Des importateurs europens sont en qute de la pomme de terre algrienne organique. De petites quantits ont t exportes en 2011 vers lEurope, a observ le ministre de lAgriculture Rachid Benaissa, promettant de mieux soutenir les producteurs. La production de la pomme de terre a connu un essor remarquable ces dernires annes. En 2011, elle a atteint 3,8 millions de tonnes, contre 3,2 millions en 2010 et 2,67 millions en 2009.

Selon le ministre algrien de lAgriculture et du Dveloppement rural, Rachid Benaissa, plusieurs agriculteurs ont t contacts par des organismes franais, italiens et espagnols qui voulaient acheter de la pomme de terre algrienne produite avec des engrais organiques. Il a indiqu que lanne dernire, des petites quantits avaient t exportes en Europe. Ce sont des indicateurs intressants. Il faudrait accompagner ces agriculteurs , a-t-il ajout en marge de la runion, tenue aujourdhui, du Comit national interprofessionnel de la pomme de terre.

Des agriculteurs venus dEl Oued pour assister cette runion nous ont informs que la pomme de terre produite dans leur wilaya accdait depuis des annes dj aux marchs europens mais sous des labels tunisiens. Selon eux, les importateurs europens sadressent directement aux producteurs dEl Oued. Les agriculteurs de cette rgion saharienne, la frontire avec la Tunisie, sont connus notamment pour lusage grande chelle des engrais organiques dans lagriculture.


Objetcif : 5 millions de tonnes en 2014


Selon des chiffres fournis par le ministre de lAgriculture, la production de la pomme de terre a connu un essor remarquable ces dernires annes. En 2011, elle a atteint 3,8 millions de tonnes, contre 3,2 millions en 2010 et 2,67 millions en 2009. Pour lanne dernire, 53% de la production a t assure par quatre wilayas, savoir El Oued, An Defla, Mostaganem et Mascara.

Rachid Benaissa a indiqu que lobjectif de son dpartement tait datteindre le seuil de 5 millions de tonnes en 2014. Un niveau de production, a-t-il dit, qui permettra de dgager des quantits lexportation. Il a exprim, devant les membres du Conseil interprofessionnel de la pomme de terre, sa disposition les aider dans lacquisition des machines agricoles (des arracheuses et des planteuses dont le prix oscille entre 500.000 et 700.000 dinars). Il a prcis que le soutien de lEtat sera destin uniquement aux agriculteurs qui fourniront des informations dtailles sur les surfaces cultivs. Une manire, a-t-il expliqu, de couper la route aux spculateurs .

Farouk Djouadi - Maghreb Emergent