Ils ont failli te détourner des révélations que nous t’avons transmises. Ils voulaient que tu inventes quelque chose d’autre, afin de te considérer comme un ami. N’eut été que nous t’avions raffermi, tu as failli t’incliner un peu vers eux. Si tu avais fait cela, Nous aurions doublé le châtiment pour toi en cette vie, et après la mort, et tu n’aurais trouvé personne pour t’aider contre nous. (17:73-75)


Quand nos révélations leur sont récitées, ceux qui n’espèrent pas notre rencontre disent : « Apporte un Coran autre que celui-ci, ou change-le ». Dis : « Je ne peux le changer de ma propre initiative. Je ne fais que suivre ce qui m’est révélé. Je crains, si je désobéis à mon Seigneur, le châtiment d’un jour terrible »... Qui est plus mauvais que celui qui invente des mensonges au sujet de Dieu, ou rejette Ses révélations ? Certainement, les transgresseurs ne réussissent jamais. Ils adorent, en dehors de Dieu, des idoles qui ne possèdent aucun pouvoir pour leur nuire ou leur bénéficier et disent : « Ceux-ci sont nos intercesseurs auprès de Dieu ». Dis : « Informeriez-vous Dieu de quelque chose qu’Il ne connaît pas dans les cieux ou sur terre ? ». Gloire à Dieu. Il est le Très Haut ; loin d’avoir besoin de partenaires. (10:15-18)


Le Coran nous informe que des ennemis du Prophète, décrits comme des « démons humains et djinns », fabriqueront des mensonges et les attribueront au Prophète (6:112 ; 25:31). C’est précisément ce qui s’est passé après la mort du Prophète ;
Hadiths (paroles) et la Souna (actes) ont été inventés et attribués au Prophète. Hadiths et Souna sont des innovations sataniques car elles :
[1] défient les assertions divines disant que le Coran est complet, parfait, pleinement détaillé et doit être l’unique source de guidance religieuse (6:19, 38, 114 & 45:6-7),
[2] blasphèment contre le Prophète et le dépeignent comme un tyran cruel qui ne se conformait pas au Coran,
[3] et créent de fausses doctrines basées sur la superstition, l’ignorance, et des traditions aberrantes et indéfendables. Il a été interdit au prophète Mohammed, dans les termes les plus forts, de prononcer des enseignements religieux en dehors du Coran (69:38-48).
Certains Musulmans font un compromis: « Si un Hadith concorde avec le Coran nous l’accepterons, et s’il contredit le Coran, nous le rejetterons ! » Ce genre de principe prouve que ces gens ne croient pas aux assertions de Dieu disant que le Coran est « complet, parfait, et pleinement détaillé ». À partir du moment où ils cherchent la guidance d’une quelque autre source en plus du Coran, peu importe combien elle semble "juste", ils tombent dans le piège de Satan (voir 63:1). Car ils ont rejeté la parole de Dieu et érigé un autre dieu en plus de Dieu (18:57)


pour voir le sujet complet télécharger ce document en pdf: http://www.islam-soumission.org/5.Pr...0l%27Islam.pdf