Des commandos israéliens encagoulés ont débarqué samedi sur le navire Estelle transportant une aide humanitaire à la bande de Gaza malgré les interdictions de l'Etat hébreu, ont rapporté des médias grecs.
Une trentaine de militants dont cinq Grecs, trois Israéliens, un Suédois, un Norvégien, un Espagnol, des Finlandais, des Italiens et des Canadiens se trouvent à bord du bateau qui a quitté la Suède il y a deux mois et a fait des escales dans 12 ports d'Europe avant d'arriver à Gaza.
Un membre de l'expédition humanitaire a annoncé par téléphone au site news247 que six vedettes de la Marine israéliennes avaient encerclé le bateau.
Les autorités israéliennes déclarent qu'elles ne permettront pas au navire d'aide humanitaire de s'approcher de la bande de Gaza à une distance de moins de 12 milles.
Décrété en juin 2006 en réaction à l'enlèvement du caporal israélien Gilad Shalit, le blocus israélien de Gaza a été renforcé au milieu de 2007 suite à la prise de contrôle du territoire par le mouvement islamiste Hamas.
L'Etat hébreu a également bloqué les frontières maritimes de l'enclave. En 2010, des commandos de la marine israélienne ont arraisonné la Flottille de la liberté, un convoi de huit navires qui transportaient des cargaisons humanitaires pour la population de la bande de Gaza. L'attaque a fait neuf morts et 28 blessés parmi les militants turcs qui se trouvaient à bord des cargos. Cet épisode a amené Israël à alléger le blocus de Gaza sous les pressions de la communauté internationale. Les autorités israéliennes ont toutefois maintenu les interdictions frappant l'entrée sur le territoire de l'enclave de produits pouvant être utilisés "à des fins militaires", dont les matériaux de construction, en particulier les tuyaux.

rian.ru