Selon Abouddarda' (DAS), le messager de Dieu a dit : « Celui qui prend une route à la recherche d'une science, Dieu lui facilite une voie vers le Paradis. Les Anges abaissent leurs ailes (par humilité) devant le chercheur de science en signe de satisfaction de ce qu'il a fait. Tout les habitants des cieux et de la terre, jusqu'aux poissons dans l'eau prient pour l'absolution du savant. La supériorité du savant par rapport au dévot est égale à la supériorité de la lune par rapport à l'ensemble des étoiles. Les savants sont les héritiers des prophètes. Or les prophètes n'ont laissé en héritage ni dinâr, ni dirham mais ils ont laissé la science. Celui qui la recueille a recueilli une part énorme ».

Rapporté par Abou Dawûd