Les Anglais restent tellement attachés à la princesse Diana et à son union avec le prince Charles, en 1981, qu’ils sont prêts à tout pour s’en procurer des souvenirs uniques. Une biscotte servie lors de cette matinée de mariage vient d’atteindre un record aux enchères…

Deux cent quatre-vingt quinze euros, une somme incroyable, qui vient d'être dépensée par un acquéreur fou, pour un morceau d'Histoire. Mais il s’avère que ce morceau est un peu rassis.

Jeudi dernier, la société Hansons Auctioneeres a en effet départagé deux enchérisseurs potentiels pour l’achat d’une biscotte vieille de trente et un an. Ce toast vieilli est une relique du petit-déjeuner qu’ont partagé le prince Charles et lady Diana le 29 juillet 1981, le jour de leur mariage.

L’ancienne propriétaire de cette tartine royale est une Anglaise de 83 ans, Rosemary Smith. Sa fille était en 1981 employée de Buckingham palace et chargée de débarrasser la table du petit-déjeuner. Ce fameux 29 juillet, Rosemary passe chez sa fille, dans ses appartements du palais royal, et tombe sur ce toast abandonné. Elle décide de le garder.

Cette relique beurrée a passé trois décennies exposée sur une étagère chez Rosemary Smith. L’an dernier, en vibrant comme des millions d’Anglais devant le mariage du prince William et de Kate Middleton, elle se demande combien sa biscotte historique pourrait lui rapporter. Après expertise et bien qu’il soit impossible d’authentifier sa provenance, le toast du mariage royal a été mis en vente par sa propriétaire.

L’heureux acquéreur a souhaité resté discret. Peut-être a-t-il peur que son souvenir ne soit réduit en miettes…