Page 1 sur 2 12 DernièreDernière
Affichage des résultats 1 à 10 sur 12

Discussion: najat belkasem lespionne de m6 dans le parti socialiste

  1. #1
    Nouveau Membre
    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    8

    Par défaut najat belkasem lespionne de m6 dans le parti socialiste

    Najat Belkacem
    Voilà ce qu’écrivait il y a deux ans le site Notre famille.com sur Najat Belkacem, la jeune pousse du PS d’origine marocaine, qui d’escalade en pirouette, s’est retrouvée au pinacle de la classe politique française : Elle est au cœur du staff de François Hollande, le candidat préféré des français dans la course à Élysée, dont elle est la voix la plus chantante de sa campagne présidentielle :
    “ Najat Belkacem est une femme politique comme on en voit peu : aussi jolie que discrète, moderne et passionnée, engagée mais sympathique. D'origine marocaine, lyonnaise de coeur, elle est devenue Mme Najat Vallaud-Belkacem en 2005, et maman de jumeaux en 2008. Elue socialiste, conseillère régionale, adjointe au maire de Lyon, porte-parole de Ségolène Royal, et tout ça à seulement 32 ans, jusqu'où ira-t-elle ? ”
    Un portrait tout en douceur que d’autres médias répètent à l’envi, ne résistant pas à son charme exotique.
    Jusqu’où ira-t-elle ? s’interrogent justement ses contempteurs qui voient à juste titre en elle autre chose qu’une vaillante militante de gauche, mais plutôt un clone de sa grande sœur du camp adverse, l'inénarrable Rachida Dati.
    Nous le savons maintenant, elle qui se définit, non sans malice, comme “ un pur produit de ce que certains appellent " l'immigration subie" et aujourd’hui pleinement française, sans cacher sous le tapis mes racines ”. Sans cacher sous le tapis ? Voyons voir.
    Belle carrière politique donc que celle de Najat Vallaud-Belkacem comme le rappelle SlateAfrique. Née à Beni Chiker sur les contreforts du Rif marocain en 1977, elle était déjà à 30 ans, la porte-parole de Ségolène Royal durant la campagne de l’élection présidentielle de 2007.

    Najat Benkacem, François Hollande et Arnaud Montebourg
    Moins connue est sa double carrière politique simultanée, l’une en France et l’autre au Maroc, car avant de rouler pour Ségolène, puis pour François Hollande, Najat Belkacem roule d’abord pour le roi du Maroc.
    Depuis décembre 2007, elle fait partie des 37 membres du Conseil consultatif des Marocains à l'étranger (CCME) directement nommés par Mohammed VI, où elle perçoit des émoluments de complaisance dont le montant est presque un secret d’Etat. Une Information confirmée par l’ambassade du Maroc en France, ainsi que par le site du CCME.
    Ah, le CCME ! Pour ceux qui ne savent ce qui se cache derrière cet acronyme, c’est pour résumer, la machine de propagande du royaume à l’international, sa cinquième colonne, son meilleur vecteur de fadaises et de mensonges sur ce Maroc qui serait en pointe de tout, un Maroc aussi éclairé que clairvoyant, un Maroc où la démocratie a subitement bourgeonné avec le règne de Mohammed VI, un Maroc où il fait bon vivre sous le soleil. A sa tête, le roi a nommé Driss El Yazami, un repenti, une figure de la lutte anti-makhzen qui a tourné sa cuti et utilise avec cynisme son carnet d’adresses français pour tromper son monde, car qui pourrait le démasquer, lui qui a si souffert de la dictature marocaine!
    C’est pourtant arrivé l’été dernier pour ceux encore une fois qui avaient loupé cet épisode:
    Driss El Yazami, Europe Ecologie les Verts
    Najat Belkacem, telle la sphinge grecque, cache bien son jeu. Face aux journalistes (Marocains), elle assume totalement cette double allégeance politique et bi-nationale. Dans une interview à Bladi.net, elle expliquait, sans ciller, que ce conseil « s’exprimera d’abord sur les sujets dont [il] sera saisi par Sa Majesté en faisant valoir un point de vue de Marocains de l’étranger, et pour ce qui me concerne de Franco-Marocaine engagée dans la vie politique française ».
    Sur sa double identité, Najat Belkacem prône l’idéal républicain de gauche : “ Il n'y a rien d'hermétique entre les deux (identités) et je crois que cela peut évidemment être une richesse ”.
    Une richesse? “une histoire commune” ajoute-t-elle, fière d’être républicaine à Paris et thuriféraire et lobbyiste à grands frais de la monarchie à Rabat. Un grand écart aussi extravagant que surréaliste. Elle aurait été une taupe de Merkel qu’elle aurait soulevé une bronca d’indignation. Mais avec le Maroc du baisemain, de la torture, des bagnes, de la mafia économique, que dire?
    Alors que la thématique de l’immigration focalise le débat en France, on comprendra que la jeune ambitieuse devenue porte-parole de François Hollande soit désormais si discrète sur le sujet… Que diraient ses adversaires politiques s’ils apprenaient le pot-aux-roses ? Comment ? Une espionne, une missi dominici du roi féodal qui parle au nom de la gauche et de toutes ses espérances anti-Sarkozystes ? S’il savaient, le scandale serait retentissant. Mais ni eux, ni ses amis sincères du PS ne le savent (ou s’en cachent). Du moins, pas encore, et pour cause : Il y a tant de fans du Maroc de Mohammed VI dans les rangs du PS que la fausse idée d’un Maroc, bon élève des démocraties, a fait son chemin. Normal, les dinosaures socialistes ont surpassé leurs collègues de la droite dans la compromission chérifienne, les uns pour une nuit VIP à La Mamounia, les autres pour une soirée de gala dans un palais du “roi des pauvres”.
    Pourtant, les signes avant-coureurs sur la petite Najat clignent sans arrêt comme un sapin de Noël et depuis longtemps. Jugez-en :

    Najat Belkacem et Ségolène Royal
    Lorsqu’en 2007, la candidature de Ségolène Royal à la présidence inquiétait Rabat, le Palais a vite fait de missionner sa protégée ( Najat Belkacem était sa porte-parole à l’époque ) pour l’inviter au pays. Il faut dire que la coriace Ségolène n’était pas encore une habituée des riads et des palaces marocains. Mission accomplie pour Najat 007: Ségolène est venue bronzer sous le soleil à Essaouira sous couvert d’un colloque de femmes d’influence et on l’a même aperçue à une autre occasion aux commandes d’un hors-bord au large de Saïdia avec quelques notables du makhzen.
    Mais Ségolène a perdu. Et c’est François qui est sorti du chapeau des socialistes. Il fallait vite remettre le couvert, car lui aussi est un méfiant, plus prompt à aller serrer la pince aux anciens du FLN à Alger que de venir se trémousser à Marrakech. Là encore, Najat a reçu son ordre de mission : le faire venir coûte que coûte avant qu’il ne soit élu à Élysée. Il paraît qu’elle et d’autres “amis” font le forcing rue Solférino pour qu’il débarque en mars pour partager une pastilla avec Mohammed VI.

    Najat Belkacem
    Celle qui siège à 34 ans comme adjointe au maire de Lyon, et également comme conseillère générale, engrange les faits d’arme d’agent double. Ce qui selon Le Point “lui permettrait assurément de décrocher un poste ministériel en cas de victoire de la gauche”.
    Au Palais de Rabat, on se frotte déjà les mains de la voir sur la photo de groupe sur le perron de Élysée. L’espionne qui venait du bled est à deux doigts de pénétrer le saint des saints de la république. A la joie du sultan!
    Ali Amar

  2. #2
    Membre F.A.M. Avatar de yasmi
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    ICI
    Messages
    11 815

    Par défaut

    Bonsoir,
    Bienvenue Aymeno. Et au plaisir de te lire.
    Quel intérêt d'espionner le PS ?
    D'autant que tous les ténors du PS sont amis amis avec le roi. Idem pour les autres partis.
    De toute façon, le Maroc n'a pas assez de poids pour faire pression sur la France, donc je ne vois pas ce que çà changerait.
    NOT IN MY NAME.

  3. #3
    Nouveau Membre
    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    8

    Par défaut

    Citation Envoyé par yasmi Voir le message
    Bonsoir,
    Bienvenue Aymeno. Et au plaisir de te lire.
    Quel intérêt d'espionner le PS ?
    D'autant que tous les ténors du PS sont amis amis avec le roi. Idem pour les autres partis.
    De toute façon, le Maroc n'a pas assez de poids pour faire pression sur la France, donc je ne vois pas ce que çà changerait.
    bonsoir yasmi merci ....ben au fait le maroc place ces pions dans le futur gouvernement francais....donc pas besoin que le maroc ai du poids ou pas..les investissements francais ,le sahara occidental,le soutien au monarque milliardaire etc.....je dis bravo au regime marocain et aux marocains qui ont su creer un lobby en france bien place....contrairement aux algeriens..... un autre article de ali amar qui avait son journal au maroc et qui genait trop et sest fait fermer son journal maintenant il vit en exil ...il connais tres bien le makhzen(regime marocain) lis le tu vas bien comprendre.....(au fait cest yasmina du 9......ou pas ??? LOL )

    Rabat.- Au-delà du symbole fort de la dégénérescence de Marrakech, imposante ville du sud marocain devenue ces dernières décennies la « nouvelle Sodome » du Maghreb, le livre des journalistes Ali Amar et Jean-Pierre Tuquoi, « Paris-Marrakech. Luxe, pouvoir et réseaux », dévoile une nouvelle faune de courtisans qui nage à vue entre la France et le Maroc.
    Dans cet ouvrage les deux journalistes font des portraits de ce qu’on peut appeler les nouveaux « mamouniards », ces personnalités qui pour quelques faveurs, et quelques dirhams aussi, vantent les mérites du régime autocratique alaouite.
    Dans cette faune, qui apparemment n’a rien compris à ce qui se passe dans le Monde arabe, on trouve des intellectuels, des hommes d’affaires, des industriels, des lobbyistes professionnels, quelques personnalités indéfinissables, et bien évidemment une belle brochette représentative du spectre politique français. Il y a de tout, hommes et femmes, gauche et droite, riches et pas riches. Tous au service d’un seul idéal : protéger le régime et vanter ses « mérites ». Et le peuple ? Il attendra celui-là !
    Certes, c’est du déjà vu, mais l’ouvrage a le mérite de mettre en exergue le fait qu’après la mort ou la ringardisation des vieux flagorneurs, la « relève » a été assurée. La nouvelle génération de laudateurs est là, et en échange de belles paroles, elle veut sa place au soleil, sous les palmiers de Marrakech si possible.
    « Le nombre des thuriféraires du royaume fait honneur au professionnalisme des Marocains, passés maîtres dans l’art de s’attacher des ‘amis’ bien mieux que ne le font leurs voisins algériens », avertissent d’emblée les auteurs, comme pour quémander de la patience à leurs lecteurs tellement est longue la liste de ces lèche-babouches.
    Voici, un bel échantillon de ce clan français pro-monarchie marocaine qui, telle une sentinelle, veille à la bonne image de l’autocrate à l’étranger.
    Un échantillon de cette nouvelle faune
    Pour commencer, à tout seigneur tout honneur. Comme il a défrayé la chronique judiciaire, américaine et française, la primauté revient à DSK. Hier encore « homme politique préféré des Français », signalent les auteurs, avant qu’il n’essaye de « trousser une domestique » guinéenne comme dirait ce bon Jean-François Kahn, DSK est un « ami » du Maroc.
    L’ex-patron du FMI possède avec son épouse, Anne Sinclair, un superbe riad à Marrakech. Là-bas, la journaliste qui vient de prendre les rênes du Huffington Post en français, « aime à raconter (un peu) sa dolce vita » sur son blog et « s’efforce de parler l’arabe ». Labass ?

    Anne Sinclair et son mari Dominique Strauss-Kahn (Photo DR)
    Un vrai conte de fée dans un milieu aseptisé et hors du temps. Marrakech n’est plus dans Marrakech, tellement les résidents français ont fait main basse sur l’immobilier, dénaturé l’architecture de la médina, piétiné les us et coutumes locales et provoqué une augmentation des prix dans tous les secteurs.
    Si DSK s’est installé à Marrakech, c’est parce qu’il sait que le régime alaouite veille à ce qu’il ne lui arrive rien du tout. Si l’ancien ministre des finances de François Mitterrand pratique la main baladeuse partout ailleurs, pourquoi ne l’aurait-il pas fait également à Marrakech ? Y a-t-il eu d’autres domestiques « troussées » ou d’autres affaires Carlton à Marrakech ? C’est évident que oui, mais les auteurs préfèrent rester silencieux à ce sujet. Peut-être parce que le ménage a été fait. Si tous ceux qui se sont intéressés à Marrakech connaissent les noms de quelques personnalités françaises, de tout bord, prises la main dans la braguette, ils savent aussi que la procédure policière a été immédiatement stoppée dès qu’a surgi le nom de l’indélicat, pour ne pas dire du délinquant sexuel.
    Il ne faut donc pas s’étonner quand DSK confie à Jean-Pierre Tuquoi que « l’aide que reçoit le Maroc de la France est disproportionnée comparée aux autres pays. Il y a deux poids deux mesures. Mais c’est bien de favoriser le Maroc ». En fait, il aurait dû dire que la France « favorise le régime », parce que le citoyen lambda, lui, ne voit rien venir, à part les coups et les abus de pouvoir.
    Mais il n’y a pas que le « socialiste » DSK que le Maroc bichonne. L’ancien garde des sceaux UMP Rachida Dati, fille d’un Marocain et d’une Algérienne, dit éprouver un attachement « vraiment viscéral » envers le Maroc. A chaque fois qu’on lui parle du royaume, cette « VRP du Maroc », sursaute. Elle se propose immédiatement de faire « davantage ». On la comprend la Rachida. Elle a été « élevée au grade de grand officier (le quatrième d’un ordre qui en compte cinq) » du Wissam alaouite, soulignent les auteurs.
    Elle n’est pas la seule. Son Wissam, d’ailleurs, fait pâle figure comparé au grade de commandeur octroyé à Etienne Mougeotte, le directeur des rédactions du Figaro, le journal de Serge Dassault, ou de Nicolas Sarkozy, c’est kif kif.
    Il n’empêche, la « Marocaine » Dati est mieux lotie que le Français Frédéric Mitterrand qui avait révélé dans un livre de souvenirs, « La mauvaise vie » (Robert Laffont, 2009), qui avait fait scandale à l’époque, qu’il avait connu une « mauvaise expérience avec un Marocain il y a trente ans, dans un sauna. » L’auteur décrit ainsi sa rencontre avec le Maroc à Paris : « un ouvrier immigré, assez beau gosse, qui ne pensait qu’à son plaisir et se vengeait de tout le reste, en bon macho, la lutte des classes au bout du zob enfoncé jusqu’à la garde dans le cul des jeunes bourgeois. Il m’avait blessé, infecté d’une maladie, souffrance tenace et secrète dont j’ai mis des mois à me guérir ». Si le journal de référence Le Monde n’avait pas publié ce bout de littérature h’chouma de l’actuel ministre de la culture, on n’aurait pas osé faire de même ici…
    Mitterrand a déjà un petit Wissam, mais cela ne l’empêche pas, comme le rappellent Amar et Tuquoi, de pérorer, quand on lui siffle, que « le Maroc continue à avancer comme toujours calmement et paisiblement ». Saluons l’absence de rancune…

    Manuel Valls nouveau "commandeur du Wissam alaouite" (Photo MAP)
    Dans cette galaxie de faux-culs, il y a aussi le socialiste Manuel Valls, le maire qui un jour en visitant un marché de sa ville, Evry, avait laissé tomber qu’il voulait des « blancs, des white, des blancos ». C’est-à-dire qu’il en avait assez de voir des Arabes sur son marché. Venant de la part d’un immigré espagnol, né à Barcelone, qui a fui la Catalogne natale parce que sa famille crevait de faim, c’est pas sympa du tout.
    Et bien lui aussi a eu sa petite médaille de commandeur du Wissam, ce qui l’a poussé à dire, quand il s’est fait accrocher la décoration sur la poitrine, qu’il était « ému par le geste de Sa Majesté Mohammed VI ». Entre intolérants, on se comprend.
    Un autre xénophobe, l’ancien ministre de l’intérieur Brice Hortefeux, a également eu son Wissam. Histoire de le dédouaner des propos sulfureux qu’il tient souvent sur les Maghrébins de France. Car, le Palais ne laisse pas tomber ses amis. Même s’ils sont l’épée qui frappe ses sujets à l’étranger.
    Les auteurs donnent une liste non-exhaustive des wissamistes français, mais elle est consistante. On y trouve les hommes d’affaires Jean-René Fourtou (Vivendi), Carlos Ghosn (Renault-Nissan), Patrick Kron (Alstom), Jean-Paul Herteman (Safran), un fonctionnaire-banquier Dov Zerah (Agence française de développement), et d’autres oiseaux de mauvais augure comme le banquier tout court Charles Milhaud (qui a failli ruiner sa boite la Caisse d’épargne), et enfin Christian de Boissieu, qui est le co-président du think tank Amadeus, le petit jouet du petit Brahim Fassi Fihri, l’ex-ministre des affaires étrangères Taïb Fassi Fihri.
    Au passage, Amar et Tuquoi égratignent l’universitaire Pierre Vermeren qui siège au « conseil scientifique » d’Amadeus, et qui aura bientôt, pensent-les auteurs, son petit bout de ferraille. Voilà qui va donner un coup de pousse à sa carrière professorale.
    Ce qui fera sûrement des jaloux dans la communauté universitaire française. Charles Saint-Prot, un excité de l’arabisme, ex-fan du républicain Saddam Hussein, du guide Mouammar Kadhafi et du dictateur soudanais Omar Al Bachir, est passé depuis avec armes et louanges chez les monarques arabes, le Maroc en premier. Comme les médailles de Saddam Hussein ne pèsent plus rien dans ce monde depuis que son idole a été pendue à Bagdad, le « Saint » attend désespérément une du côté du Maroc.
    C’est pour cela qu’il s’est lancé dans des actions tous azimut de soutien à l’autocratie alaouite à travers des colloques, des rencontres « scientifiques » et des déclarations à l’emporte-pièce. Lors de la publication du premier livre d’Ali Amar « Le grand malentendu » (Calmann-Lévy, 2010)), c’est lui qui fut chargé de mener la charge contre le journaliste lors d’un débat télévisé.
    Pour revenir à DSK, autant lui que son successeur à la tête du FMI, Dominique Lagarde, ont aussi leur insigne distinctif de fan de la dictature alaouite.
    Hubert Védrine, le grand sournois

    Hubert Védrine avec le dictateur Ben Ali. Copains ?(Photo DR)
    Mais il n’y a pas que des wissamistes pour défendre le royaume. Par exemple l’ancien maire de Grenoble Alain Carignon et l’actuel ministre des affaires étrangères Alain Juppé, deux politiciens condamnés par la justice de leur pays, le premier pour « corruption, abus de biens sociaux et subornation de témoins » et le deuxième pour « abus de confiance, recel d’abus de biens sociaux, et prise illégale d’intérêt », ne se lassent jamais de chanter les louanges du roi.
    Mais le plus grand sournois dans ce marigot de laudateurs indélicats est évidemment l’ancien ministre des affaires étrangères Hubert Védrine, qui, toute honte bue, est allé de ses déclarations élogieuses envers la monarchie marocaine et les réformettes lancées à la va-vite par le roi après le déclenchement des révolutions arabes.
    C’est Védrine, rappellent les auteurs, qui a traité d’ « irresponsable » le livre de Gilles Perrault, « Notre ami le roi », un formidable répertoire des crimes commis contre l’humanité, avec un petit et un grand « h », par le défunt tyran Hassan II. Un livre, dont on sait aujourd’hui qu’il a été décisif dans la libération de centaines de disparus qui agonisaient lentement dans les mouroirs à ciel ouvert de Hassan II, ces pénitenciers secrets où on entrait pour ne plus jamais en sortir.
    Ali Amar et Jean-Pierre Tuquoi donnent une explication toute simple aux amours marocaines de Védrine qui ne serait pas dupe, selon les auteurs. Après son départ du gouvernement, celui-ci a fondé HV Conseil, une petite boutique de communication qui est, comme par hasard, très active au Maroc puisqu’elle est associée rien moins qu’au cabinet d’avocats d’affaires Naciri et Associés. Un cabinet qui appartient à l’ancien ministre de la justice Mohamed Naciri qui fut l’avocat personnel de Hassan II, et depuis le décès de ce dernier celui de son fils.
    Une complicité et des amitiés d’affaires, voilà qui vont réduire considérablement la portée et la crédibilité des flatteuses déclarations de Védrine sur le régime marocain.
    Dommage que les auteurs n’aient pas rappelé un fait assez méconnu. Alors qu’une politique rigoureuse de lutte contre l’immigration clandestine était menée à l’époque par son gouvernement, Védrine a distribué des cartes de séjour de dix ans à plusieurs membres de familles de ses amis « socialistes » marocains. Pour leur éviter de faire la queue devant les guichets des consulats français ou pour qu’ils puissent avoir accès gratuitement aux soins de la sécurité sociale française ?
    Quand on passe en revue les noms de ces familles, on n’a pas l’impression qu’ils étaient, ou sont, dans le besoin. Le « socialisme » en souvenir de papa, en somme.
    Les franco-marocains
    Le livre dédie quelques chapitres aux franco-marocains. A commencer par le conseiller royal qui ne conseille plus rien André Azoulay parce que marginalisé, puis l’écrivain Tahar Benjelloun, qui a déclaré que « l’œuvre » de Mohamed VI est carrément « fantastique » et que « la presse est assez libre, les gens respirent ».
    Si, selon Tahar, nous vivons effectivement dans un monde « fantastique », pourquoi le Prix Goncourt 1987, qui a glorifié dans un article paru dans Le Monde la sécurité sociale française après une hospitalisation, n’est pas venu se faire soigner dans son pays d’origine ? C’est juste une question. El libre à Benjelloun de développer.
    Quant à la « liberté » de la presse, le directeur de l’hebdomadaire Al Michaâl, Driss Chahtane, et celui du quotidien Al Massae, Rachid Niny, apprécieront. Le premier a purgé 8 mois de prison ferme en 2010 pour avoir évoqué la santé du roi et le deuxième un an de taule bientôt pour avoir dénoncé la pratique de la torture dans les centres de détention secrets du Maroc.
    Il y a aussi Driss El Yazami, hier opposant irréductible à la monarchie du haut du secrétariat général de la Fédération internationale des ligues des droits de l’homme (FIDH), aujourd’hui rapporteur public des prétendues avancées de cette même monarchie. L’actuel président du Conseil de la communauté des Marocains à l’étranger (CCME) et président du Conseil national des droits de l’homme (CNDH), la boutique humanitaire du Makhzen, a la chance de pouvoir chaque matin se regarder dans un miroir sans entendre les hurlements de ceux qui sont torturés dans les commissariats et les centres de détention secrets de la DST. Des islamistes aux simples quidams, en passant par l’ancien champion du monde de boxe thaïe Zakaria Moumni et son compatriote lyonnais Mostafa Naïm.
    D’ailleurs, même s’il n’occupe plus aucune fonction dans la FIDH, son influence reste intacte dans cette vénérable ONG. Durant la campagne pour la libération de Zakaria Moumni, la présidente effective de la FIDH, Souhayr Belhassen, qui avait déclaré un jour à un journal du régime que la presse indépendante marocaine n’était pas « responsable » (au moment même où le Palais fermait des journaux et persécutait des journalistes), est restée silencieuse, laissant le président d’honneur, Patrick Baudouin, monter au créneau.

    Le candidat socialiste à la présidentielle avec sa porte-parole Najat Vallaud-Belkacem (Photo DR)
    Enfin, il y a le cas de cette élue française et porte-parole de François Hollande pour la campagne présidentielle, Najat Vallaud-Belkacem, devenue par la grâce du sultan, membre du CCME, afin d’aider « à l’essor de [la] mère patrie, au renforcement de son rayonnement international ».
    Selon les auteurs, « être engagée à fond dans la vie politique française et, dans le même temps, siéger dans un organisme de lobbying pro-monarchie qui ne dit pas son nom ne semble pas poser problème à Najat Belkacem ». Ali Amar a signalé dans un débat sur le réseau social Facebook, que Valet-Belkacem toucherait de confortables émoluments pour siéger à côté d’El Yazami. Généreuse, la mère patrie !
    On s’arrête là ! La liste des thuriféraires, bénéficiaires de cadeaux et de prébendes royales, et autres serviteurs payés du Makhzen, est tellement longue qu’il faudrait non pas un livre mais une encyclopédie afin de n’oublier personne.
    Toutes et tous veillent. Car, si Carthage est tombée, il n’est pas question que Marrakech subisse le même sort.
    Sinon, où irait-on s’amuser ?
    Thami Afailal

  4. #4
    Membre F.A.M. Avatar de yasmi
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    ICI
    Messages
    11 815

    Par défaut

    Oui c'est çà lol, donc je suis censée te connaitre. Qui es tu au juste ?????

    Et que penses tu de Rachida Dati qui était elle aussi dans le gouvernement, penses tu que cela ait changé quelquechose
    pour la communauté marocaine?
    Perso, les marocains, algériens, tunisiens sont logés à la même enseigne.
    Tu oublies qu'on a eut aussi des algériens au sein du gouvernement: Fadela Amara, Azouz Begag ...
    Ce lobbiying monarchique va servir plutôt la monarchie et non les marocains, tu ne trouves pas ?
    NOT IN MY NAME.

  5. #5
    Nouveau Membre
    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    8

    Par défaut

    Citation Envoyé par yasmi Voir le message
    Oui c'est çà lol, donc je suis censée te connaitre. Qui es tu au juste ?????

    Et que penses tu de Rachida Dati qui était elle aussi dans le gouvernement, penses tu que cela ait changé quelquechose
    pour la communauté marocaine?
    Perso, les marocains, algériens, tunisiens sont logés à la même enseigne.
    Tu oublies qu'on a eut aussi des algériens au sein du gouvernement: Fadela Amara, Azouz Begag ...
    Ce lobbiying monarchique va servir plutôt la monarchie et non les marocains, tu ne trouves pas ?
    bon dans lordre aymen si tu te souviens le parigo lol
    rachida dati a tjrs soutenu le roi et sa politiQUE....noublie pas que le REgime marocain considere lalgerie lennemi national(al 3adou el wa7da tourabia)que beaucoup de proches du roi comme le hizb el istiklal qui est devenu le parti du makhzen depuis les annees 60 reclament toujours des terres algeriennes...bechar ,tindouf etc et que dans son siege national a meknes il ne reconnait pas les frontieres algeriennes .....que ce meme regime a soutenu le fis (a lepoque de h2)...maintenant il soutient les macquaques du mak(m6 et ses proches)sans parler de la propagande anti algerienne que mene le makhzen partout dans le monde jusqua LONU ETC.....JE RESUME parce que les coups de crace du makhzen envers lalgerie datent avant de 1963 et yen a trop,aucun pays dans le monde meme pas israel ne considere lalgerie ennemi national et tente de nuire a lalgerie autant que le maroc....bon le sujet est long jvais marreter ...jai mal aux doigts lol
    en france les maghrebins sont loges a la meme enseigne ....dun cote oui et de lautre pas tout a fait...
    azouz begag cest grace a lui ...que les setifiens ont un aeroport cest lui qui a mis la pression au pouvoir dalger pour ca(vu le grand nombre de setifiens en france surtout dans le 69 cetait pas logique que les setifiens doivent se rendre a bejaia 110 km de setif ou constantine 125 km de setif ).....cest du lobby setifien lol
    pour le dernier point daccord avec toi ca sert la monarchie et les marocains qui profitent du system.....

  6. #6
    Membre F.A.M. Avatar de yasmi
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    ICI
    Messages
    11 815

    Par défaut

    Je cois me souvenir de toi. Tu as disparu de FA.
    Je me demandais ce que tu étais devenu lol. Hamdoulillah tu as l'air d'aller bien.
    La France ne porte pas non plus l'Algérie dans son coeur, donc à quoi bon un lobby
    algérien en France si ce n'est que pour les intérêts de certains et non de la communauté
    entière.
    Le problème chez nous, c'est que le régionalisme fait des ravages et nous divise. Ceci est un autre débat.
    Tu sais tous les pays n'ont pas d'amis mais que des intérêts. Donc avoir le Maroc pour "ennemi" ne changera
    rien à la donne.
    NOT IN MY NAME.

  7. #7
    Nouveau Membre
    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    8

    Par défaut

    Citation Envoyé par yasmi Voir le message
    Je cois me souvenir de toi. Tu as disparu de FA.
    Je me demandais ce que tu étais devenu lol. Hamdoulillah tu as l'air d'aller bien.
    La France ne porte pas non plus l'Algérie dans son coeur, donc à quoi bon un lobby
    algérien en France si ce n'est que pour les intérêts de certains et non de la communauté
    entière.
    Le problème chez nous, c'est que le régionalisme fait des ravages et nous divise. Ceci est un autre débat.
    Tu sais tous les pays n'ont pas d'amis mais que des intérêts. Donc avoir le Maroc pour "ennemi" ne changera
    rien à la donne.
    oui voila jespere que tu vas bien jai disparu du net ga3 lol jme suis couper du virtuel pendant un an...
    voila cest des interets pour le regionalisme daccord avec toi.....meme si je tavoue ca existe surtout dans le virtuel....ou alors certains se lache derriere leurs pc.....moi jaime lalgerie de maghnia a tebessa et pas pret de changer...
    je dis pas quil faut prendre le maroc pour ennemi....dailleurs ca na jamais ete le cas.....mais le contraire si...si tu veux approfondir le sujet sur le lobbyng makzeni en france...jte conseille paris marakesh de ali amar ...tu peux trouver sur 3ami google...

  8. #8
    Membre F.A.M. Avatar de yasmi
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    ICI
    Messages
    11 815

    Par défaut

    J'y jetterai un coup d'oeil. Merci.
    Ravi de revoir que tu ais fait surface ici lol.
    Au plaisir de te lire Aymen.
    NOT IN MY NAME.

  9. #9
    Nouveau Membre
    Date d'inscription
    août 2011
    Messages
    8

    Par défaut

    merci yasmi bonne soiree a toi jy go....on se verra peut ettre dans lautre fa si tu es tjrs labas ou ici....heureux davoir decouvert ce forum et de tavoir trouver ici...salam

  10. #10
    Membre F.A.M. Avatar de yasmi
    Date d'inscription
    août 2011
    Localisation
    ICI
    Messages
    11 815

    Par défaut

    Citation Envoyé par aymeno Voir le message
    merci yasmi bonne soiree a toi jy go....on se verra peut ettre dans lautre fa si tu es tjrs labas ou ici....heureux davoir decouvert ce forum et de tavoir trouver ici...salam
    Sur l'autre j'y met pus les pieds aussi souvent qu'avant, surtout que si tu y vas, tu en seras dégouté.
    islamophobie entre autre à peine dissimulé.
    Contente de te retrouver aussi.
    Bone soirée Aymen.
    NOT IN MY NAME.

Discussions similaires

  1. Le Parti Anti Sioniste sera présent dans la bataille présidentielle
    Par loeil19 dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 2
    Dernier message: 14/10/2011, 23h10
  2. Pour 81% des Serbes, la meilleure période : la Yougoslavie socialiste de Tito
    Par Jalal dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 3
    Dernier message: 15/11/2010, 15h20
  3. Mohamed Belaid accuse le Parti Socialiste ( video )
    Par kredence dans le forum Le Café
    Réponses: 0
    Dernier message: 08/04/2010, 20h04
  4. Le Parti Ba'ath Irakien
    Par Jalal dans le forum Littérature, Histoire et Poésie
    Réponses: 0
    Dernier message: 11/01/2010, 01h26
  5. Un exemple à suivre vient du Député socialiste Grec T. PANGALOS
    Par kredence dans le forum Actualité Internationale
    Réponses: 5
    Dernier message: 21/01/2009, 19h05

Règles de messages

  • Vous ne pouvez pas créer de nouvelles discussions
  • Vous ne pouvez pas envoyer des réponses
  • Vous ne pouvez pas envoyer des pièces jointes
  • Vous ne pouvez pas modifier vos messages
  •