Affichage des résultats 1 à 2 sur 2

Discussion: Colloque sur le FLN

  1. #1
    Membre F.A.M. Avatar de la terre
    Date d'inscription
    novembre 2010
    Localisation
    ici-bas
    Messages
    2 391

    Par défaut Colloque sur le FLN

    Lundi 12 mars 2012


    Nîmes Un colloque sur le FLN provoque l’émoi
    MATHIEU LAGOUANÈRE
    21/02/2012, 06 h 00
    56 réactions

    Gabriel Mène bat le rappel chez les organisations de pieds-noirs. (Photo S. BARBIER)
    Cinquante ans après la fin du conflit, les plaies restent vives. Alors en fin de semaine, lorsqu’il a appris l’organisation d’un colloque historique sur “La fédération de France du FLN”, Gabriel Mène, président de l’Union syndicale de défense des intérêts des Français repliés d’Algérie (Usdifra) a dégainé la plume. Pour saisir l’Élysée, l’Intérieur, le préfet du Gard et une pléiade d’élus afin de réclamer l’interdiction de cet événement programmé les 10 et 11 mars prochain, à Nîmes. Un colloque hébergé par le conseil général et subventionné par le Département du Gard, la Région et le ministère de la Culture.
    "Une provocation !"
    Le président de l’Usdifra "Alors que l’on s’apprête à commémorer le 50e anniversaire de notre exode, c’est une provocation qu’on ne peut pas tolérer !", fulmine le responsable de cette association de pieds-noirs basée dans le Var. L’enjeu scientifique ? Il ne veut pas en entendre parler. "Le FLN, pour nous, ça représente des milliers de morts. Cet événement est partisan. La preuve : les organisateurs ne se sont pas rapprochés d’associations de rapatriés..."
    "Si ce colloque n’est pas annulé, nous serons nombreux pour manifester"
    D’ores et déjà, il a commencé à battre le rappel chez les organisations de pieds-noirs. "Si ce colloque n’est pas annulé, nous serons nombreux pour manifester", promet-il. En jurant mordicus que sa démarche est parfaitement apolitique. Même s’il s’affiche aux côtés de Marine Le Pen sur le site internet de son association... Une photo prise en août dernier lors du salon organisé par l’Usdifra au Barcarès (66). "J’ai posé avec elle comme avec tous ceux qui avaient répondu à notre invitation", justifie Gabriel Mène. Au sujet du rapatriement, les plaies restent vives. Et les enjeux électoraux, bien vivaces.
    Des intervenants de prestige
    Avec deux journées de travaux et de nombreux intervenants français et algériens de renom, le colloque historique affiche un dense programme. « La présence et l’action en France, pendant la Guerre d’Algérie, de l’organisation clandestine du FLN algérien sont mal connues du grand public », expliquent les organisateurs qui insistent, dans le document de présentation de la manifestation, sur « le respect de la pluralité des points de vue ».

    Le colloque est programmé les 10 et 11 mars à l’auditorium du conseil général du Gard. Entrée libre. Le collectif organisateur réunit notamment l’Association des Algériens du Languedoc-Roussillon et de l’Aveyron, France-El Djazaïr, France Palestine Solidarité, la CGT du Gard, le Mouvement de la Paix Nîmes ou Solidaires 30
    J'aime les paysans ,ils ne sont pas assez savants pour raisonner de travers

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de yasmi
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    ICI
    Messages
    11 815

    Par défaut

    Ces harkis savent qu'ils ont du sang sur les mains.
    Le comble c'est qu'ils veulent se faire passer pour des victimes.
    NOT IN MY NAME.

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •