On pouvait lire sur ce site :

M. Ziari, qui était l'invité de l'émission "en toute franchise " de la chaîne III de la Radio nationale algérienne, a souligné que le score obtenu dans l'adoption de la révision constitutionnelle atteste d'une large adhésion de la classe politique et de la société civile à la démarche initiée par le président Bouteflika.
Les deux chambres du Parlement algérien avaient approuvé, 500 voix contre 21 avec 8 abstentions, la loi portant révision constitutionnelle qui supprime les limites sur les mandats présidentiels.



Donc, ça va... Tout s'est fait dans les règles !