qu'est ce que c'est que vivre? nous avons choisi la frénesie comme mode d'existence et nous inventons des machines pour nous la rendre supportable.Tandis que nous nous battons avec le temps qui passe,celui qu'il faut gagner,nos véhicules,nos avions,nos ordinateurs nous font oublier que ce n'est pas le temps qui passe mais nous qui passons.
pour que les arbres et les plantes s'épanouissent,pour que les animaux qui s'en nourrissent prospèrent,pour que les hommes vivent,il faut que la terre soit honorée.
la terre....combien sommes nous à comprendre cette glèbe silencieuse que nous foulons toute notre vie ? pourtant,c'est elle qui nous nourrit,elle à qui nous devons la vie et devrons irrévocablement la survie.

la terre,être silencieux dont nous sommes l'une des expressions vivantes,recèle les valeurs permanentes faites de ce qui nous manque le plus:la cadence juste,la saveur des cycles et de la patience,l'éspoir qui se renouvelle toujours car les puissances de vie sont infinies.

la terre nourrit les plantes,les plantes nourrissent les animaux et les humains mais qui va nourrir la terre ?C'est le paysan qui doit le faire car on ne peut pas demander à la terre la nourriture sans jamais la nourrir,elle s'épuiserait.

il est grand temps de reconnaître à la nature le magistère absolu d'être la garante de toute vie et de notre survie.Oublier ce caractère irrévocable condamne tous nos éfforts à n'avoir aucun lendemain..."
il est indéniable que le progret essentiellement technique a géneré des innovations extraordinaires,mais faute d'une éthique et d'une intelligence généreuse pour contribuer à l'avènement d'une société planétaire apaisée et conviviale,il a contribué au chaos,donné à nos pulsions destructrices des outils d'une efficacité sans présedent,et mené à la fragmentation d'une réalité de nature unitaire."
il nous faudra bien répondre à notre véritable vocation,qui n'est pas de produire et de consommer sans fin,mais d'aimer,d'admirer et de prendre soin de la vie sous toutes ses formes..."
Pierre Rabhi