Affichage des résultats 1 à 5 sur 5

Discussion: Des émeutes ébranlent la Tunisie

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    2 696

    Question Des émeutes ébranlent la Tunisie

    Les manifestants dénoncent les inégalités inter-régions et le chômage galopant qui touche essentiellement les jeunes diplômés de l’intérieur du pays. Chômage endémique, injustice sociale, pouvoir d’achat érodé, répression… La coupe est pleine.

    Les Tunisiens n’en peuvent plus et le font savoir de la manière la plus forte. Hier, le centre de Tunis a été investi par des centaines de manifestants qui ont bravé la menace policière. Un rassemblement a été tenu devant le siège de l’Union générale des travailleurs tunisiens (UGTT), sur la place Mohamed Ali, avant que les manifestants ne soient violemment dispersés par les forces de l’ordre.
    Ce vent de contestation qui souffle sur la Tunisie, pays gouverné d’une main de fer depuis 23 ans, est la première du genre de par son ampleur. Longtemps étouffés par le régime policier de Ben Ali – au pouvoir depuis près d’un quart de siècle – plusieurs Tunisiens ont pris leur courage à deux mains et sont sortis dans la rue pour éructer leur colère d’être des laissés-pour-compte dans un pays présenté comme le plus stable du Maghreb. A l’origine de cette révolte qui se propage à travers plusieurs régions, la violente répression des émeutes de Sidi Bouzid, à 265 km du centre-ouest tunisien, qui ont éclaté après la tentative de suicide d’un jeune diplômé de l’université, vendeur sans permis de fruits et légumes, qui s’était fait confisquer sa marchandise par la police municipale.


    Misère sociale


    Désespéré, le jeune homme s’était aspergé d’essence pour s’immoler par le feu. Il a survécu mais se trouve dans un état critique.
    Cinq jours plus tard, un autre jeune a mis fin à ses jours en s’électrocutant au contact de câbles électriques. Après ce triste épisode, toute la population de Sidi Bouzid s’est soulevée pour dénoncer une situation socioéconomique intenable. En signe de soutien aux émeutiers de Sidi Bouzid, plusieurs manifestations ont été organisées, ces trois derniers jours, dans différentes régions et villes tunisiennes, notamment à Bizerte, Sfax, Sousse et Nabeul.


    «Les manifestants dénoncent les inégalités interrégions et le chômage galopant touchant essentiellement les jeunes diplômés de l’intérieur du pays», a fait savoir Jalal Zoghlami, militant tunisien des droits de l’homme, contacté par nos soins. Selon lui, les régions de l’intérieur et du sud tunisien souffrent depuis des années de chômage et de misère sociale due à un désinvestissement de l’Etat. Les manifestants sont, à ses yeux, «les oubliés du développement économique tunisien, concentré au niveau des grandes villes du Nord». Jalal Zoghlami estime que cette contestation d’ordre social et économique est loin de s’estomper. «Les manifestations ont commencé le 17 décembre à Sidi Bouzid. Elles se sont propagées à travers plusieurs villes du pays en seulement quelques jours. Je pense que cette grogne sociale est partie pour durer, tant que le gouvernement continue de faire mine d’ignorer les revendications des manifestants», estime-t-il. «De nombreuses études réalisées ces dernières années montrent le hiatus qui ne cesse de se creuser entre les différentes régions de la Tunisie», a-t-il relevé.
    Selon lui, beaucoup d’investissements et de projets ont été réalisés sur le littoral aux dépens des villes de l’intérieur.
    Ainsi, il n’est pas exclu de voir dans les jours à venir des émeutes éclater en plein Tunis.


    Un modèle en faillite


    «Le chômage est la conséquence immédiate, avec tout ce qui peut s’ensuivre», a expliqué Touhami Heni, responsable régional de l’UGTT. Il touche surtout les jeunes diplômés de l’université. Gagnés par le désespoir ambiant, plusieurs de ces jeunes s’adonnent à des activités informelles, comme vendre des fruits et légumes dans la rue. Officiellement, le chômage est de 14%. Mais réellement, comme le soulignent des opposants tunisiens, il avoisine les 30%. «La défaillance du modèle de développement, qui a provoqué une inégalité entre les régions, a débouché sur le fait que 90% de projets sont localisés dans les régions côtières et 10% restants dans les régions de l’intérieur», a indiqué l’opposant Rachid Khechana, repris par l’AFP. Selon lui, cette disparité s’est accentuée avec l’arrivée sur le marché du travail de plusieurs milliers de diplômés originaires de ces régions enclavées.
    La population de Sidi Bouzid vit essentiellement d’élevage de bétail et de commerce informel, a encore précisé cet opposant. Cette région est limitrophe de Gafsa, une zone minière qui a connu, en 2008, des protestations similaires contre le chômage et la cherté de la vie. La Tunisie a déjà connu des émeutes de la faim et du chômage par le passé, certes de moindre importance.
    Cette vague de manifestations est qualifiée par le gouvernement tunisien de «pure manipulation à des fins politiques». Cela, tout en prenant en «urgence» des mesures en faveur de la région de Sidi Bouzid, reconnaissant ainsi l’existence de besoins encore insatisfaits.

    Mokrane Ait Ouarabi

    El Watan mardi 28 décembre 2010

    Des émeutes ébranlent la Tunisie - A la une - El Watan
    Si le peuple décide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chaîne se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frère, si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route ? Nazim Hikmet

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    2 696

    Par défaut

    Pour paraphraser Karl Marx je dirai :

    "L'émancipation des peuples doit être l'œuvre des peuples eux-mêmes"

    Ce qui veut dire aussi : l'union fait la force, et cette union ne peut venir toute seule.

    Libérer les consciences de la peur, et, des contre-vérités légendaires et millénaires qui ont amené les peuples Arabes à dormir et attendre que leur libération de la hogra vienne du Ciel!

    La spiritualité musulmane n'a jamais conseillé, à ma connaissance, aux peuples ni aux individus de ne rien faire et d'attendre la délivrance du Ciel!!!

    Ceux qui affirment le contraire sont les alliés de l'injustice et de la Hogra et quelque soient leurs arguments.

    "Une fois que tu auras vu une iniquité et que tu l'auras comprise - une iniquité dans la vie, un mensonge dans la science, ou une souffrance imposée par un autre -, révolte-toi contre l'iniquité, contre le mensonge et l'injustice. Lutte ! La lutte c'est la vie d'autant plus intense que la lutte sera plus vive. Et alors tu auras vécu, et pour quelques heures de cette vie tu ne donneras pas des années de végétation dans la pourriture du marais."
    Piotr Kropotkine - 1842-1921 - La morale anarchiste - Page 76 - 1889

    Qu'en dites-vous?
    Dernière modification par Jalal ; 28/12/2010 à 23h57.
    Si le peuple décide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chaîne se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frère, si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route ? Nazim Hikmet

  3. #3
    Lalmani Avatar de Rayan 31
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Localisation
    NRW
    Messages
    2 377

    Par défaut

    merci pour l'info Jalal
    au moin eux ils sortent pour demander leure droid Bravo au tunisiens
    Tout ce que tu sais, ne le dis pas,
    Tout ce que tu lis, ne l'adopte pas,
    Tout ce que tu entends, ne le crois pas,
    Tout ce que tu peux ne le fais pas

  4. #4
    Membre F.A.M. Avatar de romance
    Date d'inscription
    octobre 2008
    Messages
    4 765

    Par défaut

    ils ont brises limage que leur president voulait montrer au monde entier savoir que la tunisie est un pays democratique et plein de droit manque de peau pour lui ca lui a eclate en plein visage
    ma contribution est modique mais mon soutien est sincere


    laha rijaalouha wa nissaouha wachababiha, Notre pays est libre, indépendant,


    bismi allah bdit wa3la nâabi sallit :

    أرفت أبريقـي وترضيــت وربـي أعطــانـي ماتمنــيت

    Arfet abriki wa atwaddit ou rabbi aâtanni ma atmanit

    J'ai fais ma prière et le bon dieu m’a donné tout ce dont j’ai espéré

  5. #5
    Membre F.A.M. Avatar de minaini
    Date d'inscription
    août 2008
    Localisation
    fi darna
    Messages
    272

    Par défaut

    et bein l'algerie lah9atha ,,,,, et wiii pour dire qu'il ya encore des gens qui ne mange pas le soir acause des sales riches qui ont tous pris

    2011 commence bien
    تعود المياه لمجاريها في بعض الاحيان، لكنها لاتعود دائما صالحة للشرب...هكذا هي عودة بعض الاشخاص الى حياتنا

Discussions similaires

  1. Annaba : Emeutes à Sidi Salem
    Par Jalal dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/01/2011, 16h12
  2. Des émeutes pour protéger les contrebandiers
    Par kredence dans le forum Le Café
    Réponses: 0
    Dernier message: 04/03/2010, 03h08
  3. Accidents de la route : Émeutes et barricades au Cheliff
    Par kredence dans le forum Le Café
    Réponses: 0
    Dernier message: 22/07/2009, 17h09
  4. Emeutes au Xinjiang musulman (Chine)
    Par kredence dans le forum Islam : Questions et Réponses
    Réponses: 0
    Dernier message: 06/07/2009, 09h02
  5. Emeutes à Oran Mai 2008 : La jeunesse perdue...
    Par Toufik dans le forum Le Café
    Réponses: 10
    Dernier message: 25/10/2008, 14h58

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •