Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: Quand El Gueddafi de faisait reprendre par Boumediene

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    2 696

    Par défaut Quand El Gueddafi de faisait reprendre par Boumediene

    Échange entre “zaïms” sur la culture des Algériens

    À la fin d’un dîner de sommet arabe des années 1970, Kadhafi fut
    pris d’un malaise. Ne pouvant mettre la main sur son médecin, Boumediene lui propose les services de son docteur. “D’accord,
    répond le “guide”, mais ça m’étonnerait qu’il comprenne l’arabe, les médecins algériens étant formés par la France et, peut-être, sera-t-il gêné par l’inconfort de la khaïma, habitués que sont vos médecins au luxe parisien… ?” Devant ces insinuations sur l’inculture et l’influence dont souffrent les Algériens, Boumediene rétorque : “Tu auras toujours intérêt, mon cher Mouammar, à fréquenter les Algériens. Mon médecin est medersien et excellent bilingue, en plus d’être très bon clinicien.
    Il va soulager tes maux, mais connaissant ton penchant pour
    la poésie arabe, tu auras le privilège d’apprendre, avec lui,
    quelques notions de “balagha”, des Mou’alakat et les différences
    de style entre Imr-ou-El-Kaïs et Zoheïr Ibnou Abi Salma. Il peut
    t’entretenir de science, de fiqh, d’histoire des civilisations et de
    littérature latine, et non pas uniquement française. Et pour la
    khaïma, c’est un fils d’une région du Sahara, connue par sa
    race ovine, ses palmiers et par ses poètes ; il a grandi dans une
    tente moins luxueuse, éclairée à la bougie et dotée de lait de
    chamelle !”
    Si le peuple décide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chaîne se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frère, si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route ? Nazim Hikmet

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Messages
    2 696

    Par défaut

    El Gueddafi cherche le dialogue avec les révolutionnaires libyens?
    Si le peuple décide un jour de vivre, il faut que le sort s'y plie, il faut que la nuit se dissipe, il faut que la chaîne se brise
    Abou El Qassem Echabbi
    Mon ami, mon frère, si toi tu ne brûles pas, si moi je ne brûle pas, qui éclairera la route ? Nazim Hikmet

Discussions similaires

  1. El Gueddafi : un assassin et un traître
    Par Jalal dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 1
    Dernier message: 02/03/2011, 17h36
  2. La Tunisie tente de reprendre le contrôle du Web
    Par Jalal dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 0
    Dernier message: 07/01/2011, 02h08
  3. On nous faisait croire que le pouvoir algérien était contre l’Islam
    Par tolérance dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 1
    Dernier message: 29/05/2009, 10h07
  4. et si on faisait notre B. A
    Par romance dans le forum Le Café
    Réponses: 0
    Dernier message: 24/01/2009, 08h11
  5. Sahara occidental : Le Polisario menace de reprendre les armes
    Par Toufik dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 2
    Dernier message: 15/08/2008, 17h29

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •