WikiLeaks : la Libye menace "les Sionistes de Marks and Spencer d'un accident de la route mortel"
Selon des documents américains datant de 2008, révélés par WikiLeaks, la Libye a mené une campagne antisémite contre le seul magasin "Marks and Spencer" dans le pays. De hauts responsables libyens ont "menacé d'un accident de la route fatal" les franchisés de l'enseigne britannique s'ils ne fermaient pas le magasin "sioniste aux origines juives qui soutient Israël, responsable de la mort de Palestiniens". Quelques mois après l'ouverture du magasin, le Premier ministre libyen a exigé que le magasin soit cédé à l'Etat libyen ou qu'il soit fermé. "Marks and Spencer" figurait jusqu'en 2007 sur la liste des sociétés boycottées par la Ligue arabe pour cause d'"origine juive ou à participation israélienne".