Si les égyptiens ouvraient leurs frontière la bande de Ghaza serait moins étouffée.
Allah maahoum. J'espère qu'ils ont enfin compris qu'il ne faut surtout pas compter
sur l'aide de leurs "frères arabes", y'a pas plus traitre qu'eux.