Il y a eu la petite fille qui chantait L'Ode la patrie en play-back sur la voix d'une autre, pas assez jolie pour reprsenter la Chine aux yeux du monde. Il y a eu la danseuse aujourd'hui paralyse des deux jambes aprs une chute de trois mtres au cours d'une rptition, douze jours avant la crmonie. Puis il y a eu cet aveu d'un technicien : selon lui, une partie des feux d'artifice formant des pas dans le ciel travers Pkin, au dbut de la crmonie, ont bien t tirs, mais la version qu'ont vue les tlspectateurs tait un montage en 3D prpar depuis un an.

Petit petit, les Chinois dcouvrent les dessous d'une soire historique qui devait russir tout prix, et, sur les forums d'Internet, ils s'tranglent d'indignation.

"ILS ONT TROMP LE MONDE..."

C'est l'affaire Lin Miaoke, du nom de la ravissante enfant de 9 ans qui a chant le 8 aot, qui suscite le plus de commentaires. Candide, le directeur de la musique, Chen Qigang, a expliqu que si Lin Miaoke avait bien t choisie pour chanter l'origine, il avait t fait appel une autre fillette de 7 ans, Yang Peiyi, parce que le Politburo trouvait que Miaoke ne chantait pas assez bien. Yang Peiyi, elle, chantait remarquablement, mais comme souvent quand on a 7 ans, elle avait perdu ses dents. "C'tait une question d'intrt national", a expliqu Chen Qigang. Le problme, c'est que le 8 aot aucun des 842 millions de Chinois merveills devant leur tlviseur ne savait que la voix n'tait pas celle de Lin Miaoke, devenue une idole.

"Ils ont tromp le monde, s'indigne un internaute. Ils ont montr une Chine qui n'est pas relle." "Il est triste qu'en cherchant la perfection on ait ruin la confiance", dit un autre. Et, ple-mle : "Cela va l'encontre de nos valeurs traditionnelles, qui veulent que la beaut de l'me prime sur l'apparence." "C'est une atteinte l'esprit olympique, c'est de la tricherie." "Si les trangers l'apprennent, que vont-ils penser de nous ?""Pour L'Ode la patrie, on ne prend pas de doublure." "C'est plutt Li Zhaoxing (ex-ministre des affaires trangres) qu'il aurait fallu une doublure !" "On a truqu les JO ? Mais alors, qu'est-ce qui est vrai ?"

Sylvie Kauffmann - Le Monde