Affichage des résultats 1 à 3 sur 3

Discussion: Algérie : la Fin d'un système

  1. #1
    Nouveau Membre
    Date d'inscription
    août 2008
    Messages
    23

    Par défaut Algérie : la Fin d'un système

    AZUL

    Pourquoi l'état Algérien n'acepte pas d'ouvrir des enquêtes sur les fortunes des généraux de l'ANP, les hauts responsables de l'état du FLN et leurs fils?

    Pourquoi l'état Algérien tolère toujours les pratiques du piston à lemploi? Pourquoi ne n'évoquent ils pas dans leurs "projet de réforme" la lutte contre la favoritisme, la lutte contre les pratiques systématiques du piston à SONATRACH et autres adminiustrations de l'état?

    Pourquoi l'état Algérien laisse SONATRACH continue de pratiquer systématiquement de l’exclusion contre les enfants du peuple qui n’ont pas de piston en recrutant à leurs place les enfants des cadres et des militaires ?
    Nous avons passé plusieurs concours truqués à l’avance et nous détenons des preuves irréfutables, nous avons à maintes reprises écrit aux hautes institutions de l’état y compris la présidence les exhortant avec insistance de dénoncer d’abord l’usage du piston à l’emploi et d’adopter ensuite un texte clair qui organisera les procédures et les concours de recrutements et en sanctionnant les sévèrement les recruteurs véreux pour les dissuader de recourir aux favoritisme à chaque recrutement, mais il est fortement regrettable de constater qu’aucun responsable n’a daigné répondre sur un sujet aussi sensible que le favoritisme qui porté le préjudice le plus grave au pays.

    Face à ce refus du dialogue par nos responsables consentant et encourageant par leur mutisme sur ce sujet la continuité des injustices pratiquées contre les enfants du peuple Algérien par une minorité de nantis privilégiés; nous n’avons pas d’autres choix que l’affrontement avec ces nouveaux colons de l’Algérie.

    Le mal est plus profond et les injustices en Algérie sont plus nombreuses.
    Nous sommes contre un système qui refuse d’investir l’argent du peuple dans l’économie productive hypothéquant ainsi l’avenir du pays tributaire de ses hydrocarbures, nous sommes contre système clientéliste favorisant une minorité de nantis contre l’écrasante majorité du peuple Algériens.
    La lutte pacifique ne suffira pas pour changer le mode de gouvernance, face à un pouvoir fermant les champs politiques et médiatiques (Voyez-vous les partis d’opposition à l’ENTV ?), refusant le dialogue politique, bloquant l’épanouissement de la société en ne tolérant que les activités de ses partis et de ses associations factices.
    Le pouvoir Algérien s’est inscrit dans une logique de violence contre le peuple, ces nouveaux colons ne seront délogés des centres de décisions qu’en leur déclarant la guerre; l’histoire s’est répétée avec une situation similaire avec le colonialisme Français : un autre 1er Novembre est inévitable.

    Un petit nombre de militants déterminés suffira pour déstabiliser un pouvoir faible qui ne se maintient que grâce à la rente pétrolière.
    Il suffit d’attaquer les installations pétrolières pour dénuder le pouvoir de sa force, effectuer des attaques à distance avec des missiles serait plus efficace et échappera totalement à leur dispositif de sécurité. Nous pouvons faire mieux que HAMAS qui a réussit à envoyer des missiles sur Israël alors que Gaza etait en état de siège.

    Il est temps de fonder un mouvement politique avec une branche armée pour libérer le peuple Algérien des injustices subies depuis l’indépendance par un système qui seulement changé de visage tout en reconduisant les pratiques coloniales.

    Il est temps d'affronter les enfants des généraux et des reponsables de l'état et du FLN, le temps est venu pour récupérer l'argent des Algériens détournés et volés sans scrupules par leurs pères, il est temps de délester les enfants du système de leurs fortunes mal acquises, il est temps pour ces favorisés connaître ce que signifie voler les biens du peuple Algérien : IL N'ECHAPERONTS PAS A LA VINDICTE POPULAIRE.

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut

    Citation Envoyé par MASSNSEN Voir le message
    AZUL

    Pourquoi l'état Algérien n'acepte pas d'ouvrir des enquêtes sur les fortunes des généraux de l'ANP, les hauts responsables de l'état du FLN et leurs fils?

    Pourquoi l'état Algérien tolère toujours les pratiques du piston à lemploi? Pourquoi ne n'évoquent ils pas dans leurs "projet de réforme" la lutte contre la favoritisme, la lutte contre les pratiques systématiques du piston à SONATRACH et autres adminiustrations de l'état?

    Pourquoi l'état Algérien laisse SONATRACH continue de pratiquer systématiquement de l’exclusion contre les enfants du peuple qui n’ont pas de piston en recrutant à leurs place les enfants des cadres et des militaires ?
    Nous avons passé plusieurs concours truqués à l’avance et nous détenons des preuves irréfutables, nous avons à maintes reprises écrit aux hautes institutions de l’état y compris la présidence les exhortant avec insistance de dénoncer d’abord l’usage du piston à l’emploi et d’adopter ensuite un texte clair qui organisera les procédures et les concours de recrutements et en sanctionnant les sévèrement les recruteurs véreux pour les dissuader de recourir aux favoritisme à chaque recrutement, mais il est fortement regrettable de constater qu’aucun responsable n’a daigné répondre sur un sujet aussi sensible que le favoritisme qui porté le préjudice le plus grave au pays.

    Face à ce refus du dialogue par nos responsables consentant et encourageant par leur mutisme sur ce sujet la continuité des injustices pratiquées contre les enfants du peuple Algérien par une minorité de nantis privilégiés; nous n’avons pas d’autres choix que l’affrontement avec ces nouveaux colons de l’Algérie.

    Le mal est plus profond et les injustices en Algérie sont plus nombreuses.
    Nous sommes contre un système qui refuse d’investir l’argent du peuple dans l’économie productive hypothéquant ainsi l’avenir du pays tributaire de ses hydrocarbures, nous sommes contre système clientéliste favorisant une minorité de nantis contre l’écrasante majorité du peuple Algériens.
    La lutte pacifique ne suffira pas pour changer le mode de gouvernance, face à un pouvoir fermant les champs politiques et médiatiques (Voyez-vous les partis d’opposition à l’ENTV ?), refusant le dialogue politique, bloquant l’épanouissement de la société en ne tolérant que les activités de ses partis et de ses associations factices.
    Le pouvoir Algérien s’est inscrit dans une logique de violence contre le peuple, ces nouveaux colons ne seront délogés des centres de décisions qu’en leur déclarant la guerre; l’histoire s’est répétée avec une situation similaire avec le colonialisme Français : un autre 1er Novembre est inévitable.

    Un petit nombre de militants déterminés suffira pour déstabiliser un pouvoir faible qui ne se maintient que grâce à la rente pétrolière.
    Il suffit d’attaquer les installations pétrolières pour dénuder le pouvoir de sa force, effectuer des attaques à distance avec des missiles serait plus efficace et échappera totalement à leur dispositif de sécurité. Nous pouvons faire mieux que HAMAS qui a réussit à envoyer des missiles sur Israël alors que Gaza etait en état de siège.

    Il est temps de fonder un mouvement politique avec une branche armée pour libérer le peuple Algérien des injustices subies depuis l’indépendance par un système qui seulement changé de visage tout en reconduisant les pratiques coloniales.

    Il est temps d'affronter les enfants des généraux et des reponsables de l'état et du FLN, le temps est venu pour récupérer l'argent des Algériens détournés et volés sans scrupules par leurs pères, il est temps de délester les enfants du système de leurs fortunes mal acquises, il est temps pour ces favorisés connaître ce que signifie voler les biens du peuple Algérien : IL N'ECHAPERONTS PAS A LA VINDICTE POPULAIRE.
    Salam ;
    Je crois qu’il y a une petite confusion, qui fait toute la différence, entre l’Etat Algérien dans sa forme contemporaine instauré par l’Emir Abdelkader ibn Maheidine el djazairi, et le système Algérien au pouvoir depuis 1962…

  3. #3
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut

    Citation Envoyé par dahmane1 Voir le message
    Salam ;
    Je crois qu’il y a une petite confusion, qui fait toute la différence, entre l’Etat Algérien dans sa forme contemporaine instauré par l’Emir Abdelkader ibn Maheidine el djazairi, et le système Algérien au pouvoir depuis 1962…
    « On croyait savoir l'essentiel des écrits de l'émir Abdelkader mais il nous manquait celui-ci dédié à l'organisation du premier Etat algérien et des manières d'en conserver la guidance .

    Il est présenté en arabe et français , le détail est trop rare pour ne pas le signaler.

    Ecrit en 1843, dans la smala mobile qu'il a créée en pleine résistance française, il est composé de trois parties ouvrant par une introduction puis une partie aborde l'aspect "Règlements". La troisième partie s'articule sur la question du "Code de justice militaire".

    On sait que l'émir Abdelkader avait à sa disposition une superbe bibliothèque composée d'incunables, de traités juridiques, que ces livres le suivaient autant que faire se peu partout où il se rendait pour une longue période, c'est donc pétri de droits, de préceptes, de jurisprudences qu'il a composé un remarquable ouvrage portant sur la création non seulement un Etat algérien moderne mais aussi la création d'une armée régulière due tout entière au génie d'Abd El Kader, qui en était naturellement le chef suprême. Elle se composait d'infanterie, de cavalerie et d'artillerie.

    Voici ce qui en est dit : "Cet ouvrage a été traduit, une première fois, en 1843, à la demande du général Marey-Monge, commandant de la subdivision de Médéa. ce travail fut inséré par ses soins dans le Spectateur militaire du 15 février 1844, sous le titre : réglements donnés par l'émir Abd El Kader à ses troupes régulières. (traduits à Médéah par V. Rosetty , interprète de l'armée, sur un manuscrit donné par Marcouf, Rais el khialaa, décembre 1843").

    C'est donc un ouvrage fortement imprégné du savoir des savants et des hommes de loi qui l'ont précédés et guidés dans son cheminement d'homme, d'homme de lettres , de stratège, de cavalier émérite fin connaisseur d'hippologie , mais également de poète et de mystique.


    Cet ouvrage pourrait paraître rébarbatif au vu du sujet développé mais il n'en est rien parce qu'il a été écrit par l'émir Abdelkader dans un style riche, dense et soucieux de pédagogie. Il est donc vivement recommandé afin de découvrir dans le détail un aspect et non des moindres du legs de l'émir Abdelkader.

    Il faut saluer le travail de l'auteur et traducteur Yacine Benhachenou qui nous le propose aujourd'hui. »

Discussions similaires

  1. Le système des voyoucrates du Maghreb
    Par l.hakik dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 0
    Dernier message: 05/01/2011, 20h58
  2. Le capitalisme, un système économique condamné par la science
    Par au_gré_du_vent dans le forum Economie
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/04/2010, 01h01
  3. Réponses: 0
    Dernier message: 08/01/2010, 04h26
  4. Réponses: 8
    Dernier message: 22/12/2009, 16h51
  5. Panique sur le système financier mondial
    Par Toufik dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 0
    Dernier message: 17/09/2008, 00h28

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •