Dans l'émission "Sans commentaire" de En Nahar TV (nouveau né dans le paysage audio-visuel en Algérie) le ministre de l'intérieur algérien au cours d'un échange de discours avec le ministre libyen de l'intérieur , s'exprimant en français et un interprête officiel traduisant ce même discours à l'hôte libyen.
Maaliche si l'invité n'était pas arabe , on aurait toléré ça mais un ministre algérien (donc arabe) qui s'adresse à un autre ministre arabe dans une langue étrangère , c'est le comble .... et notre algérianité? et notre arabité ? N'y a t-il donc que le président qui s'exprime en arabe ?