Affichage des rsultats 1 6 sur 6

Discussion: Un nouveau phnomne qui prend de l'ampleur: Vends rein 300 millions !

  1. #1
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    mai 2011
    Messages
    1 792

    Par dfaut Un nouveau phnomne qui prend de l'ampleur: Vends rein 300 millions !

    Un nouveau phnomne qui prend de l'ampleur: Vends rein 300 millions !

    par Mokhtaria Bensad
    Un nouveau phnomne qui prend de l'ampleur: Vends rein 300 millions !


    Un phnomne qu'on ne voyait que dans les reportages de chanes de tlvisions trangres, mais devenu, ces derniers temps, ralit dans notre socit.

    Des personnes proposent leurs reins en contrepartie d'une somme d'argent. La plupart d'entre elles, se prsentant au service d'urologie du CHU d'Oran, justifient leur acte par la pauvret et la misre. Ce sont des femmes et des hommes, gnralement gs entre 30 et 40 ans, qui viennent nous proposer leurs organes la vente, nous explique le Pr Attar, chef de service d'urologie, au CHU d'Oran.

    Trs surpris, les premiers temps, par cette nouvelle forme de transaction et cette audace des personnes concernes, le chef du service d'urologie avait du mal expliquer ces individus le ct illgal de la chose et par consquent l'impossibilit d'un tel procd dans un tablissement hospitalier, conu pour prendre en charge les malades sans contrepartie. Mais ces personnes s'adressaient au service pour conclure une transaction, sans aucune considration l'thique et la dontologie, nous confie le Pr Attar.

    La dernire proposition date d'une semaine. Une femme est venue au service pour vendre son rein. Elle voulait acheter un logement 300 millions de centimes. N'ayant pas les moyens financiers pour se payer cet appartement, elle n'a trouv comme solution que de vendre un organe vital de son corps que rien ne peut remplacer, nous dit le professeur. Devant cette femme en dtresse, apparemment, j'ai souri, souligne le Pr Attar et je lui ai carrment expliqu qu'un tel acte mne directement en prison. Mais la misre de cette femme, laissait peu de place la raison pour que cette mre de famille puisse prendre conscience de la gravit de l'acte.

    La misre et la pauvret sont-elles rellement l'origine de ce phnomne ? Cela cache-t-il une organisation qui profite de la dtresse des malheureux ? Difficile de trancher sur cette question. Le mme responsable affirme que le phnomne commence prendre de l'ampleur et les personnes sont prtes tout pour fuir la misre, mme s'il faut vendre ses organes. Comme le don de rein se fait rare pour les malades insuffisants rnaux, la demande est l et n'attend que l'offre, mme s'il faut payer le prix fort !

    Sur le don de rein, le mme spcialiste raconte que mme entre proches, le problme se pose. Des rticences et des refus sont souvent exprims lorsqu'un sujet malade demande un frre ou une sur de lui faire don d'un rein. Cependant, pour un pre ou une mre, l'opration est systmatique et ne semble pas poser problme. Gnralement ce sont les femmes qui font le plus souvent don de leur rein un fils ou une fille malade. La situation n'est pas aussi facile entre frres et surs. Des compromis qui restent secrets dans la famille se font entre donneurs et receveurs d'une mme famille. Gnralement, on n'aime pas dvoiler ces secrets devant un mdecin. Les ngociations se font dans les coulisses, dclare le Pr Attar. Le cas difiant qui peut illustrer cette situation difficile pour les proches de faire don de leur organe est celui d'une jeune dont le frre tait un insuffisant rnal, indique le chef de service, et qui avait besoin d'un greffe rnale pour survivre. Sa sur avait donn son accord pour faire don de son rein. Toute la procdure a t effectue pour que l'opration se droule dans de bonnes conditions. Mais le jour de la greffe, la sur s'est prsente devant son frre malade avec un document attestant qu'il est prt se dsister de toute sa part d'hritage en contrepartie de ce don. Le frre devait signer ce document avant d'entrer en bloc opratoire. Pein et frustr, il refusa de signer et il mourra quelque mois aprs. Aussi tonnant que cela puisse paratre, c'est la ralit laquelle nous, en tant que mdecin, sommes contraints d'y faire face, ajoute ce spcialiste.

    L'ampleur prise par le phnomne et la situation difficile que vivent les malades, incitent tudier la problmatique du don d'organes, en profondeur.

    Le Pr Attar explique : on est encore loin, et on n'est pas organis pour mener un tel processus, actuellement. Le second obstacle rside dans notre culture qui n'est pas favorable ce type de comportement. Il est difficile de convaincre un pre qui vient de perdre son fils de faire don d'un des ses organes au moment d'une mort crbrale. La raction de ce pre risque d'tre violente. Mme si la loi existe et autorise le prlvement d'organe sur cadavre, il n'existe pas encore l'environnement favorable pour une telle procdure. Un travail de sensibilisation doit se faire pour expliquer l'importance de la chose. Sur ce point, le Pr Attar qui est aussi membre du comit de l'thique des Sciences mdicales, souligne que ce comit a revu les lois sur le don d'organes mais aprs 2 ou 3 runions, il n'est plus fonctionnel. Il dplore aussi l'inexistence de laboratoire qui doit faire le listing des receveurs potentiels et prendre en charge toutes les analyses pour assurer la compatibilit du donneur avec le receveur.

    Le prsident de la Socit algrienne de nphrologie, dialyse et transplantation (SANDT), le Pr Tahar Rayane, avait indiqu dernirement que 7.000 patients sont en attente d'tre greffs, un nombre qui crot d'anne en anne, en raison du nombre limit de greffes effectues chaque anne. L'Algrie accuse un dficit flagrant en nombre de transplantations rnales. Le mme spcialiste avait affirm que l'augmentation rgulire du nombre de malades atteints de maladie rnale chronique est trs proccupante, les estimations faisant tat de 1,5 million d'Algriens atteints de cette maladie, au moment o le nombre de nouveaux cas d'insuffisance rnale chronique est estim 4.000 nouveaux cas par an.

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de yasmi
    Date d'inscription
    aot 2011
    Localisation
    ICI
    Messages
    11 815

    Par dfaut

    Allah istar, en terme de sant publique. Il reste beaucoup faire.
    Notre systme est d'une mdiocrit ...
    NOT IN MY NAME.

  3. #3
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    mai 2011
    Messages
    1 792

    Par dfaut

    Des ralits amres qui donnent le tournis !

    La situation n'est pas aussi facile entre frres et sœurs. Des compromis qui restent secrets dans la famille se font entre donneurs et receveurs d'une mme famille. Gnralement, on n'aime pas dvoiler ces secrets devant un mdecin. Les ngociations se font dans les coulisses, dclare le Pr Attar. Le cas difiant qui peut illustrer cette situation difficile pour les proches de faire don de leur organe est celui d'une jeune dont le frre tait un insuffisant rnal, indique le chef de service, et qui avait besoin d'un greffe rnale pour survivre. Sa sœur avait donn son accord pour faire don de son rein. Toute la procdure a t effectue pour que l'opration se droule dans de bonnes conditions. Mais le jour de la greffe, la sœur s'est prsente devant son frre malade avec un document attestant qu'il est prt se dsister de toute sa part d'hritage en contrepartie de ce don. Le frre devait signer ce document avant d'entrer en bloc opratoire. Pein et frustr, il refusa de signer et il mourra quelque mois aprs.

  4. #4
    Membre F.A.M. Avatar de yasmi
    Date d'inscription
    aot 2011
    Localisation
    ICI
    Messages
    11 815

    Par dfaut

    C'est l'un des paragraphes qui m'a le plus interpells.
    On se rend compte quel point les gens deviennent goiste et individualiste.
    Mme avec le phnomne des personnes ages abandonnes, on le remarque.
    Triste poque ...
    NOT IN MY NAME.

  5. #5
    Membre F.A.M. Avatar de au_gr_du_vent
    Date d'inscription
    janvier 2010
    Messages
    13 485

    Par dfaut

    dans les pays o le don d'organes et de mise, est ce que le trafic ou la vente d'organes sont pour autant bannis?
    Le hasard, c'est peut-tre le pseudonyme de Dieu quand il ne veut pas signer

    Thophile Gautier

  6. #6
    Membre F.A.M. Avatar de ahmeddamien
    Date d'inscription
    fvrier 2010
    Localisation
    pas loin
    Messages
    14 025

    Par dfaut

    dans certains pays on vole de jeunes enfants
    pour leur prendre leurs organes
    plus d amour,de piti..........ca touche le fond
    "Les folies sont les seules choses qu'on ne regrette jamais." Oscar Wilde

Discussions similaires

  1. L'Algrie prend livraison d'un nouveau sous-marin du type Kilo
    Par Toufik dans le forum Actualit Algrie
    Rponses: 18
    Dernier message: 02/12/2012, 22h36
  2. une ballance egyptien vends des irakiens au GI'S
    Par CHELGHOUM-LAID dans le forum Le Caf
    Rponses: 1
    Dernier message: 29/12/2009, 00h53
  3. vengilisation phnomene inter-musulman
    Par Sabrina dans le forum Islam : Questions et Rponses
    Rponses: 4
    Dernier message: 19/08/2009, 01h17
  4. Rponses: 1
    Dernier message: 18/06/2009, 12h30
  5. Un homme veut rcuprer un rein donn son ex femme
    Par kredence dans le forum Le Caf
    Rponses: 2
    Dernier message: 24/02/2009, 02h17

Rgles de messages

  • Vous ne pouvez pas crer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des rponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pices jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •