Page 9 sur 9 PremièrePremière ... 789
Affichage des résultats 81 à 87 sur 87

Discussion: La honte !!

  1. #81
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut Ya sa3dek ya letreche

    إذا مرت الأيام و لم تروني ، فأنا بينكم فتذكروني
    و إذا غبت عنكم و طال غيابي
    فاعلموا أني بحاجة للدعاء فادعوا لي

  2. #82
    Membre F.A.M.
    Date d'inscription
    mai 2011
    Messages
    1 792

    Par défaut

    L'étrange feuille de route de l'opposition
    par Abed Charef

    Le président Bouteflika n'a pas besoin de partis pour le soutenir. L'action de l'opposition suffit pour lui dérouler le tapis vert en vue d'un quatrième mandat.

    Qui rend de meilleurs services au président Abde laziz Bouteflika, ses partisans ou ses adversaires ? La question mérite d'être posée après la curieuse initiative lancée en début de semaine par une coalition de partis et de personnalités se présentant comme des opposants. Ces contestataires, parmi lesquels des candidats potentiels à l'élection présidentielle, ont fait un cadeau inespéré au chef de l'Etat. Ils ont présenté deux revendications, et s'apprêtent à mener campagne pour les défendre, alors que c'est exactement ce que va faire le chef de l'Etat. Sans effort aucun, le président Bouteflika peut donc poursuivre sa propre feuille de route, tout en la présentant comme une réponse aux doléances de l'opposition. Celle-ci se trouvera désarmée, et contrainte de l'accompagner dans sa démarche jusqu'en avril prochain.

    Les opposants ont demandé au président Abdelaziz Bouteflika de s'abstenir de réviser la constitution avant l'élection présidentielle, et exigé la création d'une commission chargée de superviser ce scrutin. Faute de quoi, ils menacent de boycotter l'élection. Mais leurs revendications manquent tellement de consistance que les alliés du président Bouteflika n'auraient pas fait mieux.

    Pour la révision de la constitution, plus personne en effet ne croit qu'elle aura lieu avant avril prochain. Le calendrier n'offre guère de possibilités de le faire. Avec une présidentielle prévue pour avril 2014, ce serait piétiner inutilement sur une échéance de première importance. Quelle utilité, aujourd'hui, pour le chef de l'Etat, de réviser la constitution?

    Et puis, que perdrait le président Bouteflika en reportant la révision de la constitution? Absolument rien. Mieux : c'est ce que souhaite le chef de l'Etat, car tout semble indiqué que l'idée de réviser la constitution ne vient pas du président de la république, mais d'autres cercles du pouvoir. Lui-même n'a, à aucun moment, évoqué publiquement la révision de la constitution. Il n'a rien dit sur la question. Seul le premier ministre Abdelmalek Sellal a installé une commission, qui a mené un obscur travail, sans qu'il soit possible de dire si elle a été mandatée par M. Bouteflika ou non. Pourtant, la constitution est claire : la révision du texte constitutionnel obéit à des règles claires, et elle est menée à l'initiative du chef de l'Etat. Or, jusque-là, celui-ci s'est soigneusement maintenu à l'écart de l'opération. On peut en conclure que la révision de la constitution ne figure pas parmi ses priorités du moment; A se demander même si elle fait partie de ses projets !

    Quant à la commission « indépendante » chargée de contrôler la présidentielle, elle fait partie du folklore électoral algérien. Chaque élection a sa commission, ce qui n'empêche ni la fraude, ni la tenue d'élections fermées. On peut même aller plus loin, pour affirmer que la présence d'une commission électorale pour surveiller la présidentielle garantit précisément que le scrutin ne sera pas équitable, ni loyal. L'ancien ministre de l'intérieur Yazid Zerhouni, qui n'était pas spécialement connu pour ses penchants libertaires, avait fini par critiquer l'existence de ces commissions, dont la création signifie clairement que l'administration n'est pas impartiale. Et quand l'administration n'est pas impartiale, il est difficile à des apparatchiks travaillant dans une commission éphémère, plus motivés par l'argent que par les idées, de la contrer.

    Récapitulons : l'opposition organise une grand-messe, et exige du chef de l'Etat de faire exactement ce qu'il a l'intention de faire. Elle présente deux revendications qui n'auront aucun impact sur le résultat de la présidentielle. Vue sous cet angle, la réunion des opposants de lundi dernier prend une autre consistance. Elle a débloqué une situation politique figée depuis de longs mois. Jusque-là, le pays tout entier était dans l'opacité la plus totale. A cinq mois de l'élection présidentielle, l'Algérie ne savait toujours pas si le président sortant serait candidat, ni qui lui serait opposé. Prendrait-il le risque d'aller vers un quatrième mandat, malgré son état de santé ? Y aura-t-il une révision de la constitution pour désigner un vice-président, comme on le répète depuis de longs mois ?

    Depuis lundi dernier, une réponse commence à prendre forme. Le pays est entré dans la routine de la présidentielle. On retrouve une atmosphère préélectorale comme le pays en a vécu depuis l'avènement de M. Bouteflika. Des opposants sans ancrage, sans poids réel dans la société, tentent de se faire une place dans une conjoncture particulière, en vue de se garantir un strapontin pour la suite. Des opposants qui ont, étrangement, la même feuille de route que le président de la république. Le FLN et le RND ne sont même plus nécessaires. C'est désormais l'opposition qui fait le boulot.


    http://www.lequotidien-oran.com/?news=5190962

  3. #83
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut

    La nouvelle Constitution serait sur le point d’être rédigée par un bureau d’études français. C’est ce que révèle l’ancien Ministre de la Communication, Abdelaziz Rahabi, lors d’une conférence animée à l’université de Béjaïa. Selon l’ancien ministre, “au moment où certains partis politiques (pseudos partis d'opposition) émettent leurs vœux d’être impliqués dans la rédaction de la nouvelle mouture de la Constitution, le pouvoir a tranché cette question en confiant cette mission à un bureau d’études français”.
    إذا مرت الأيام و لم تروني ، فأنا بينكم فتذكروني
    و إذا غبت عنكم و طال غيابي
    فاعلموا أني بحاجة للدعاء فادعوا لي

  4. #84
    Membre F.A.M. Avatar de ICOSIUM
    Date d'inscription
    juillet 2012
    Messages
    2 255

    Par défaut

    L’Algérie, terre de braconnage des émirs du Golfe
    Les émirs du Golfe débarquent avec armes et bagages depuis quelques jours dans les hauts plateaux algériens pour pour y pratiquer leur loisir préféré : chasser de l’outarde et de la gazelle.
    Il y a quelques jours les émirs du Golfe et leurs familles ont atterri dans des petits aéroports de l’intérieur du pays pour rejoindre leur terrain de braconnage : dans les wilaya de Djelfa, El Bayadh et Laghouat. Ainsi l’aérodrome de Hassi R’mel a vu l’arrivée d’une forte délégation de la famille royale saoudienne, nous apprend El Watan. Pas seulement, cheikh Hamed Ben Khalifa Al Thani, l’ancien émir du Qatar accompagné de l’ancien ministre des Affaires étrangères qatari, Hamed Ben Djassem, est lui aussi annoncé. En novembre déjà, le quotidien Liberté annonçait leur arrivé. Les émirs du Golfe viennent d’installer depuis le premier du mois en cours, un vaste campement au lieu-dit Dhayet Bellegwmiri, situé à quelque 20 km à l’est de Hassi-Dellâa, écrit-il.
    Ces émirs débarquent avec des véhicules tout terrain, des armes de dernier cri. ils établissement des campements avec tout ce qu’il y a de royal en plein hauts plateaux, le tout sous la surveillance très chatouilleuse des services de sécurité algériens.
    Absent depuis quelques années, ces émirs reviennent braconner au mépris des lois nationales et internationales. Le quotidien El Watan qui rapporte l’information souligne que ces émirs sont les hôtes du président de la République. On sait la grande amitié qu’éprouve Bouteflika pour ces émirs auxquels il permet tout. Même tuer des espèces protégées par les conventions internationales que même l’Algérie a signées.
    Il ya encore mieux, ces braconniers ont aussi arrosé des coteries locales en cadeaux et autres privilèges. Des hommes d’affaires, l’un de Djelfa et l’autre originaire de Ghardaïa, sont gavés de cadeaux de la part des braconniers, informe El Watan qui révèle, 200 passeports spéciaux pour hadj leur ont été délivrés de la part des autorités saoudiennes pour avoir des facilitations de trouver de la main-d’œuvre et d’aide sur place. C’est dire que même le hadj est devenu source de corruption et de business pour ces hommes sans foi ni loi.
    Une question s'impose : y a-t-il encore un ministère ou une autorité pour protéger nos espèces ? Pourquoi et comment l'Algérie est réduite à devenir le terrain de braconnage d'émirs ?
    Sofiane Ayache

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Quelques babioles et des passeports pour le Hadj ( ya djouz ou La yadjouz ????? ), et le tour est joué. Voilà le prix, pour le sale et honteux rituel des bédouins arabes ; Braconner au vu et au su de tout le monde. Avec en plus un service de sécurité pour veiller à ce qu’ils ne soient pas déranger, les PÔÔÔVRES.



    « Quand l'argent précède, toutes les portes s'ouvrent.
    »
    William Shakespeare

    Corruption vous avez dit ?????
    Dernière modification par ICOSIUM ; 04/01/2014 à 17h37.
    ''Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. ''
    Mandela

  5. #85
    Membre F.A.M. Avatar de dahmane1
    Date d'inscription
    mai 2011
    Localisation
    http://www.youtube.com/watch?v=XdADfL8bhEU
    Messages
    8 562

    Par défaut

    Citation Envoyé par ICOSIUM Voir le message
    L’Algérie, terre de braconnage des émirs du Golfe
    Les émirs du Golfe débarquent avec armes et bagages depuis quelques jours dans les hauts plateaux algériens pour pour y pratiquer leur loisir préféré : chasser de l’outarde et de la gazelle.
    Il y a quelques jours les émirs du Golfe et leurs familles ont atterri dans des petits aéroports de l’intérieur du pays pour rejoindre leur terrain de braconnage : dans les wilaya de Djelfa, El Bayadh et Laghouat. Ainsi l’aérodrome de Hassi R’mel a vu l’arrivée d’une forte délégation de la famille royale saoudienne, nous apprend El Watan. Pas seulement, cheikh Hamed Ben Khalifa Al Thani, l’ancien émir du Qatar accompagné de l’ancien ministre des Affaires étrangères qatari, Hamed Ben Djassem, est lui aussi annoncé. En novembre déjà, le quotidien Liberté annonçait leur arrivé. Les émirs du Golfe viennent d’installer depuis le premier du mois en cours, un vaste campement au lieu-dit Dhayet Bellegwmiri, situé à quelque 20 km à l’est de Hassi-Dellâa, écrit-il.
    Ces émirs débarquent avec des véhicules tout terrain, des armes de dernier cri. ils établissement des campements avec tout ce qu’il y a de royal en plein hauts plateaux, le tout sous la surveillance très chatouilleuse des services de sécurité algériens.
    Absent depuis quelques années, ces émirs reviennent braconner au mépris des lois nationales et internationales. Le quotidien El Watan qui rapporte l’information souligne que ces émirs sont lmes hôtes du président de la République. On sait la grande amitié qu’éprouve Bouteflika pour ces émirs auxquels il permet tout. Même tuer des espèces protégées par les conventions internationales que même l’Algérie a signées.
    Il ya encore mieux, ces braconniers ont aussi arrosé des coteries locales en cadeaux et autres privilèges. Des hommes d’affaires, l’un de Djelfa et l’autre originaire de Ghardaïa, sont gavés de cadeaux de la part des braconniers, informe El Watan qui révèle, 200 passeports spéciaux pour hadj leur ont été délivrés de la part des autorités saoudiennes pour avoir des facilitations de trouver de la main-d’œuvre et d’aide sur place. C’est dire que même le hadj est devenu source de corruption et de business pour ces hommes sans foi ni loi.
    Une question s'impose : y a-t-il encore un ministère ou une autorité pour protéger nos espèces ? Pourquoi et comment l'Algérie est réduite à devenir le terrain de braconnage d'émirs ?
    Sofiane Ayache

    ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    Quelques babioles et des passeports pour le Hadj ( ya djouz ou La yadjouz ????? ), et le tour est joué. Voilà le prix, pour le sale et honteux rituel des bédouins arabes ; Braconner au vu et au su de tout le monde. Avec en plus un service de sécurité pour veiller à ce qu’ils ne soient pas déranger, les PÔÔÔVRES.



    « Quand l'argent précède, toutes les portes s'ouvrent.
    »
    William Shakespeare

    Corruption vous avez dit ?????
    On a rien à reprocher aux Qataris qui pratiquent le "tourisme de chasse". Le problème est dans la perception des recettes qui en principe sont versées au trésor public et non dans les comptes privés à l'étranger de ceux qui ont la charge de gérer anarchiquement ce secteur !!!
    إذا مرت الأيام و لم تروني ، فأنا بينكم فتذكروني
    و إذا غبت عنكم و طال غيابي
    فاعلموا أني بحاجة للدعاء فادعوا لي

  6. #86
    Membre F.A.M. Avatar de ICOSIUM
    Date d'inscription
    juillet 2012
    Messages
    2 255

    Par défaut

    Citation Envoyé par dahmane1 Voir le message
    On a rien à reprocher aux Qataris qui pratiquent le "tourisme de chasse". Le problème est dans la perception des recettes qui en principe sont versées au trésor public et non dans les comptes privés à l'étranger de ceux qui ont la charge de gérer anarchiquement ce secteur !!!
    ----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------
    ''Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. ''
    Mandela

  7. #87
    Membre F.A.M. Avatar de ICOSIUM
    Date d'inscription
    juillet 2012
    Messages
    2 255

    Par défaut

    Les députés algériens : un salaire de 37 millions et zéro moralité
    Par Le Matin | 05/01/2014
    Des députés de partis sans assise populaire, mais soutiens zélés du pouvoir exigent des salaires invraisemblables.
    Des députés intéressés plus par leur niveau de vie que par celui de leurs électeurs.
    La presse nationale a relaté courant décembre 2013 qu’une pétition de plusieurs centaines de députés, en majorité FLN et RND suivi de certains députés du Mouvement Populaire Algérien (MPA) et de députés ayant rejoint le parti Tadjamou amel Al Djazaïr (TAJ). Ces députés donc sans base sociale, véritables opportunistes, étant des députés "touristes", puisque le TAJ ne s’étant pas présenté aux élections, exigent un salaire mensuel de 37 millions de centimes et de surcroit et un passeport diplomatique. Ce salaire représente près de 20 fois le SMI et plus de deux fois le salaire net mensuel d’un professeur agrégé d’Université en fin de carrière. Leur argument ? Il trouve sa source dans un patriotisme intéressé et les intérêts supérieurs du pays. En fait leurs propres intérêts. C’est un véritable scandale et une provocation contre la majorité de la population algérienne qui clôture difficilement les fins de mois. Ces députés qui ont été très mal élus, (nombre de voix par rapport aux inscrits, 6,11% pour le FLN, 2,42% pour le RND, 2,19% pour l’alliance verte et 1,31% pour le PT, nous ne parlons des autres partis insignifiants) outre qu’ils ne sont pas représentatifs ont été incapables face aux actuels remous sociaux de calmer la population. Au contraire, certains ont été chassés de leur région, car déconnectés de la réalité locale. Pour preuve, le premier ministre, malgré toute sa bonne volonté, jouant au pompier et les forces de sécurité sont confrontées directement à la population sans aucune intermédiation, rendant urgent des intermédiations sociales crédibles..
    Ces opportunistes n’ont rien de députés ou de sénateurs des grandes puissances démocratiques car ayant en majorité pour unique fonction de lever la main. On ne peut aligner leurs salaires sur ceux des ministres, quoi qu'on en pense, ont une lourde charge. Cette initiative malsaine traduit en fait l’absence de morale de ces députés (faites ce que je vous dis ne faites pas ce que je fais) et donc du divorce Etat-citoyens marquant le manque de confiance sans lequel aucun Etat crédible ne peut fonctionner et pouvant conduire à la décadence de la société.
    Avec de nombreux amis, nous sollicitons du président de la république , du premier ministre et des autres sphères décisionnelles, ils sont nombreux les cadres de l’ Etat à être honnêtes, conscients des difficultés actuelles et des défis nombreux à venir qui attendent le pays face au bouleversement géostratégique mondial qui s’annonce entre 2014/2020, qui impliquera des ajustements sociaux douloureux, impliquant un sacrifice partagé, de s’opposer à cette demande injustifiée et provocatrice qui dépasse l’entendement des Algériens. Ces soi-disant députés sont-ils conscients que cela risque de conduire toutes les catégories sociales, à juste titre, de demander des augmentations sans contreparties productives conduisant le pays une inflation effrénée et donc à une dérive sociale à terme.
    Mesdames et Messieurs les députés, nous vous demandons simplement de respecter la population algérienne largement meurtrie avec cette concentration excessive du revenu national au profit d’une minorité rentière et surtout avec les scandales de corruption à répétition qui la démobilise. Votre salaire actuel est déjà loin, très loin des services que vous rendez à la Nation. Ayez un peu de pudeur et de dignité.


    Dr Abderrahmane Mebtoul, Professeur des Universités, Expert international en management stratégique
    ''Etre libre, ce n'est pas seulement se débarrasser de ses chaînes ; c'est vivre d'une façon qui respecte et renforce la liberté des autres. ''
    Mandela

Discussions similaires

  1. gaspi................la honte
    Par ahmeddamien dans le forum Sciences
    Réponses: 3
    Dernier message: 18/11/2011, 20h21
  2. j'ai honte de mon pays
    Par Zalex dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 31
    Dernier message: 17/03/2010, 20h02
  3. le scanner de la honte (voyeurisme)
    Par Sabrina dans le forum Le Café
    Réponses: 1
    Dernier message: 20/01/2010, 14h53
  4. la honte sur ceux qui mentent !
    Par romance dans le forum Islam : Questions et Réponses
    Réponses: 0
    Dernier message: 16/01/2010, 21h31
  5. Honte au Collège de France
    Par romance dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 0
    Dernier message: 10/12/2009, 09h43

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •