Affichage des résultats 1 à 9 sur 9

Discussion: La mort,une realite.

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    220

    Par défaut La mort,une realite.

    SALAM

    PREFERE TU UNE VERITE QUI FAIT PLEURER
    OU UN MENSONGE QUI FAIT SOURIRE .


    La mort n’est pas un tabou…

    La mort au regard de l’Islam n’est pas considérée comme un tabou, un sujet qu’on évite d’en parler, un sujet qu’on craint d’évoquer et d’aborder dans nos discussions.

    La mort doit être présente dans nos esprits, elle doit être notre souci et notre préoccupation majeure.On ne doit pas oublier la mort, elle doit être dans nos pensées sans cesse, pourtant cela ne veut nullement dire que l’Islam nous incite à souhaiter la mort, mais bien au contraire. Le Prophète(saws) nous dit : « Le meilleur d’entre vous est celui qui a eu la vie la plus longue et l’œuvre la meilleure ».

    Commentoublier la mort ou l’ignorer, alors qu’elle s’empare de nous et commence à nous ronger le jour même de notre naissance, en procédant quotidiennement à la réduction de notre durée de vie, jour après jour.Nous sommes donc considérés comme mort le jour même de notre naissance.Toute notre vie ici -bas et aussi longue soit-elle n’est en fait qu’une durée de temps et une mort graduelle, et chaque jour qui passe est une partie de nous même qui s’en va.

    La mort dans le fonds n’est pas une fin en soi, au contraire, c’est une renaissance, c’est la fin d’une étape et le début d’une autre étape de vie, plus meilleure et agréablement éternelle.

    La mort est pour le croyant un grand souci, une préoccupation majeure, une inquiétude permanente qui trouble la tranquillité de son esprit, tourmente sa sérénité et la paix de son âme. Il doit y penser et s’en rappeler aussi souvent que possible, car en agissant ainsi, le croyant pourrait largement éviter le mal et courir derrière la pratique du bien.

    Le croyant en Islam ne craint pas la mort qui n’est autre que le passage d’une vie éphémère à une autre vie éternellement éternelle. La grande inquiétude est le fait d’éviter la mort spirituelle, celle de l’âme et du cœur.

    A l’époque du Prophète(saws), les nobles Compagnons(ra) ne fuyaient pas la mort, au contraire, ils allaient à son encontre, ils défiaient la mort, ils s’offraient à elle corps et âmes dans les vastes espaces meurtriers.Notamment lors des batailles qui étaient alors leur grande fierté, et dans toutes les circonstances qui risquaient de porter atteinte à la bonne image de l’Islam ou exposaient la religion à un quelconque danger et ce, au risque de leurs vies.

    Le meilleur parmi eux et le plus avantagé était celui que le Prophète(saws) désignait pour participer aux combats.La mort n’était pas pour eux une appréhension, au contraire elle était considérée pour eux comme une grande épreuve de foi et de courage, une épreuve pareille à toutes les autres épreuves de la vie que Dieu à prescrit pour l’humanité entière. La mort pour ces pieux et vertueux Compagnons (ra), était considérée comme une délivrance, une sorte de liberté et un grand soulagement qui leur permettait de quitter cette basse vie, « sains et saufs » et avec un minimum de péchés.

    La véritable vie se trouve dans l’idée permanente de la mort. Au lieu d’apprendre la vie, il nous serait plus préférable d’apprendre la mort.Parlons-en souvent et sans complexe pour bien vivre, évitons surtout de l’oublier et d’en faire un tabou pour ne pas mourir spirituellement, en courant derrière la vie et en oubliant l’éternité.

    L’homme sage ne doit pas craindre la mort, mais doit craindre et se préserver de la vie et ses tribulations dangereuses, ses passions, ses dominations maléfiques qui ne mènent indubitablement qu’à la ruine et à la perdition éternelles de l’âme.

    De toute façon la mort est notre prédestination à tous, elle vit avec nous en permanence, elle ne nous quitte pas d’une semelle, la mort est aussi prés de nous que notre veine jugulaire. D’ailleurs elle nous emporte toutes les nuits où nos âmes nous quittent pour le ciel et ce n’est qu’au moment de notre réveil qu’elle rejoint nos corps.

    La mort est immuablement le salut éternel ou la damnation de la créature humaine.

    Mais nous ne devons surtout pas oublier que tout homme, au moment de sa mort se voit dévoiler les mondes invisibles. Il voit entre autres les Anges et sa place future soit au Paradis, soit en Enfer. Il a ainsi la pleine conviction du bien fondé des saintes Ecritures et nul ne quitte ce monde sans être croyant. Seulement ceux qui ne croient que dans cette phase ultime de leur vie ici-bas, ne seront pas agréés du Seigneur et ne sont croyants que ceux qui ont cru avant de voir de leurs yeux, c’est-à-dire ceux qui ont cru aux mondes invisibles. Un hadith célèbre nous dit qu’Allah accepte le repentir quant il vient avant l’agonie.

    Allah le Très-Haut a dit :

    Chapitre 63 - versets 9 à 11: «O vous qui avez cru! Ne vous laissez pas distraire de l'évocation de Dieu par vos biens et par vos enfants. Celui qui s'en laisse distraire, ce sont ceux-là les perdants (9). Dépensez (au service de Dieu) de ce que Nous vous avons octroyé avant que la mort ne vienne à l'un de vous et qu'il dise alors: «Seigneur! Si tu me donnais un court sursis afin que je fasse l'aumône et que je fasse partie des vertueux?» ( 10) Or jamais Dieu ne donne de sursis à une âme quand son heure arrive. Dieu est parfaitement au courant de ce que vous faites (11)».

    Le Prophète (saws) a dit :Selon Ibn 'Omar (ra), le Messager de Dieu (saws) le saisit une fois par l'épaule et lui dit: «Sois dans ce bas-monde comme un étranger ou comme quelqu'un de passage». Le fils de 'Omar (ra) disait: «Quand tu es au soir, n'attends pas le matin et quand tu es au matin, n'attends pas le soir. Prends de ta bonne santé pour ta maladie et de ta vie pour ta mort». (Rapporté par Al Boukhâri)__________________
    les gens se divisent en 2 categories:
    men a6zzahoum Allah bil islam
    wa men adhalahoum bil koufri wal a3ciane.

  2. #2
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    220

    Par défaut

    SALAM


    Une fois l’âme rendue à son Créateur !



    Hadith rapportés par Al Barâ Ibn Âzîb (radhia Allâhou anhou), qui raconte :

    Nous sommes sortis vers Baqi' (le cimetière de Médine), (un jour) à l'occasion d'un enterrement, en compagnie du Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam). Lorsque nous arrivâmes, la tombe n'était pas encore creusée; le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) s'assit et nous nous assîmes autour de lui, (nous étions tellement silencieux et tranquilles que c'était) comme s'il y avait des oiseaux sur nos têtes.Il (sallallâhou alayhi wa sallam) avait un bâton dans sa main qu'il utilisait pour gratter la terre. Il leva alors la tête et dit, en deux ou trois fois: "Demandez la protection d'Allah contre le châtiment de la tombe."

    Puis il dit: Le serviteur croyant, lorsqu'il est sur le point de quitter ce monde et de passer dans l'Autre (Al Âkhirah), des anges au visage resplendissant descendent du ciel –c'est comme si leur visage était un véritable soleil-, emportant avec eux un linceul et du parfum provenant du Paradis. Ils s'asseyent avec lui (et ils sont tellement nombreux qu'ils arrivent) jusqu'où porte le regard. Puis, vient l'ange de la mort (malak oul mawt) qui s'assoit auprès de sa tête et dit: "Ô âme pure ! Sors (et viens rejoindre) un pardon et un agrément venant d'Allah."

    Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) ajouta: Elle (l'âme) s'écoule et sort alors (aisément) comme la goutte coule de l'outre. (L'ange de la mort) la saisit; (mais) dès qu'il l'a prise, (les autres anges présents) ne la laisse pas entre ses mains un instant; ils la portent à leur tour et la posent dans le linceul et la parfument. Emane alors d'elle (un parfum comparable) à la meilleure flagrance de musc qui puisse être trouvée sur terre. Il (sallallâhou alayhi wa sallam) continua: Ils (les anges concernés) montent alors en l'emportant. Ils ne passent en sa compagnie auprès d'aucun groupe d'anges sans que ceux-ci ne s'enquièrent: "Quelle est donc cette âme pure ?"

    Ils répondent alors: "(C'est celle de) Un tel, fils d'untel", et ils la nomment en citant les plus beaux prénoms par lesquels on le désignait dans ce monde, jusqu'à ce qu'ils arrivent avec elle au ciel le plus proche. Ils demandent la permission d'entrer et celle-ci leur est accordée. L'accueillent alors ceux qui vont la conduire au ciel suivant, jusqu'à ce qu'elle parvienne au septième ciel. Allah -l'honoré et l'exalté- dit: "Consignez le Livre de mon serviteur dans le 'illiyîn (au sujet duquel le Qour'aane dit qu'il s'agit d' un livre cacheté ! Les rapprochés (d'Allah : les Anges) en témoignent", c'est à dire le Livre des bons serviteurs…) et retournez le vers la terre, parce que c'est d'elle que je les ai créé, c'est vers elle que je les retourne, et c'est d'elle que je les retirerai une nouvelle fois" Il (sallallâhou alayhi wa sallam) continua: Son âme est donc ramené à son corps. Deux anges viennent alors, le font s'asseoir et lui demandent: "Qui est ton seigneur ?" Il répond: "Mon Seigneur est Allah." Il lui demandent ensuite: "Quelle est ta religion ?" Il réplique: "Mon dîn est l'Islam". Il le questionnent encore: "Qui est cet homme qui a été envoyé vers vous ?" Il dit: "Il est le

    Messager d'Allah." Il lui demandent enfin: "Et (d'où tiens-tu) ta connaissance (au sujet de ce que tu affirmes) ?" Il réplique: "J'ai lu le Livre d'Allah, j'ai apporté foi en lui et j'ai attesté de sa véracité." Un appel est alors lancé du ciel: "Mon Serviteur a dit la vérité. Tapissez donc le Paradis pour lui, habillez-le de vêtements du Paradis et ouvrez lui une porte celle-ci."

    Il (sallallâhou alayhi wa sallam) dit: Lui parviennent alors sa brise et son parfum; sa tombe est élargie jusqu’où porte le regard. Il (sallallâhou alayhi wa sallam) ajouta: Et un homme au beau visage, bien habillé et parfumé vient auprès de lui et lui dit: "Accepte la bonne nouvelle qui va te réjouir: Voici le jour qui t’avait été promis." Il (le défunt) lui dit alors : "Qui es-tu ? Ton visage est celui (de la personne) qui apporte le bien." Il répondra : "Je suis (la matérialisation de) tes bonnes œuvres." Il (le défunt) demandera alors: "Ô mon Seigneur ! Fais survenir l’Heure (dernière), afin que je puisse retourner auprès de ma famille et de mes biens."

    Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) dit (ensuite): Et le serviteur kâfir, lorsqu’il est sur le point de quitter ce monde et de passer dans l'Autre, des anges au visage noirci descendent du ciel vers lui avec de la bure. Ils s'asseyent avec lui (et ils sont tellement nombreux qu'ils arrivent) jusqu'où porte le regard. Puis, vient l'ange de la mort (malak oul mawt) qui s'assoit auprès de sa tête et dit: "Ô âme répugnante ! Sors vers la colère et le mécontentement d’Allah."

    Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) dit: L’âme se répand alors partout dans son corps et il l’arrache comme on arrache une broche de la laine trempée. Il la saisit; (mais) dès qu'il l'a prise, (les autres anges présents) ne la laisse pas entre ses mains un instant; ils la portent à leur tour et la posent dans cette bure. Emane alors d'elle (une puanteur comparable) à la pire pestilence d'un cadavre qui puisse être trouvée sur terre. Ils (les anges concernés) montent alors en l'emportant.

    Ils ne passent en sa compagnie auprès d'aucun groupe d'anges sans que ceux-ci ne s'enquièrent: "Quelle est donc cette âme répugnante ?" Ils répondent alors: "(C'est celle de) Un tel, fils d'untel", et ils la nomment en citant les pires prénoms par lesquels on le désignait dans ce monde, jusqu'à ce qu'ils arrivent avec elle au ciel le plus proche. Ils demandent la permission d'entrer et celle-ci leur est refusée. Le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) récita alors (le passage du Qour'aane faisant allusion à cela): "(…) les portes du ciel ne leur seront pas ouvertes, et ils n'entreront au Paradis que quand le chameau pénètre dans le chas de l'aiguille." (Sourate 7 / Verset 40)

    Allah -l'honoré et l'exalté- dit: "Consignez Son Livre dans le sidjîn (au sujet duquel le Qour'aane dit qu'il s'agit d' "un livre déjà cacheté (achevé)", le Livre des libertins…) dans la terre inférieure (ou profonde)." Son âme est alors jetée – Puis le Prophète Mouhammad (sallallâhou alayhi wa sallam) récita (un autre passage coranique): "(…) car quiconque associe à Allah, c'est comme s'il tombait du haut du ciel et que les oiseaux le happaient, ou que le vent le précipitait dans un abîme très profond." (Sourate 22 / Verset 31)

    Son âme est donc ramenée à son corps et deux anges viennent alors, le font s'asseoir et lui demandent: "Qui est ton seigneur ?" Il répond: "Ah ! Ah ! Je ne sais pas…" Il lui demandent ensuite: "Quelle est ta religion ?" Il réplique: "Ah ! Ah ! Je ne sais pas…". Il le questionnent encore: "Qui est cet homme qui a été envoyé vers vous ?" Il dit: "Ah ! Ah ! Je ne sais pas..." Un appel est alors lancé du ciel: "Il a menti. Tapissez donc l'Enfer pour lui et ouvrez lui une porte vers le Feu.

    Lui parviennent alors (les effets de) sa chaleur et son vent brûlant; sa tombe se rétrécit sur lui au point où ses côtes se retrouvent emboîtés (les uns dans les autres). Un homme au visage laid, mal vêtu et puant vient auprès de lui et lui dit: "Accepte la nouvelle qui va te déplaire: Voici le jour qui t’avait été promis."

    Il (le défunt) lui dira alors : "Qui es-tu ? Ton visage est celui (de la personne) qui apporte le mal." Il répondra : "Je suis (la matérialisation de) tes œuvres malsaines." Il (le défunt) demandera alors: "Ô mon Seigneur ! Ne fais pas survenir l’Heure (dernière, et ce, apparemment, afin qu'il ne soit pas jugé définitivement et qu'il n'ait pas à supporter des tourments encore plus terribles.)"
    les gens se divisent en 2 categories:
    men a6zzahoum Allah bil islam
    wa men adhalahoum bil koufri wal a3ciane.

  3. #3
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    220

    Par défaut

    SALAM


    La mort n'est pas la fin

    Toute âme goûtera la mort. Nous vous éprouvons par le mal et par le bien à titre de tentation, et c’est à Nous que vous ferez retour. (Sourate al-Anbiya, 35)

    La mort, dont il est certain qu'elle arrivera à chacun d'entre nous, est un fait très important dans la vie. Nous ne pouvons jamais savoir exactement ce que nous vivrons dans une heure ou même à l'instant suivant. Cela étant le cas, il est évident de savoir combien ce serait une erreur de planifier notre vie en fonction des événements qui peuvent ne jamais se produire. La mort, d'autre part, est la seule chose qui est certaine d'arriver. Seule la reconnaissance de cette vérité de base nous fait comprendre que nous devons fonder notre vie selon elle. La mort est aussi une partie d'une épreuve de l'homme. Allah nous informe dans le Coran qu'Il a créé la mort et la vie pour éprouver l'homme :

    Celui Qui a créé la mort et la vie pour vous éprouver et connaître ceux d’entre vous qui se conduisent le mieux. C’est Lui le Tout-Puissant, le Tout-Clément (Sourate al-Mulk, 2)

    La mort est simplement la fin du monde d’ici-bas et donc la fin de l'épreuve et le début de la prochaine vie. Pour cette raison, les croyants n'ont pas peur de la mort. La pensée de la mort ne les afflige pas, parce que, chaque instant de leur vie est consacré à la poursuite de bonnes actions comme une préparation pour l'au-delà.

    Pour les incroyants, cependant, la crainte provoque une grande détresse, parce qu'ils considèrent cela comme une annihilation complète. Ainsi, ils évitent de penser à la mort et ils ne laissent même pas cette pensée passer dans leur esprit et ils s'échappent de la mort en l’occultant. Mais il est futile. Aucune âme ne peut échapper à la mort lorsque son heure prédéterminée est arrivée. Cela est souligné comme suit dans un verset :

    Où que vous soyez, la mort vous atteindra, fussiez-vous dissimulés dans des tours inexpugnables !...(Sourate an-Nisa', 78)

    Eviter de penser à la mort c’est fuir la vérité. Comme la mort atteindra finalement l'homme tôt ou tard, il est judicieux de se conduire avec un esprit animé par la pensée de la mort. C'est la disposition rationnelle à laquelle les croyants se conforment. Jusqu'à ce que la mort les rencontre, ils s'engagent dans des bonnes actions, comme Allah nous l’ordonne dans le Coran :

    Et adore ton Seigneur jusqu’à ce que te parvienne la certitude !(la mort). (Sourate al-Hijr, 99)

    Penser à la mort renforce l'esprit et la volonté. Ça empêche l'âme inférieure de s'égarer, en étant attiré par les fausses tentations de ce monde. Cela lui insuffle, avec résolution et détermination, d'éviter toutes les formes de comportement déplaisant à Allah. C'est pour cette raison que le croyant doit souvent penser à la mort, n'oubliant jamais que toutes les personnes, y compris lui-même, mourra un jour.

    Dans le Coran, nous apprenons ce qui arrive vraiment à quelqu’un qui meurt et ce que cette personne éprouve et ressent. Quand nous voyons quelqu'un mourir, nous observons seulement "sa mort biologique". La vérité est que, cependant, la personne mourante, bien qu'elle soit dans une dimension totalement différente, fait face aux anges de la mort. Si cette personne est une incroyante, sa mort lui cause une grande douleur. Les anges de la mort, après l'extraction de son âme, la battent et la tourmente. Le traumatisme d'un incroyant est décrit comme suit :

    ... Ah ! Si tu voyais ces imposteurs dans les affres de la mort, au moment où les anges, les mains tendues vers eux, les presseront de rendre l’âme, en leur disant : "Aujourd’hui, vous allez subir un supplice humiliant pour n’avoir pas dit la vérité sur Allah et pour avoir traité Ses versets avec hauteur !" (Sourate al-An’am, 93)

    Qu’adviendra-t-il d’eux lorsque les anges, venant recueillir leurs âmes, les frapperont au visage et sur le dos? Il en sera ainsi parce qu’ils auront suivi ce qui déplaît à Allah et détesté ce qui Lui plaît. Allah frappera donc de nullité leurs œuvres. (Sourate Muhammad, 27-28)

    La mort promet une grande joie et bonheur pour les croyants. Contrairement aux incroyants, dont les âmes leur sont arrachées violemment, l'âme des croyants est extraite en douceur. (Sourate an-Naziate : 2) Cette expérience est semblable au cas de l'âme dans le sommeil, qui laisse le corps et se déplace dans une autre dimension(Sourate az-Zumar : 42). Dans les versets, il est dit concernant les croyants :

    Et c’est aux jardins d’éden, sous lesquels coulent des rivières, qu’ils auront accès, et c’est là où tous leurs désirs seront satisfaits, car c’est ainsi qu'Allah récompense ceux qui Le craignent, et auxquels les anges de la mort, quand ils viendront les cueillir en état de pureté, diront : "Que la paix soit avec vous ! Entrez au paradis en récompense des bonnes actions que vous avez accomplies !"(Sourate an-Nahl, 31-32
    les gens se divisent en 2 categories:
    men a6zzahoum Allah bil islam
    wa men adhalahoum bil koufri wal a3ciane.

  4. #4
    Membre F.A.M. Avatar de 13NRV
    Date d'inscription
    décembre 2009
    Localisation
    kafiristan
    Messages
    1 602

    Par défaut

    baraka Allahou fik..............
    ...Un Homme Averti En Vaut Deux...Un Homme Instruit En Vaut Trois...

    Si l'Amour Rend Aveugle.......Alors l'Amitié Ça Crève Les Yeux

  5. #5
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    220

    Par défaut

    Citation Envoyé par 13NRV Voir le message
    baraka Allahou fik..............
    SALAM
    Allah ibarek a l'initiateur du texte, le rapporteur et les lecteurs.amine.
    les gens se divisent en 2 categories:
    men a6zzahoum Allah bil islam
    wa men adhalahoum bil koufri wal a3ciane.

  6. #6
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    220

    Par défaut

    SALAM

    LES CHATIMENTS DE LA TOMBE



    Les causes du châtiment de la tombe

    et comment s’en préserver…



    Premièrement : Les causes du châtiment de la tombe



    On posa cette question au savant Ibn Al-Qayyim : Quelles sont les causes qui provoquent le châtiment de la tombe ? Il répondit en résumé :

    Les personnes châtiées dans la tombe le sont pour leur ignorance au sujet d’Allah, pour leur manquement à Ses recommandations et pour avoir commis des péchés. En effet, Allah ne châtie pas une âme reconnaissante, qui l’aime, obéit à ses ordres, et évite ses interdits. Celui qui met Allah en colère dans cette vie, sans qu’il ne se repente et meure dans cet état, aura un châtiment pendant l’isthme (barzakhl’intervalle entre la mort et le jour de la résurrection) selon le degré de la colère d’Allah. On trouvera parmi ceux-là des personnes ayant peu de péchés, d’autres en ayant beaucoup, d’autres qui les reconnaissent, et d’autres non.

    Abû Sa’îd rapporte que le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue- nous informa au sujet de personnes châtiées dans leur tombe : on trouve parmi eux ceux dont les ventres sont aussi gigantesques qu’une vaste demeure. Ceux-là ont emprunté le chemin de Pharaon et s’adonnaient à l’intérêt. On trouve aussi parmi eux ceux dont la bouche est ouverte alors qu’on les gave de charbons ardents jusqu’à ce qu’ils sortent de leurs derrières. Ceux-là dépensaient injustement le bien de l’orphelin. On trouve, aussi, parmi eux, des femmes accrochées par leurs seins. Celles-là étaient des fornicatrices. On trouve, aussi parmi eux ceux dont les côtes sont arrachées et qui se nourrissent de leur chair. Ceux-là étaient des médisants. On trouve parmi eux, ceux dont les ongles sont de cuivre avec lesquels ils se griffent le visage. Ceux-là altéraient l’honneur des autres.

    Le châtiment de la tombe est dû au péché du cœur, de la vue, de l’ouïe, de la bouche, de la langue, du ventre, du sexe, du toucher, des pieds, et de tout le corps. Sont concernés par ce châtiment le calomniateur, le menteur, le médisant, celui qui pratique le faux témoignage, celui qui accuse injustement les vertueux, celui qui crée le désordre, celui qui appelle à l’innovation, ceux qui construisent les mosquées sur les tombes sur lesquels ils allument des lampes et des bougies, ceux qui fraudent alors que pour eux-mêmes ils prennent la pleine mesure et lorsqu’ils mesurent pour les autres et échangent leurs produits, ils trichent.

    Sont concernés aussi les tyrans, les orgueilleux, ceux qui agissent par ostentation, celui qui dit sur Allah et son Prophète ce dont il n’a aucune science, celui qui parle sans réfléchir, celui qui s’adonne à l’intérêt, qui en donne, qui en écrit l’acte, qui y assiste et qui le rend licite, celui qui dispose injustement des biens de l’orphelin, celui qui est vorace de gains illicites comme la corruption entre autres, et celui qui dispose injustement des biens de son frère musulman, ou les biens de celui à qui on a garanti la sécurité, celui qui s’adonne aux boissons alcoolisées, le fornicateur, l’homosexuel, le voleur, le trompeur, le traître, l’imposteur, le perfide, et celui qui triche pour éviter les obligations d’Allah, et pour appliquer ses interdits, celui qui offense les musulmans et qui cherche à connaître leurs affaires personnelles, le dirigeant qui gouverne avec une loi autre que celle d’Allah, celui qui émet des fatwas sans se baser sur la loi d’Allah, celui qui aide à faire le péché et la transgression, celui qui tue l’âme sacrée, celui qui commet un sacrilège ou un polythéisme dans la Mosquée Sacrée, celui qui change le vrai sens et qui nie les noms d’Allah et ses attributs, celui qui préfère son opinion, son goût, et sa politique à la Sounna du Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue -, celle qui se lamente sur le mort et ceux qui l’écoutent, ceux qui écoutent et font de la musique qui est interdite par Allah et son Prophète (que la paix et la bénédiction d’Allah soient sur lui), ceux qui se moquent de gens par les gestes et la parole, ceux qui insultent les pieux prédécesseurs, ceux qui consultent les sorciers, les astrologues et les voyants en les interrogeant et en ajoutant foi à leurs paroles, celui que tu as essayé de faire revenir vers Allah en l’effrayant et en lui rappelant son Seigneur, mais sans que cela ne le fasse repentir, ni éloigner de ses péchés, alors que si tu l’effraies en citant une créature comme lui, il prend peur, se repent, et arrête ce qu’il pratiquait.

    De même, fera partie des châtiés dans leur tombe, ceux à qui on montre la voie en se basant sur la parole d’Allah et de son Prophète, sans qu’il accepte d’être guidé, et sans même s’en soucier, alors que si on lui rapporte la parole d’une personne dont il pense du bien, mais qui peut avoir raison comme avoir tort, il s’y accroche fermement et ne le contredit pas, celui qui lit le Coran sans que cela procure en lui le moindre effet, mais peut-être s’en sert-il comme gagne-pain. Par contre, lorsqu’il entend la lecture de Satan, et l’appel charmeur et ensorceleur de la fornication, et le soutien de l’hypocrisie, il prend du plaisir intérieurement, et y assiste.

    Aussi, celui dont la musique fait vibrer son cœur en souhaitant que le musicien ne se taise jamais, celui qui jure par Allah en mentant, alors que lorsqu’il jure par un saint, ou par la tête de son cheikh, ou son père, ou par la vie de celui qu’il aime et vénère parmi les créatures, il ne mentirait jamais quand bien même on le menacerait ou on le punirait, celui qui se vante de ses péchés notamment en compagnie de ses amis. Ce dernier est un Moujâhir celui qui commet ou divulgue ses péchés publiquement. Celui qui est grossier dans ses paroles, et qui est délaissé par les gens de peur de son mal et de sa grossièreté, celui qui retarde l’accomplissement de la prière jusqu’à la fin de son temps accordé, en la bâclant et en y invoquant que très peu Allah, celui qui ne verse pas la Zakât de son argent pour purifier son âme, celui qui n’accomplit pas le Pèlerinage alors qu’il en est capable, et celui qui n’accomplit pas ses devoirs alors qu’il en a la possibilité, celui qui ne s’abstient pas de transgresser dans son regard, son parler, sa nourriture, et ses allées et venues, celui qui ne se soucie pas de quelle façon il a obtenu son argent, licitement ou illicitement, celui qui ne visite pas sa famille, celui qui ne fait pas miséricorde au pauvre, à la veuve, à l’orphelin, aux animaux. Il repousse l’orphelin, et n’encourage point à nourrir le pauvre, et face aux gens, il est plein d’ostentation ; il refuse d’aider les gens dans le besoin, s’occupe des défauts des autres et délaisse les siens, s’occupe des péchés des autres et délaisse les siens.

    Tous ceux-là et leurs semblables sont châtiés dans leur tombe à cause de ces infractions selon le degré de pratique et de l’importance du péché, sauf s’ils se repentent de leurs péchés ou si Allah leur accorde Sa Miséricorde.

    Comme la plupart des gens ont un tel comportement, il est logique que la plupart des morts soient châtiés dans leur tombe, et très peu en échappent. Les tombes sont de terre en apparence, mais elles sont en réalité malheur et châtiment. Elles sont de terre, de pierres bâties, et très bien décorées en apparence, alors qu’à l’intérieur elles sont une descente aux enfers, un calvaire, elles bouillent de regret comme pourrait bouillir le contenu d’une marmite.

    Par Allah ! La mort exhorte bel et bien les gens en ne leur laissant aucun doute sur sa venue. Elle leur dit : « Ô ceux qui ont peuplé et exploité la vie d’ici-bas, vous avez, certes, construit, peuplé et exploité une demeure qui vous est inévitablement provisoire, et vous avez démoli une demeure vers laquelle vous serez inévitablement transportés. Vous avez peuplé et exploité des demeures dont la stabilité et le confort sont éphémères, et vous avez démoli les seules vraies demeures que vous possédiez (dans l’au-delà). Cette demeure-ci est celle de la concurrence dans les bonnes œuvres, de la mise en pratique d’actes de bien, et de la semence de fruits futurs. Alors que l’autre demeure est celle qui sert de leçon, soit un jardin parmi les innombrables jardins du paradis, soit un abîme parmi les abîmes de l’enfer. »




    Deuxièmement : Comment se préserver du châtiment de la tombe ?


    Une solution pour éviter ce qui entraîne le châtiment de la tombe est de méditer un instant pour Allah avant de dormir. Il est bon de faire un examen de conscience sur ce qui a été perdu et acquis durant la journée, pour ensuite renouveler son repentir vers Allah. Celui qui le fait dormira avec ce repentir, en projetant résolument de ne plus refaire ce péché en se réveillant. Il faut faire cela toutes les nuits, car si cette personne meurt cette nuit-là alors elle meurt avec son repentir, et si elle se réveille, elle se réveille en voulant accomplir de bonnes œuvres, heureuse du prolongement de sa vie, en se remettant à Allah, en sachant ce qu’elle a manqué comme bonnes œuvres. Il n’y a pas meilleur que ce sommeil pour le serviteur, notamment s’il s’accompagne du dhikr (rappel d’Allah) et de l’accomplissement des actes conseillés tirés de la Sounna avant de dormir. En effet, Allah facilitera cet acte pour celui à qui Il veut le bien, et il n’y a de pouvoir et de puissance qu’en Allah.

    Ce qui est utile de citer à ce sujet, le hadith rapporté par Ibnû hibbâne dans son recueil authentique, d’après Abû Hurayrah, d’après le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - qui dit : « Lorsque la dépouille est introduite dans sa tombe, elle entend le bruit des pas des personnes (venues assister à son enterrement) qui s’éloignent. Si cette personne était croyante la prière sera au niveau de sa tête, le jeûne à sa droite, l’aumône légale à sa gauche, et l’application de bonnes œuvres parmi lesquelles l’aumône, le fait de consolider le lien de parenté, la bonté et la bienfaisance envers les gens à ses pieds. Ensuite, on viendra près de sa tête, et la prière lui dira : « il y a auprès de moi une entrée », puis on viendra à sa droite et le jeûne lui dira : « il y a auprès de moi une entrée », puis on viendra à sa gauche et l’aumône légale lui dira : « il y a auprès de moi une entrée », puis on viendra au niveau de ses pieds et l’aumône, le fait de consolider le lien de parenté, la bonté et la bienfaisance envers les gens lui diront : « il y a auprès de nous une entrée. » On lui dira ensuite : « assieds-toi », c’est alors qu’il s’assit et à cet instant où le soleil lui sera représenté au moment de son coucher, on lui demandera : « vois-tu cet homme qui a été envoyé parmi vous, que dis-tu de lui ? Et que témoignes-tu de lui ? » Il dira : « laissez-moi jusqu’à ce que je prie ? » Ils lui rétorquèrent : « tu pourras le faire ensuite, mais réponds-nous à quoi nous t’avons interrogé : vois-tu cet homme qui a été envoyé parmi vous, que dis-tu de lui ? Et que témoignes-tu de lui ? » Il répondra : « je témoigne que Muhammad est le Messager d’Allah, et qu’il est venu avec la vérité de la part de son Seigneur. » On lui dira alors : « tu as vécu en croyant à cela, tu es mort en cette situation, et tu ressusciteras en cet état, si Allah le veut. » Ensuite, on lui ouvrira une des portes du paradis et on lui dira : « ceci est ta demeure au paradis, et tout ce qu’Allah a préparé pour toi. » Dès lors sa joie et son envie redoubleront. Ensuite, on lui ouvrira une des portes de l’enfer, et on lui dira : « ceci était ta demeure en enfer, et tout ce qu’Allah aurait préparé pour toi si tu lui avais désobéi. » Dès lors sa joie et son envie redoubleront. Ensuite, on élargira sa tombe de soixante-dix coudées, on l’illuminera, et son corps retournera d’où il a commencé (la terre), et son âme sera trempée dans un doux parfum provenant d’un oiseau qui se suspend sur les branches des arbres du paradis. » Enfin le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - dit : « Ceci fait référence à la parole d’Allah :

    « Allah affermit les croyants par une parole ferme, dans la vie présente et dans l’au-delà… »(Ibrahîm v.27)

    Ô Seigneur ! Fais de nos tombes et de celles de nos frères musulmans, des jardins parmi ceux que l’on trouve au Paradis, et évite-nous toutes les épreuves, apparentes et cachées, Ô Toi le Généreux ! Et que la prière et la bénédiction d’Allah soient sur Ton serviteur, et Ton Messager Muhammad, sur sa famille, et sur tous ses compagnons.
    Dernière modification par personne ; 15/08/2011 à 06h01.
    les gens se divisent en 2 categories:
    men a6zzahoum Allah bil islam
    wa men adhalahoum bil koufri wal a3ciane.

  7. #7
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    220

    Par défaut

    SALAM

    LA VIE APRES LA MORT !

    La question de savoir s’il existe une vie après la mort n’est pas du ressort de la science, dans la mesure où la science se préoccupe uniquement de classifier et d’analyser des données sensorielles. En outre, l’homme ne s’occupe de recherche scientifique, au sens moderne, que depuis quelques siècles, alors qu’il connaît le concept de la vie après la mort depuis des temps immémoriaux. Tous les prophètes envoyés par Dieu ont appelé leurs peuples à adorer Dieu et à croire en la vie après la mort. Ils insistèrent tant sur cette croyance que le moindre doute à ce sujet signifiait nier l’existence de Dieu et rendait toutes les autres croyances sans fondement. Le fait même que tous les prophètes, envoyés par Dieu, aient traité cette question métaphysique avec autant de confiance et d’unanimité, à des milliers d’années de distance les uns des autres, tend à prouver que la source de leur connaissance de la vie après la mort, telle qu’ils la proclament tous, est la même, c’est-à-dire la révélation Divine. Nous savons aussi que ces problèmes étaient très contestés par leurs peuples et tout particulièrement sur la question de la vie éternelle car les gens pensaient que cela ne pouvait exister. En dépit de cette opposition, les prophètes conquirent, quand même, une multitude d’adeptes sincères. La question est de savoir ce qui amena ces adeptes à renoncer aux croyances établies, aux traditions et aux coutumes de leurs ancêtres, au risque de s’aliéner leur propre communauté. La réponse est simple: Ils firent appel à leur raison et à leur cœur et comprirent où était la vérité. Ont-ils perçu la vérité par leur conscience perceptive? Certainement pas, puisqu’il est impossible d’exprimer la vie après la mort. En réalité, Dieu a pourvu l’homme d’une conscience rationnelle, esthétique et morale en plus de sa conscience perceptive. Cette conscience guide l’homme au milieu de réalités qui ne peuvent être vérifiées par le sens. C’est pour cette raison que les prophètes lorsqu’ils appellent les hommes à croire en Dieu et à l’existence d’une vie après la mort, font appel à la conscience esthétique, morale et rationnelle de l’homme. Ainsi par exemple, lorsque les idolâtres de la Mecque niaient jusqu’à la possibilité d’une vie après la mort, le Coran démontra la faiblesse de leur position par des arguments logiques et rationnels: “Il pensa donner un exemple de Notre incapacité, oubliant sa propre création, et dit: Qui fait revivre les ossements une fois réduits en poussière? Dis: Celui qui les a créés une première fois les fera revivre et il se connaît parfaitement en toute création. Lui qui a fait pour vous du feu à partir des arbres verts et voilà que c’est de ce feu que vous allumez (vos brasiers). Celui qui a créé les cieux et la terre, serait-Il incapable de créer leur pareil? Bien sûr que si! Et Il est Le Créateur par excellence et L’Omniscient.” (S. 36, V. 78-81) Ailleurs, le Coran dit clairement que les incroyants n’ont pas d’arguments solides pour nier la vie après la mort, que cela est basé sur des conjectures: “Ils disent: Il ne s’agit que de notre vie ici-bas. Nous mourons et nous venons à la vie et seul le temps qui passe nous fait périr. Ils n’ont de cela aucune science mais ne font que conjecturer. Quand on leur récite nos versets bien clairs leur seul argument est de dire: Faites venir nos ancêtres si ce que vous dites est vrai” (S. 45, V. 24-25). Dieu ressuscitera tous les morts. Mais Dieu décide du déroulement des événements. un jour certain viendra où l’univers sera entièrement anéanti, après quoi les morts seront ressuscités pour comparaître devant Dieu. Ce jour sera le commencement de la vie éternelle, et ce jour là chacun sera récompensé par Dieu selon ses bonnes ou mauvaises actions. L’explication donnée par le Coran à propos de la vie après la mort correspond à ce que notre simple conscience morale d’homme réclame. En réalité, si la vie après la mort n’existait pas, la croyance en Dieu, elle même, devient inutile, car, si l’on croit malgré tout en Dieu, il s’agirait alors d’un Dieu injuste et indifférent: après avoir créé l’homme, Il se désintéresserait du destin de celui-ci! Les criminels et les innocents connaitraient-ils le même sort? Or Dieu est juste. Il punit les tyrans dont les crimes sont innombrables: Ceux qui ont tué des centaines de personnes innocentes, corrompu leur société, réduit en esclavage nombre de gens afin de satisfaire leurs passions etc...Et grande sera la récompense des croyants. La durée de la vie humaine est courte et ce monde physique n’est pas éternel; punir ou récompenser équitablement les mauvaises ou les bonnes actions n’est pas possible dans cette vie, où tout est périssable. Le Coran insiste beaucoup sur le fait que le Jour du Jugement doit venir et que Dieu décidera du destin de chaque âme en fonction de ses actions: “Ceux qui ont mécru dirent: L’Heure ne nous viendra pas, Dis: Oh que si, par mon Seigneur! Elle vous viendra, (par) Lui qui connait l’Inconnu! Rien ne Lui échappe dans les cieux et sur terre, pas même le poids d’un grain de poussière (d’un atome). Il n’est rien de plus petit ou de plus grand qui ne soit mentionné dans un Livre bien clair.” “Afin qu’Il récompense ceux qui auront cru et fait les bonnes ouvres. Pour ceux-là il y aura une absolution et des biens généreux.” “Ceux qui auront tout fait pour mettre Nos versets en défaut, ceux-là auront des tourments faits de supplices répugnants et douloureux.” (S. 34, V. 3-5) C’est le jour où les attributs de Justice et de Miséricorde de Dieu se manifesteront pleinement. Dieu sera miséricordieux envers ceux qui ont souffert pour Lui sur terre, car ils croyaient au bonheur éternel après la mort. Mais quant à ceux qui auront abusé de la générosité divine sans se soucier de l’au-delà, ils seront dans un état pitoyable. Le Coran fait la comparaison. “Est-ce que celui à qui Nous avons promis une bonne chose (le Paradis) et qu’il va sûrement trouver est similaire à celui à qui Nous avons accordé la jouissance de la vie ici-bas et qui sera ensuite, le jour de la résurrection, de ceux qu’on traînera (au châtiment)?” (S.28, V. 61) Le Coran dit également que la vie terrestre est une préparation à la vie éternelle. Mais ceux qui la nient sont esclaves de leurs passions et de leurs désirs, et se moquent des personnes vertueuses et croyantes. Ces personnes ne réalisent leur sottise qu’à l’heure de leur mort et désirent alors que leur soit laissée une dernière chance sur terre, mais en vain.


    L’état lamentable dans lequel ils se trouvent à l’heure de la mort, l’horreur du Jour du Jugement et le bonheur éternel promis aux croyants sincères sont merveilleusement décrits dans les versets suivants du Livre Sacré: “Dis: Seigneur! Si jamais Tu me montres ce qui leur est promis, alors Seigneur, ne me place pas parmi les gens injustes!Nous sommes parfaitement capable de te montrer ce que Nous leur promettons. Oppose à la malveillance la manière la plus douce. Nous savons parfaitement ce qu’ils décrivent. Et dis: Seigneur! Je me mets sous Ta protection contre les les incitations des démons. Et je cherche, Seigneur, Ta protection contre leur présence auprès de moi! Jusqu’à ce que la mort vienne à l’un d’eux. Il dit alors: Seigneur! retournez-moi (à la vie). Peut-être que je ferai quelque bonne œuvre de ce que j’ai laissé. Oh que non! Ce n’est là qu’une vaine parole qu’il prononce et derrière eux se trouve un barrage jusqu’au jour où ils seront ressuscités. Lorsqu’on soufflera dans la Trompe, ce jour-là il n’y aura plus entre eux aucun lien de parenté et ils ne s’interrogeront pas entre eux. Ceux dont les œuvres pèseront lourds, ceux-là sont les bienheureux. Ceux dont les œuvres seront légères, seront ceux qui ont ruiné leur propre âme et qui s’éterniseront en Enfer. Les flammes leur lèchent le visage et leurs lèvres s’y retroussent, découvrant leurs dents.” (S. 23, V. 93-104) La foi en la vie éternelle ne garantit pas seulement la réussite dans l’Au-delà, elle donne la paix et le bonheur à ce monde en rendant les individus plus responsables et plus consciencieux dans toutes leurs actions. Voyez la population de l’Arabie, avant la Révélation: le jeu, la boisson, les querelles entre tribus, les pillages et les meurtres étaient leurs principaux traits de caractère tant qu’ils ne croyaient pas en la vie éternelle. Dès qu’ils eurent accepté de croire en un Dieu Unique et en la Vie éternelle, ils devinrent la nation la plus disciplinée au monde. Ils abandonnèrent leurs vices, s’entraidèrent lorsqu’ils étaient dans le besoin et réglèrent leurs disputes avec justice et équité. De même, la négation de la Vie éternelle a des conséquences sur l’Au-delà tout comme dans ce bas monde. Lorsqu’une nation entière la nie, toutes sortes de maux et dépravations apparaissent dans la société et finissent par la détruire. Le Coran parle de la fin terrible des `Ad, des Thamoud et du Pharaon en détail: “Les Thamoud et les `Ad n’ont pas cru au Jugement. Les Thamoud ont été anéantis par la foudre. Les `Ad ont été anéantis par un vent mugissant et impétueux que Dieu a utilisé entre eux pour tout dévaster durant sept nuits et huit jours. Tu aurais vu alors ce peuple renversé par terre comme des troncs évidés de palmiers. En aperçois-tu le moindre vestige? Pharaon, ceux qui vécurent avant lui et les cités renversées commirent des fautes: Ils désobéirent au Prophète de leur Seigneur et Dieu les emporta avec une force irrésistible, lorsque l’eau déborda, nous vous avons portés sur le vaisseau (l’Arche de Noé), afin que ceci devienne pour vous un rappel et qu’une oreille attentive le retienne.” “Lorsqu’on sonnera une fois la trompette; lorsque la terre et les montages seront emportées et pulvérisées d’un seul coup, alors ce jour-là la terreur inéluctable surviendra, le ciel se fendra et restera béant ce jour-là. Celui qui recevra son livre dans la main droite dira: Voici...Lisez mon livre! Je savais que j’y trouverais mon Jugement. Il jouira d’une vie agréable dans un jardin situé très haut et dont les fruits sont à la portée de la main. Mangez et buvez en paix en récompense de ce que vous avez accompli dans les jours passés.” “Mais celui qui recevra son livre dans la main gauche dira: Malheur à moi!...Si on ne m’avait pas remis mon livre, je ne connaîtrais pas mon Jugement! Hélas!... Si seulement cette mort était définitive! Ma fortune ne m’a servi à rien et ma force a disparu!” (S. 69, V. 4-39) Voici donc des raisons très convaincantes de croire en la Vie éternelle. Premièrement, tous les Prophètes envoyés par Dieu ont appelé à y croire. Deuxièmement, toute société humaine bâtie sur le principe de cette croyance est une société idéale et paisible, débarrassée de tous les maux sociaux et moraux. Troisièmement, l’histoire témoigne du fait que chaque fois que cette croyance a été rejetée par une communauté, malgré les avertissements répétées du Prophète, la communauté toute entière a été punie par Dieu dans ce monde. Quatrièmement, ses facultés morales, esthétiques et rationnelles font que l’homme est en mesure d’admettre la possibilité de l’existence de la vie après la mort. Cinquièmement, les attributs divins de Miséricorde et de Justice n’ont aucun sens s’il n’y a pas de vie après la mort .__________________
    les gens se divisent en 2 categories:
    men a6zzahoum Allah bil islam
    wa men adhalahoum bil koufri wal a3ciane.

  8. #8
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    220

    Par défaut

    SALAM

    Comment se préserver du châtiment de la tombe ?


    Le très grand savant Ibnul-Qayyim a dit : les moyens qui préservent du châtiment de la tombe sont de deux ordres : synthétique et générale. Nous transcrivons ses paroles en la résumant quelque peu.

    Les moyens synthétiques sont : éviter ce qui entraîne le châtiment de la tombe, et parmi les causes les plus bénéfiques est de s‘asseoir un instant pour Allah avant de dormir, et de faire un examen de conscience sur ce qui a été perdu et gagné durant cette journée, pour ensuite renouveler son repentir vers Allah. Celui qui le fait dormira avec ce repentir, en projetant résolument de ne plus refaire ce péché en se réveillant. Il faut faire cela toutes les nuits, car si cette personne meurt cette nuit-là alors elle meurt avec son repentir, par contre si elle se réveille, elle se réveille alors en voulant accomplir de bonnes œuvres, et heureuse du prolongement de sa durée de vie, en se remettant à Allah, et en sachant ce qu’elle a manqué (comme bonnes œuvres). Il n’y a pas meilleur que ce sommeil pour le serviteur, notamment s’il accompagne cela avec le dhikr (rappel d’Allah) et l’accomplissement des actes conseillés rapportés par le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - avant de dormir, jusqu’à ce qu’il s’endorme. En effet, Allah facilitera cet acte pour celui auquel Il veut le bien, et il n’y a de pouvoir et de puissance qu’en Allah.

    Nous allons citer des hadiths du Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - au sujet de la préservation du châtiment de la tombe :

    Il est rapporté dans le Sahih Muslim d’après Salmân Al-Fârissî qui dit : j’ai entendu le Messager d’Allah – qu’Allah prie sur lui et le salue - dire :

    « Surveiller (Ar-ribât) jour et nuit vaut mieux que le jeûne et la prière de la nuit durant un mois, et s’il meurt en faisant cela, il sera perpétuellement récompensé pour les œuvres qu’il accomplissait, et sera pourvu continuellement de ses biens, et sera préservé de l’épreuve (le châtiment de la tombe) ».
    Ar-ribât est le fait de surveiller et garder les frontières contre l’intrusion des mécréants. La signification des frontières (Athaghr) est tout endroit où la crainte et l’intimidation sont de mise entre ses habitants et leurs ennemis. Le mérite de cette surveillance est immense, et sa récompense est grande, et la meilleur des surveillance est celle où la crainte et l’intimidation est la plus forte.

    Également, parmi ce qui préserve du châtiment de la tombe, est ce qu’on comprend du hadith rapporté par Nassâï, d’après un homme d’entre les compagnons du Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - qui dit : un homme a dit : « pourquoi les croyants goûtent-ils tous à l’épreuve de la tombe sauf le martyr ?» Le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - répondit :

    « L’éclat des épées au dessus de sa tête lui est largement suffisant comme épreuve » ».
    At-Tirmidhî et Ibnû Mâjah rapportent, entre autres, avec une chaîne de transmission authentique, d’après Al-Miqdâm Ibnû Ma’d Yakrib, d’après le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - qui dit :

    « Six particularités sont attribuées au martyr auprès d’Allah : il sera pardonné lors du premier jet de son sang, on lui fera voir sa place au Paradis, il sera préservé du châtiment de la tombe, il ne sera point affligé lors de la grande terreur, il sera orné de la parure de la foi, on le mariera avec les houris aux grands et beaux yeux, et il sera intercesseur pour soixante-dix personnes de son proche entourage ».
    Cette version est celle de Ibnû Mâjah. Celle de Tirmidhî est :

    « On décorera sa tête de la couronne de la dignité, son rubis est meilleur que la vie d’ici-bas et tout ce qu’elle comporte, on le mariera avec soixante-douze femmes parmi les houris aux grands et beaux yeux, et il sera intercesseur pour soixante-dix personnes de son proche entourage ».
    Ceci est un des bienfaits du jihâd dans le sentier d’Allah et le fait de mourir en martyr.

    Ce qui est rapporté, également, au sujet de ce qui préserve du châtiment de la tombe : ce qui a été authentifié par Abû dâwûd, Tirmidhî, Ibnû Mâjah, et Nassâï, d’après Abû Hurayrah, d’après le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - qui dit :

    « Une sourate du Coran, qui comptabilise trente versets, vient en intercesseur pour celui qui la lit jusqu’à ce qu’il soit pardonné ».
    Ce hadith prouve, ainsi que tout ce qui est rapporté comme paroles avec la même signification, pour celui qui observe strictement la lecture de la sourate Al-Mulk (la royauté), avec assiduité, et met en œuvre ce en quoi elle invite, sera préservé du châtiment de la tombe.

    Ce qui a été rapporté également, au sujet de ce qui préserve du châtiment de la tombe, le hadith authentique d’après le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - qui dit :

    « Celui qui meurt à la suite d’un mal de ventre ne sera point châtié dans sa tombe » (Rapporté par Tirmidhî).

    Ce hadith suppose qu’il faut, pour celui qui est touché par une maladie au ventre, patienter, sans s’inquiéter, et espérer la récompense d’Allah. Son entourage se doit aussi de le faire patienter en l’espoir de la récompense.

    Ce qui a été rapporté également, au sujet de ce qui préserve du châtiment de la tombe, ce qui a été rapporté par l’imam Ahmad, entre autres, d’après le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - qui dit :

    « Il n’y a pas un musulman qui meurt le jour ou la nuit du vendredi, sans qu’il soit préservé par Allah des tourments de la tombe ».
    Ceci est une grâce exclusive d’Allah, et un accord de sa part pour une belle fin de vie.

    Ensuite, ce qui est utile de citer dans ce chapitre, le hadith rapporté par Ibnû hibbâne dans son recueil authentique, d’après Abû Hurayrah, d’après le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - qui dit :

    « Lorsque la dépouille est introduite dans sa tombe, elle entend le claquement des chaussures de ceux qui retournent (de l’enterrement). Si cette personne était croyante la prière sera au niveau de sa tête, et le jeûne à sa droite, l’aumône légale à sa gauche, et l’application des bonnes œuvres parmi lesquelles l’aumône, le fait de consolider le lien de parenté, le bien et la bienfaisance envers les gens, à ses pieds. Ensuite, on viendra près de sa tête, et la prière dira : il y a auprès de moi une ouverture, puis on viendra à sa droite, et le jeûne lui dira : il y a auprès de moi une ouverture, puis on viendra à sa gauche, et l’aumône légale lui dira : il y a auprès de moi une ouverture, puis on viendra au niveau de ses pieds, et l’aumône, le fait de consolider le lien de parenté, le bien et la bienfaisance envers les gens lui diront : il y a auprès de nous une ouverture. On lui dira, ensuite : assieds-toi, c’est alors qu’il s’assit et à cet instant où le soleil lui sera représenté au moment de son coucher, on lui demandera : vois-tu cet homme qui a été envoyé parmi vous, que dis-tu de lui ? Et que témoignes-tu de lui ? Il dira : laissez-moi jusqu’à ce que je prie ? Ils lui rétorquèrent : tu pourras le faire ensuite, mais réponds-nous à quoi nous t’avons interrogé : vois-tu cet homme qui a été envoyé parmi vous, que dis-tu de lui ? Et que témoignes-tu de lui ? Il répondra : j’atteste que Muhammad est le Messager d’Allah, et qu’il est venu avec la vérité de la part de son Seigneur. On lui dira alors : tu as vécu en croyant à cela, et tu es mort en cette situation, et tu ressusciteras en cet état, si Allah le veut. Ensuite, on lui ouvrira une des portes du paradis, et on lui dira : ceci est ta demeure au paradis, et tout ce qu’Allah a préparé pour toi, dès lors sa joie et son envie redoubleront. Ensuite, on lui ouvrira une des portes de l’enfer, et on lui dira : ceci est ta demeure en enfer, et tout ce qu’Allah aurait préparé pour toi si tu lui avais désobéi, dès lors sa joie et son envie redoubleront. Ensuite, on agrandira sa tombe de soixante-dix coudées, et on l’illuminera, et son corps retournera d’où il a commencé (la terre), et son âme sera trempée dans un doux parfum provenant d’un oiseau qui se suspend sur les branches des arbres du paradis ».
    Enfin le Prophète – qu’Allah prie sur lui et le salue - dit : « Ceci fait référence à la parole d’Allah :

    « Allah affermit les croyants par une parole ferme, dans la vie présente et dans l’au-delà… »
    (Ibrahîm v.27) etc.



    Ô Seigneur ! Fais de nos tombes et de celles de nos frères musulmans, des jardins parmi ceux que l’on trouve au paradis, et évite-nous toutes les épreuves apparentes et cachées, Ô Toi le Généreux ! Et que la prière et la bénédiction d’Allah soient sur Ton serviteur, et Ton messager, Muhammad, sur sa famille, et sur tous ses compagnons, amin.





    1.Écrit par le l’imam Ibnul-Qayyim Al-Jawzy
    2.Traduit de l’arabe par l’association Aux Sources de l’Islam.
    .
    les gens se divisent en 2 categories:
    men a6zzahoum Allah bil islam
    wa men adhalahoum bil koufri wal a3ciane.

  9. #9
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    220

    Par défaut

    SALAM

    la prière mortuaire

    Tout musulman aspire à une récompense, mort ou vivant !




    Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit :

    « Celui qui suit le convoi funèbre d’un défunt musulman avec foi et comptant sur la récompense divine, qui assiste à la prière et à l'inhumation, retourne avec une récompense valant deux qirates. Chaque qirate ayant la grandeur de la montagne d'Ouhoud. S'il assiste uniquement à la prière sans assister à l'enterrement, il obtiendra un seul qirate. » (Rapporté par Al Boukhâry)

    Ibn Omar –qu’Allah l’agrée- disait :« Nous avons gaspillé un nombre conséquent de qirates ! »



    le second concerne la récompense du défunt: Le Prophète (paix et bénédictions d’Allah sur lui) a dit : «

    Il n’y a pas de défunt musulman sur lequel prie un nombre de quarante personnes qui n’associent rien à Allah sans qu’Allah ne leur accorde le pouvoir d’intercéder pour ce défunt (pour qu’il entre au Paradis). » (Rapporté par Mouslim)
    les gens se divisent en 2 categories:
    men a6zzahoum Allah bil islam
    wa men adhalahoum bil koufri wal a3ciane.

Discussions similaires

  1. Réponses: 2
    Dernier message: 09/04/2010, 19h30
  2. L'Afrique émergente, rêve ou réalité ?
    Par kredence dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 0
    Dernier message: 31/03/2010, 16h24
  3. caricature de la réalité israelo-egyptienne
    Par 13NRV dans le forum Le Café
    Réponses: 0
    Dernier message: 13/12/2009, 12h37
  4. Algerie-Egypte et la realite (video)
    Par kredence dans le forum Le Café
    Réponses: 1
    Dernier message: 10/12/2009, 09h52
  5. science-fiction et réalité
    Par daldali dans le forum Sciences
    Réponses: 13
    Dernier message: 10/10/2008, 23h15

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •