Affichage des résultats 1 à 4 sur 4

Discussion: Le cerveau a-t-il un sexe ?

Mode arborescent

Message précédent Message précédent   Message suivant Message suivant
  1. #1
    Membre F.A.M. Avatar de au_gré_du_vent
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Messages
    13 485

    Par défaut Le cerveau a-t-il un sexe ?

    Ce texte a été tiré d'un livret préparé en 2008 par l'association française 'Femmes et sciences'
    **************************************************

    A la lumière des connaissances actuelles en neurosciences, on serait tenté de croire que les vieux préjugés sur les différences
    biologiques entre les hommes et femmes ont été balayés. Ce n'est manifestement pas le cas : médias et ouvrages de vulgarisation
    prétendent que les femmes sont « naturellement » bavardes et incapables de lire une carte routière, tandis que les
    hommes sont « nés » bons en maths et compétitifs. Ces discours laissent croire que nos aptitudes, nos émotions, nos valeurs sont
    câblées dans des structures mentales immuables depuis les temps préhistoriques[1].

    Il est temps de replacer le débat autour de la différence des sexes sur un terrain scientifique rigoureux au delà des idées
    reçues. L'enjeu est de comprendre le rôle de la biologie, mais aussi l'influence de l'environnement social et culturel dans la
    construction de nos identités d'hommes et de femmes[1]

    Le cerveau a-t-il un sexe ?
    La réponse scientifique à cette question est oui et non. Oui, puisque le cerveau contrôle les fonctions de reproduction qui
    sont à l'évidence différentes entre les hommes et les femmes.
    Non, parce que le cerveau n'est pas un organe comme les autres car c'est le siège de la pensée. Or, pour que cette pensée
    émerge, le cerveau a besoin dans son développement d'être stimulé par l'environnement. Ainsi, au cours de sa construction, le
    cerveau intègre les influences du milieu extérieur, issues de la famille, de la société, de la culture. Il en résulte qu'hommes et
    femmes ont des cerveaux différents, mais au même titre qu'on peut trouver des différences entre les cerveaux d'une cantatrice
    et d’une championne de natation ou entre ceux d’un violoniste et d’un rugbyman !


    Différences entre les sexes et plasticité cérébrale]

    Les nouvelles techniques d'imagerie cérébrale, comme l'IRM, ont révélé l’existence de très grandes variations entre les individus
    dans l’anatomie et le fonctionnement du cerveau, indépendamment du sexe. Cette variabilité s’explique par les
    extraordinaires propriétés de « plasticité » du cerveau. Nos circuits de neurones sont en effet largement fabriqués par
    l'apprentissage et l'expérience vécue. Seulement 10 % des connexions sont présentes à la naissance. Les 90 % restants vont
    se construire progressivement en fonction des influences de la famille, de la culture, de la société. Il en résulte que nous avons
    tous des cerveaux différents. Cette plasticité cérébrale, très prononcée chez l'enfant, est toujours à l’œuvre chez l'adulte. Il
    s'agit là d'une notion importante à considérer pour éviter de tomber dans le piège de certaines interprétations hâtives : voir
    des différences entre les individus ou entre les sexes ne signifie pas qu'elles sont inscrites dans le cerveau depuis la naissance ni
    qu'elles y resteront.


    Sexe et volume cérébral

    Le cerveau des femmes est en moyenne plus petit que celui des hommes, mais cette différence disparaît quand on rapporte le
    volume cérébral à la taille du corps. De plus, il n'existe aucun rapport entre le volume du cerveau et les capacités intellectuelles3,
    comme le démontrent clairement les techniques modernes de l'imagerie cérébrale. On notera que ce résultat
    était déjà bien reconnu au 19ème siècle dans les rapports d'autopsie. Des exemples fameux sont les cerveaux des écrivains
    Anatole France et Ivan Tourgueniev : le premier pesait 1 kg et le second 2 kg ! Du côté des scientifiques, celui d’Albert
    Einstein pesait 1,250 kg, celui de Georges Cuvier, 1,880 kg. En matière de cerveau, ce n'est pas la quantité qui compte mais
    bien la qualité des connexions entre les neurones.
    Dernière modification par au_gré_du_vent ; 02/07/2011 à 11h13.
    Le hasard, c'est peut-être le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer

    Théophile Gautier

Discussions similaires

  1. Changement de sexe
    Par djazaire62 dans le forum Le Café
    Réponses: 10
    Dernier message: 16/05/2011, 20h19
  2. l'age de votre cerveau :)
    Par au_gré_du_vent dans le forum Sciences
    Réponses: 16
    Dernier message: 23/02/2010, 20h02
  3. Le Cerveau Algérien
    Par kredence dans le forum Sciences
    Réponses: 0
    Dernier message: 26/01/2010, 11h47
  4. Kenya: pas de réformes, pas de sexe
    Par kredence dans le forum Le Café
    Réponses: 21
    Dernier message: 02/05/2009, 20h58
  5. 49% des femmes préfèrent Internet au sexe
    Par kredence dans le forum Le Café
    Réponses: 0
    Dernier message: 19/12/2008, 23h20

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •