Les essais en mer du porte-avions Vikramaditya modernisé par la Russie pour la Marine indienne ont révélé des défaillances d'équipements fournis notamment par des pays membres de l'OTAN, a annoncé vendredi le président du consortium russe de construction navale (OSK) Andreï Diatchkov.
"Certains mécanismes sont tombés en panne, y compris ceux fournis par des pays de l'OTAN. Il s'agit de trois réfrigérants, de générateurs d'azote et d'autres systèmes. Ces fournisseurs nous ont été proposés par la partie indienne", a indiqué M. Diatchkov lors d'une rencontre avec le vice-premier ministre en charge du complexe militaro-industriel Dmitri Rogozine.
La Russie et l'Inde ont signé en 2004 un contrat prévoyant la modernisation du porte-avions soviétique Admiral Gorchkov pour la Marine indienne. La livraison de ce navire, rebaptisé par la partie indienne Vikramaditya ("fort comme le Soleil"), a à plusieurs reprises été ajournée en raison de différends financiers. Un avenant au contrat a été signé en 2010. Aux termes de ce document, Moscou s'est engagé à livrer le porte-avion fin 2012. Les défaillances constatées lors des essais en mer ont amené les chantiers navals russes à reporter la livraison à 2013.

rian.ru