Page 2 sur 4 PremièrePremière 1234 DernièreDernière
Affichage des résultats 11 à 20 sur 35

Discussion: Ecrivains inconnus

  1. #11
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2011
    Messages
    144

    Par défaut

    René Guénon, très grand métaphisicien des temps modernes, il a été considéré comme un Chikh et c'est dur de l'être pour une mentalité occidentale, il avait une connaissance des choses qui allait à l'essentiel et connaissait la profondeur de l'islam et du coran comme peu d'imams l'ont.
    Un grand homme de l'occident qui telle une perle enrobée de crasse s'est vue briller de mille feux au contact du soleil d'orient et que les occidentaux ont essayé de minimiser très souvent et d'empêcher et contre-carrer ses écrits.
    Il a une façon d'écrire des plus claires et strictes qui soit mais il faut un esprit habitué à ce genre d'écriture pour profiter pleinement du sens de ses textes.
    "On m'avait dit que Dieu était partout...J'avais oublié de regarder en moi..."

  2. #12
    Membre F.A.M. Avatar de yasmi
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    ICI
    Messages
    11 815

    Par défaut

    Merci Ahmed pour le partage. d'autant que j'ai jamais lu quoique se soit concernant l'ésotérisme.
    NOT IN MY NAME.

  3. #13
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut

    ce n est peut etre pas par lui qu il faut commencer
    un peu hardu surtout qu il touche a toutes les traditions
    la crise du monde moderne est un constat sur notre epoque tres interessant
    je dois avoir un lien quequ part pour le tel si tu a envie
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

  4. #14
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2011
    Messages
    144

    Par défaut

    ce n est peut etre pas par lui qu il faut commencer
    un peu hardu
    Je te rejoins là, c'est un peu dur à comprendre le sens profond de son texte si on n'est pas habitué à ce genre-là, comme je le précisais, mais je ne vois pas avec qui commencer, les philosophes (pour simplifier) bons et simples à comprendre je n'en connais pas mais je sais qu'il y en a.
    Pour ma part je suis un fan inconditionnel de ce grand homme.
    Dernière modification par Electron ; 24/12/2011 à 20h38.
    "On m'avait dit que Dieu était partout...J'avais oublié de regarder en moi..."

  5. #15
    Membre F.A.M. Avatar de yasmi
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    ICI
    Messages
    11 815

    Par défaut

    Pour ma part j'ai lu le philosophe autodidacte de Ibn Tufayl.
    Faut être concentrer pour le lire, mais çà été plaisant de le lire.
    NOT IN MY NAME.

  6. #16
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut

    Houfani, Zehira



    (M’kira, Algérie, le 16 septembre 1952 - ) Journaliste, essayiste, romancière et nouvelliste, Zehira Berfas Houfani est née dans un petit village Kabyle d’Algérie. En 1957, suite à l’arrestation de son père, militant pour l’indépendance de l’Algérie, sa famille a dû s’installer à Alger. Marquée par la guerre de libération qui opposa l’Algérie à la France coloniale, et forte de l’euphorie et du mouvement dédié au valeurs humaines qui s’ensuivirent, l’auteure se forge une conviction et une passion pour l’écrit et les communications, consolidées par les études indépendantes qu’elle a alors accomplies.

    À l’occasion du 8 mars 1974, elle expose ses poèmes, dont Afrique, réveille-toi !, publié dans la presse nationale. Quelques années plus tard, lors de la révolte d’octobre 1988 et de la répression qui a suivi, elle se consacre essentiellement au journalisme et à la littérature, publiant plusieurs nouvelles dans des revues algériennes, françaises et canadiennes. De plus, elle a participé à plusieurs émissions sur la littérature féminine sur les ondes de la Radio publique de langue française. Son premier roman, L’imcomprise, a été publié par l’Entreprise nationale du livre (Algérie) en 1989.

    Zehira Berfas Houfani s’est installée au Canada en 1994. Sous le pseudonyme de Yasmine Nedjar, elle a signé plusieurs textes dans la presse canadienne – tels Conjonctures, Virages, Alternatives, Le Devoir, Le Droit, La Presse et Le Soleil – notamment sur la notion de solidarité internationale, ainsi que sur les différents aspects de la tragédie algérienne.

    Zehira Berfas Houfani est membre de l’Association des auteures et auteur de l’Ontario français et l’Union des écrivaines et des écrivains québécois.

    GL

    Oeuvres
    • L'incomprise (1989)
    Zehira Houfani-Berfas, L'incomprise, Alger : ENAL, 1989, 140 p..
    • Jenan, la condamnée d'Al-Mansour (2008)
    Zehira Houfani, Jenan, la condamnée d'Al-Mansour, Montréal : Lux, 2008, 158 p. ; 21 cm.
    ISBN : 978-2-89596-067-6
    • Lettre d'une musulmane aux Nord-Américaines (2002)
    Zehira Houfani-Berfas, Lettre d'une musulmane aux Nord-Américaines, Montréal : Éditions Écosociété, 2002, 148 p. ; 19 cm.
    ISBN : 2-921561-80-8 (br.)
    • Les pirates du désert (1986)
    Zehira Houfani-Berfas, Les pirates du désert, Alger : ENAL, 1986, 135 p..
    • Le portrait du disparu (1986)
    Zehira Houfani-Berfas, Le portrait du disparu, Alger : ENAL, 1986, 74 p..
    Dernière modification par dahmane1 ; 25/12/2011 à 11h38.
    إذا مرت الأيام و لم تروني ، فأنا بينكم فتذكروني
    و إذا غبت عنكم و طال غيابي
    فاعلموا أني بحاجة للدعاء فادعوا لي

  7. #17
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    mai 2011
    Messages
    1 792

    Par défaut

    Mohammed Ould Cheikh !
    MED OULD CHEIKH

    Mohammed Ould Cheikh, un romancier algérien des années trente face à l’assimilation, «Myriem dans les palmes », un roman de Mohammed Ould Cheikh, Oran, Centre de Recherche et d’Information Documentaire en Sciences Sociales et Humaines, coll. Études et recherches, 1983, 46 p.

    C'est l'histoire d'un peuple longtemps persécuté par les tyrans barbaresques et l'idylle de deux jeunes algériens du vingtième siècle : un arabe évolué et une française...

    Malgré les préjugés des races, l'amitié les rapproches ... et l'amour les unit.





    Myriem dans les palmes
    (Roman) - OPU, Alger, 1985

    Info Soir 17 janvier 2005
    Un précurseur du roman algérien

    Il y a 67 ans disparaissait l’un des précurseurs du roman algérien d’expression française.

    Mohamed Ould Cheikh, décédé le 21 janvier 1938 à l’âge de 32 ans, à Oran, est l’auteur du roman Myriam dans les Palmes, publié en 1936. Il est né le 23 février 1906 à Béchar, où il accomplit son cycle d’études primaires à l’actuelle école Taleb-Abdellah. Il entame ensuite des études secondaires dans un lycée d’Oran. Supportant mal le climat humide de cette ville côtière, il regagne Béchar où l’air sec lui convient.
    A cause de ses problèmes de santé, Mohamed Ould Cheikh interrompt ses études dès la fin de la première année secondaire. A Béchar, il continue sa formation intellectuelle en autodidacte, en lisant un nombre très important d’ouvrages, de romans et autres manuscrits, et en côtoyant de nombreuses personnalités du cru au fait des sciences et de la littérature ainsi que des étrangers de passage dans la région. Admirateur de la modernité, il reste cependant fermement attaché à ses origines culturelles et religieuses, aux coutumes et traditions du peuple algérien ; la plupart de ses écrits sont révélateurs de son époque et de sa société, auxquelles il est profondément attaché.
    Mohamed Ould Cheikh se fait connaître en tant qu’auteur talentueux dès 1924, année ou il publie sa première nouvelle, Razzia au désert, suivie de Crépuscule de l’Islam. Entre 1925 et 1928, il écrit deux autres nouvelles, Mektoub et El-Metnan. Toutes ces nouvelles et l'ensemble des écrits de l’auteur sont édités à Oran.
    En poésie, Mohamed Ould Cheikh écrit huit recueils dont Le Bal masqué (publié en 1924), Joies funèbres, La Délaissée, en plus du roman La Souffrance secrète. Ces poèmes seront publiés, de 1924 à 1930, dans la revue Oran dirigée par Alfred Gazes et par les éditions Plazza à Oran.
    En 1937, une année avant sa mort, l’auteur s’intéressera au théâtre. Il écrira deux pièces, à savoir Le Khalifa et Khaled, le Samson algérien, faisant allusion à l’Emir Khaled. Cette pièce, qui fut jouée en arabe dialectal, a été mise en scène par Mahieddine Bachtarzi, rapporte l’universitaire et chercheur Ahmed Lanasri dans son ouvrage consacré à Mohamed Ould Cheikh et publié par l’Office des publications universitaires (OPU) à la fin des années 1980. Parlant de la rencontre entre Mahieddine Bachtarzi et l’auteur, Ahmed Lanasri se réfère aux mémoires du défunt Bachtarzi, qui écrit, entre autres : «Mais si je soulevais des réactions pénibles, j’en récoltais aussi de bien réconfortantes, une surtout inespérée qui m’a comblé de joie.» En effet, Mohamed Ould Cheikh venait de remettre à Bachtarzi le manuscrit de la pièce Khaled, le Samson algérien qui est en réalité un hommage au petit-fils de l’Emir Abdelkader.
    De son roman Myriam dans les Palmes, Ahmed Lanasri écrit dans son ouvrage : «En qualité de miroir de la situation sociopolitique de l’époque, ce roman offre à nos regards deux plans distincts qu’il convient de bien séparer ; nous avons d’une part le plan historique qui traite du phénomène colonial à travers la conquête du sud marocain, et d’autre part le plan idéologique qui renvoie à la politique d’assimilation à travers l’histoire de Myriam.».

    R. L. / APS

    retour

  8. #18
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut

    Citation Envoyé par electron Voir le message
    je te rejoins là, c'est un peu dur à comprendre le sens profond de son texte si on n'est pas habitué à ce genre-là, comme je le précisais, mais je ne vois pas avec qui commencer, les philosophes (pour simplifier) bons et simples à comprendre je n'en connais pas mais je sais qu'il y en a.
    Pour ma part je suis un fan inconditionnel de ce grand homme.
    ah oui il est bien
    tu as lu quoi de guenon
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

  9. #19
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    décembre 2011
    Messages
    144

    Par défaut

    Le règne de la quantité et les signes des temps
    Le symbolisme de la Croix
    Les principes du calcul infinitésimal
    Le Règne de la Quantité et les Signes des Temps
    Le Roi du Monde
    La Crise du monde moderne

    Le troisième, je dois l'avoir encore, j'ai tellement de livres que je ne sais pas où ils sont tous

    NB : notez que j'ai mis "philosophe" pour parler de René guenon, c'était pour simplifier mais il faut savoir qu'il détestait la philosophie telle qu'on la pratique encore de nos jours.
    Dernière modification par Electron ; 25/12/2011 à 00h20.
    "On m'avait dit que Dieu était partout...J'avais oublié de regarder en moi..."

  10. #20
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    février 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par défaut

    salam
    j ai lu aussi les 2 constat sur notre epoque
    la crise et le regne
    le roi du monde c est sur quoi????
    LE DERNIER MEME LE TITRE C EST QUOI Les principes du calcul infinitésimal................des maths ca interessera gre
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

Discussions similaires

  1. les inconnus........
    Par 13NRV dans le forum Le Café
    Réponses: 1
    Dernier message: 09/08/2011, 21h46
  2. Un concours des jeunes écrivains en herbe
    Par kredence dans le forum Littérature, Histoire et Poésie
    Réponses: 0
    Dernier message: 09/03/2010, 06h45
  3. Les belles chansons inconnus du grand publique
    Par kredence dans le forum Musique & Cinéma
    Réponses: 19
    Dernier message: 25/01/2010, 23h56
  4. Les écrivains publics chassés des bureaux d'Algérie Poste
    Par kredence dans le forum Actualité Algérie
    Réponses: 0
    Dernier message: 02/07/2009, 23h30
  5. La crise financière analysée par Les Inconnus
    Par nab_31 dans le forum Le Café
    Réponses: 1
    Dernier message: 16/10/2008, 03h29

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •