalal dans le forum Littrature, Histoire et Posie
    Rponses: 5
    Dernier message: 11/12/2010, 02h01
  2. Rponses: 0
    Dernier message: 26/09/2010, 10h15
  3. La rsistance face la reddition
    Par Jalal dans le forum Actualit Internationale
    Rponses: 1
    Dernier message: 09/07/2010, 19h27
  4. Tout sur 1984 de Georges Orwel...
    Par Kenzor dans le forum Littrature, Histoire et Posie
    Rponses: 14
    Dernier message: 05/07/2010, 01h08
  5. Rponses: 0
    Dernier message: 05/01/2010, 23h27

Rgles de messages

  • Vous ne pouvez pas crer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des rponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pices jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •