Poète égyptien engagé, Ahmed Fouad Najm traduira en vers les blessures et les humiliations du petit peuple, les dérives et les errements politiques des sociétés arabes. Sa poésie, portée par le luth et la voix de Cheikh Imam, est entrée dans les prisons, les cafés et les amphithéâtres. Apprise par coeur répétée et amplifiée, elle fut un baume dans la grande détresse des années 1970 pour une jeunesse brimée et désorientée. Né en mai 1927, le survivant du duo a passé 18 ans de sa vie en prison. Le prix de la liberté et de l’insolence critique dans le monde arabe.

Séance d’hommage à Ahmad Fouad Najm, le contestataire inoxydable, à Paris le 10 mars 2011, à l’IMA une manifestation bienvenue en plein printemps arabe.

LA chanson des années 1970 à la gloire du peuple égyptien (paroles d’Ahmad Fouad Najm, musique et chant du Cheikh Imam)
YouTube - Egyptian Intifada!

EGYPTE (source éternelle de musique)
la SEMSEMIYA spécialité de Port Said, avec le célèbre groupe Al Tanbura, sur Al Tahrir (écoutez jusqu'au bout le swing du peuple égyptien)
YouTube - El Tanbura @ 25 january revolution

rap du groupe égyptien Arabian Knightz
YouTube - Rebel (Arabian Knightz Feat.Lauren Hill)
YouTube - Not Your Prisoner (Arabian Knightz feat Shadia Mansour, Fredwreck) EGYPTS REVOLUTION SONG

et aussi Ramy Donjewan (!): Dodd el 7okouma (Contre le gouvernement)
YouTube - The EgYpTian revolution official rap song 2011 Amazing!

la pop avec Ezzai (comment?) de Mohammad Mounir
YouTube - Mohamed Mounir - Ezzai ..

et le désormais classique Saout Al Houriya (la voix de la liberté)
YouTube - Broadcast Yourself.

Source : Sance d'hommage Ahmad Fouad Najm